dépêche

 - 

Cancer de la vessie: l'ajout du ramucirumab à la chimiothérapie allonge la survie sans progression en deuxième ligne (phase II)

L'ajout du ramucirumab (Cyramza*, Lilly), mais pas de l'icrucumab (Imclone, groupe Lilly), à la chimiothérapie de deuxième ligne permet d'améliorer la survie sans progression dans le cancer urothélial localement avancé ou métastatique, selon une étude de phase II publiée dans le Journal of Clinical Oncology (JCO).

Cet article est réservé aux abonnées APMnews.com

Vous souhaitez lire la suite ?

30 à 50 dépêches par jours sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi