dépêche

 - 

Le DG de l'Etablissement français du sang, François Hébert, va rejoindre Becton Dickinson

(Par Edouard HUBERT)
PARIS, 28 septembre 2020 (APMnews) - François Hébert, directeur général de l'Etablissement français du sang (EFS), va rejoindre Becton Dickinson (BD) France, a-t-on appris auprès de l'intéressé.
François Hébert va prendre la tête de la plus importante business unit (BU) de BD en France, "Integrated Diagnostic Solutions", issue de la fusion des BU "Preanalytical Systems" et "Diagnostic Systems". Le groupe américain spécialisé dans le matériel médical emploie plus de 2.000 salariés en France et compte un site de production à Pont-de-Claix (Isère).
Il prendra ses nouvelles fonctions le 5 octobre.
Son départ de l'EFS intervient alors que François Toujas devrait être reconduit sous peu à sa présidence pour un troisième mandat, note-t-on (cf dépêche du 24/07/2020 à 10:44).
Agé de 48 ans, polytechnicien et diplômé de Supaero, François Hébert a commencé sa carrière au sein de la direction générale de l'armement (DGA) (1997-2007).
Il a rejoint le monde de la santé lors de sa nomination en juin 2007 au sein du cabinet de Roselyne Bachelot, tout juste nommée ministre de la santé et des sports. Il y a d'abord été chef du pôle gestion des alertes et crises sanitaires puis, de janvier 2009 à septembre 2010, directeur adjoint du cabinet.
Après un bref nouveau passage à la DGA en tant qu'adjoint au directeur des opérations (septembre 2010-avril 2011), il a rejoint l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) en tant que directeur général adjoint. Il y a conduit, aux côtés du directeur général, Dominique Maraninchi, une profonde réforme pour créer en mai 2012 l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).
Ayant échoué à prendre la direction générale de l'ANSM à la suite du départ de Dominique Maraninchi, il a rejoint l'EFS d'abord en tant que directeur général délégué stratégie, risques, relations extérieures (décembre 2016-mars 2018) puis directeur général (mars 2018-septembre 2020).
Son projet de départ pour le privé a obtenu le feu vert de la commission chargée de la déontologie au ministère des armées, a indiqué François Hébert à APMnews.
eh/rm/nc/APMnews

[EH7QH7K3P]

A lire aussi