Autisme: la HAS dément demander l'interdiction des méthodes psychanalytiques et du packing 

PARIS, 13 février 2012 (APM) - Le directeur général de la Haute autorité de santé (HAS), Dominique Maigne, a démenti lundi que les recommandations de bonne pratique en préparation sur la prise en charge de l'autisme et des troubles envahissants du développement (TED) chez l'enfant et l'adolescent interdisaient l'utilisation des méthodes psychanalytiques et du packing.

Le quotidien Libération a publié dans son édition de lundi deux extraits du projet de rapport que la HAS et l'Agence nationale d'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (Anesm) doivent rendre public mardi 6 mars.

Le quotidien croit savoir, citant deux extraits du rapport, que la HAS "retoque les pratiques psychanalytiques" et "interdit" le packing.

"L'absence de données sur leur efficacité et la divergence des avis exprimés ne permettent pas de conclure à la pertinence des interventions fondées sur les approches psychanalytiques, ni sur la psychothérapie institutionnelle", écrit le quotidien, indiquant citer le rapport.

De même, concernant le packing, "après avis juridique, la Haute Autorité de santé a souhaité affirmer son opposition formelle à l'utilisation de cette pratique", est-il écrit.

Joint par l'APM, Dominique Maigne a indiqué que la première citation était correcte mais serait certainement modifiée dans le rapport définitif et que la seconde citation n'était pas correcte. Il a ajouté que la HAS et l'Anesm étaient des instances scientifiques n'ayant pas vocation à interdire.

Le document en circulation actuellement est un "produit brut fini" approuvé "à une forte majorité" par le comité stratégique d'orientation de l'Anesm et la commission des recommandations de bonne pratique de la HAS, précise-t-il.

Il est soumis aux membres du groupe de travail et du comité de pilotage, soit "plus de vingt personnes", pour relecture. Les personnes consultées peuvent demander des modifications de rédaction, qui devront ensuite être validées par le collège de la HAS.

Sur les méthodes psychanalytiques, le directeur général de la HAS a indiqué que le paragraphe sera certainement modifié, car la demande en a été faite, pour être "mieux contextualisé", en insistant sur le fait que "ce qui est non consensuel ne veut pas dire non recommandé".

"Le groupe n'a pas pu trouver un consensus sur les approches analytiques", indique-t-il, en reconnaissant le contexte "passionnel" du sujet. Il a ajouté que le travail d'analyse de la littérature a été mené en tenant compte de ces controverses, avec un choix de chargés de projet correspondant aux "différentes écoles de psychiatrie".

Sur le packing, le rapport provisoire statue:

"En l'absence de données relatives à son efficacité ou à sa sécurité, du fait des questions techniques soulevées par cette pratique, et de l'indécision des experts, en raison d'une extrême divergence de leur avis, il n'est pas possible de conclure à la pertinence d'éventuelles indications des enveloppements corporels humides (dits packing), même restreintes à un recours ultime et exceptionnel. La HAS et l'Anesm sont formellement opposées à l'utilisation de cette pratique en dehors de protocoles de recherche autorisés respectant la totalité des conditions définies par le Haut conseil de santé publique" (HCSP).

Le verbatim actuel du rapport conclut à une utilisation uniquement dans le cadre de protocoles de recherche autorisés -ce que le HCSP avait conclu en 2010, note-t-on.

En l'état actuel des travaux, la conférence de presse du 6 mars est maintenue, a indiqué Dominique Maigne.

La HAS et l'Anesm ont commencé à travailler en 2009 sur ces recommandations, dont une première version a été soumise à consultation publique mi-2011 (cf APM HMOEI004).

hm/san/APM polsan
redaction@apmnews.com

HMPBD001 13/02/2012 11:24 ACTU

   
Mots clés

Selectionnez un mot clé pour lire les dernières dépêches contenant le même mot clé.

Dépêches liées à cette information

 

APM International 33, avenue de la République 75011 PARIS France
©1989-2017 APM International.
Service Clients (Hot-Line de 9h à 18h00) : Tél. 01 48 06 54 92
APM International