Testez gratuitement et sans engagement APM


Merci de compléter le formulaire suivant :

* Champs obligatoires
Nom:* 
Fonction:* 
Mail:* 
Etablissement:* 
Tél.: 
 

Les informations qui vous concernent, destinées à APM, sont nécessaires au traitement de votre message et nous permettront de reprendre contact ultérieurement avec vous.

 

Nous vous rappelons que vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art.34 de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés). Pour exercer ce droit adressez-vous par écrit à :
APM, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

 

Accès à la greffe plus restreint pour les insuffisants rénaux obèses

STRASBOURG, 5 octobre 2016 (APM) - Les patients atteints d'insuffisance rénale terminale qui présentent aussi une obésité ont un accès plus restreint à la greffe par rapport à ceux de poids "normal", montre une analyse du registre REIN, présentée mercredi au congrès de la Société francophone de néphrologie, dialyse et transplantation (SFNDT), à Strasbourg.

La transplantation rénale améliore la survie et la qualité de vie des patients obèses en insuffisance rénale terminale. Dans cette étude, Mathilde Lassalle de l'Agence de la biomédecine et ses collègues ont voulu étudier l'impact de l'indice de masse corporelle (IMC) à l'initiation du traitement puis de ses variations sur l'accès à la greffe et sur la mortalité globale.

L'analyse a porté sur les données de 19.524 patients de moins de 70 ans débutant une dialyse entre 2002 et 2011, à partir du registre REIN (Réseau épidémiologique et information en néphrologie), indiquent-ils dans le résumé de leur communication orale.

Au cours d'un suivi médian de 20,3 mois, 6.634 (34%) patients ont bénéficié d'une transplantation rénale et 27% sont décédés. Les patients avec un IMC élevé sont plus âgés, davantage en hémodialyse qu'en dialyse péritonéale, ont plus souvent un diabète ou une insuffisance cardiaque congestive.

Un IMC d'au moins 30 kg/m2 au début de la dialyse est associé à une plus faible probabilité d'être greffé, de 22% contre 38% pour les patients avec un IMC inférieur à 30 kg/m2. Après ajustement sur les comorbidités, parmi les patients débutant un traitement avec un IMC d'au moins 30 kg/m2, une diminution de 1 kg/m2 de l'IMC au cours du suivi est associée à une augmentation de 8-10% de la probabilité d'être greffé.

Les patients dénutris (IMC < 23 kg/m2) ont un surrisque de mortalité qui persiste significativement même en cas de gain de poids au cours du suivi. Les patients avec une obésité sévère à morbide avec un IMC supérieur à 38 kg/m2 ont également un surrisque de mortalité.

Cette étude a permis de montrer que les patients obèses (IMC > 30 kg/m2) atteints d'insuffisance rénale terminale ont un accès restreint à la greffe rénale et qu'un amaigrissement significatif après l'initiation de la dialyse a un effet favorable.

"Les patients obèses ayant un IMC inférieur à 38 kg/m2 doivent avoir accès à la transplantation rénale. Une prise en charge pluridisciplinaire nutritionnelle en vue d'obtenir une perte de poids appropriée devrait faire partie du bilan pré-transplantation pour maximaliser leur chance", commentent les auteurs.

ld/ab/APM
redaction@apmnews.com

LD7OEKMHB 05/10/2016 14:18 CARDIO-NEPHRO GASTRO-DIABETE-NUTRITION

APM International 33, avenue de la République 75011 PARIS France
©1989-2017 APM International.
Service Clients (Hot-Line de 9h à 18h00) : Tél. 01 48 06 54 92
APM International