dépêche

 - 

Coronavirus: "La filière santé mentale a un rôle essentiel à jouer" (DGS)

PARIS, 2 avril 2020 (APMnews) - "La filière santé mentale a un rôle essentiel à jouer" dans ce contexte d'épidémie de Covid-19, a affirmé jeudi soir le directeur général de la santé (DGS), Jérôme Salomon, lors de son point presse quotidien, évoquant ainsi pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire, les établissements psychiatriques.
Jérôme Salomon a ainsi assuré être "particulièrement soucieux que les patients souffrant de troubles psychiques et les établissements et services chargés de leur suivi ne soient pas oubliés".
"Comme tous les citoyens", ces patients "doivent avoir accès aux soins requis par le Covid-19", a-t-il affirmé.
"Dès le début de la crise, les services de psychiatrie se sont mobilisés de façon remarquable, avec une très grande réactivité et un grand professionnalisme, avec de très nombreuses initiatives locales, avec la réorganisation des services et des plateformes d'écoute et de soutien [cf dépêche du 01/04/2020 à 15:05]", a-t-il approuvé.
Le DGS a rappelé aussi l'existence de la cellule nationale Covid-19/santé mentale (cf dépêche du 24/03/2020 à 07:00) et des récentes recommandations publiées pour les établissements psychiatriques (cf dépêche du 23/03/2020 à 16:41).
"Je veux rappeler ce soir que si la filière somatique est en première ligne, en ville comme à l'hôpital, la filière santé mentale a un rôle essentiel à jouer", a-t-il ainsi insisté.
Il a listé "trois séries d'enjeux": "la prise en charge dans les établissements psychiatriques [des patients] qui nécessitent des soins liés au Covid-19"; "la santé mentale des soignants durement impactés, qui interviennent en première ligne et au plus proche des malades et des entourages des malades"; "la santé mentale de la population générale, soumise à un confinement qui peut parfois appeler des actions d'informations, voire une prise en charge médico-psychologique, pour prévenir un possible stress post-traumatique".
Dans ce cadre, il a cité le dispositif de soutien psychologique grand public (0800 130 00 00) (cf dépêche du 27/03/2020 à 19:04), estimant que c'était "aussi un dispositif très important pour accompagner nos professionnels de santé au mieux, avec une plateforme spécifique qui leur est dédiée", évoquant la plateforme "Croix-rouge Ecoute" en lien avec les cellules d'urgence médico-psychologiques (Cump).
Par ailleurs, Jérôme Salomon a assuré avoir une pensée, "en cette journée mondiale de sensibilisation à l'autisme", pour les personnes atteintes de troubles du spectre de l'autisme, et rappelé que le président de la République, Emmanuel Macron, avait annoncé, jeudi matin, un assouplissement des conditions de sortie pour elles.
Mais, contrairement à ce que la délégation interministérielle à la stratégie nationale pour l'autisme au sein des troubles du neurodéveloppement a indiqué dans la journée de jeudi, à savoir que "cette mesure ne fait pas l’objet d’une attestation dédiée" (cf dépêche du 02/04/2020 à 19:27), le DGS a évoqué, lui, qu'"un document attestant de cette situation particulière devra être présenté aux forces de l'ordre afin de justifier la sortie".
Lors de son point presse, Jérôme Salomon a également annoncé un excès de mortalité de 19% constaté en France la semaine dernière (cf dépêche du 02/04/2020 à 22:30) et déploré au moins 884 morts en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) (cf dépêche du 02/04/2020 à 21:54).
vl/fb/APMnews polsan-une

[VL4Q86DHV]

A lire aussi