dépêche

 - 

Emmanuel Macron promet "un plan massif" pour l'hôpital après la crise sanitaire

MULHOUSE (Haut-Rhin), 25 mars 2020 (APMnews) - Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé mercredi soir "un plan massif d'investissement" pour l'hôpital, ainsi qu'une "revalorisation de l'ensemble des carrières", une fois achevée la crise sanitaire causée par l'épidémie de Covid-19.
Emmanuel Macron s'est exprimé devant l'hôpital de campagne du service de santé des armées (SSA), installé à proximité de l'hôpital Emile-Muller à Mulhouse, et déployé depuis samedi (cf dépêche du 21/03/2020 à 13:58).
"L'ensemble de nos soignants sont en première ligne", a-t-il dit. "Ils interviennent à l'hôpital, en ville, dans les Ehpad [établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes], dans les établissements accueillant des personnes en situation de handicap, dans les services à domicile."
Ils sont "tous en première ligne", qu'ils soient "médecins, infirmiers, ambulanciers, pharmaciens, aides-soignants, tous sont en première ligne", a-t-il insisté.
Pendant son déplacement mercredi à Mulhouse, le président de la République a déclaré avoir constaté par lui-même les yeux "cernés" des médecins et soignants, ainsi que la fatigue "présente". "L'angoisse est là pour eux-mêmes, leurs collègues et familles. La nation tout entière est derrière eux, reconnaissante."
"Avec un courage exceptionnel, ils font face, ils sauvent des vies, ils font tout ce qui est en leur pouvoir" et "nous serons là aussi au rendez-vous de ce que nous leur devons, au-delà de cette reconnaissance et du respect", a-t-il indiqué.
"J'ai demandé au gouvernement d'apporter une réponse claire et forte, de court-terme, pour l'ensemble des personnels soignants comme pour l'ensemble des fonctionnaires mobilisés", a-t-il continué.
Les heures supplémentaires effectuées vont être "major[ées]" et une "prime exceptionnelle" sera attribuée "pour pouvoir accompagner financièrement cette reconnaissance", a annoncé le président de la République.
Evoquant les derniers plans et réformes pour l'hôpital, il a déclaré que "beaucoup a été fait", mais "sans doute pas suffisamment vite, pas suffisamment fort".
"L'engagement que je prends ce soir pour eux, et pour la nation tout entière, c'est qu'à l'issue de cette crise, un plan massif d'investissement et de revalorisation de l'ensemble des carrières sera construit pour notre hôpital", a-t-il poursuivi.
"C'est ce que nous leur devons, c'est ce que nous devons à la nation", et "cette réponse sera profonde et dans la durée", a ajouté Emmanuel Macron.

Hommage aux professionnels de santé décédés

Le président de la République a par ailleurs rendu hommage aux professionnels de santé morts depuis le début de l'épidémie de coronavirus.
"Le premier est tombé il y a quelques jours à Compiègne" (cf APMGL2Q7LGMK), "trois soignants ont perdu la vie dans la région Grand Est" (cf dépêche du 23/03/2020 à 18:59). "Un gynécologue-obstétricien [est décédé] ici à Mulhouse, un médecin généraliste" en Moselle et un "médecin généraliste à Colmar [Haut-Rhin], une ville elle aussi très durement touchée".
Ils "ont payé de leurs vies leur engagement, pour soigner et sauver d'autres vies", a-t-il déclaré. "Ils avaient décidé de soigner coûte que coûte" et "nos pensées accompagnent aujourd'hui leurs familles et leurs proches".
syl/vl/APMnews polsan-une

[SYL5Q7RKMR]

A lire aussi