dépêche

 - 

Keytruda* repassera par la Ceesp pour son extension d'indication en première ligne dans le cancer du poumon

Le collège de la Haute autorité de santé (HAS) souhaite que l'immunothérapie anti-PD-1 Keytruda* (pembrolizumab, Merck & Co) fasse l'objet d'une évaluation médico-économique par la commission évaluation économique et de santé publique (Ceesp) en première ligne dans le cancer du poumon non à petites cellules (NAPC), selon une décision mise en ligne mercredi.

Cet article est réservé aux abonnées APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jours sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe