dépêche

 - 

Les métropoles de Lille, Grenoble, Lyon et Saint-Etienne passent en niveau d'alerte maximale

PARIS, 8 octobre 2020 (APMnews) - Quatre nouvelles métropoles, celles de Lille, Grenoble, Lyon et Saint-Etienne, passent en niveau d'alerte maximale, avec pour conséquence à partir de samedi de nouvelles mesures de restriction similaires à celles déjà en vigueur à Aix-Marseille, à Paris et en Guadeloupe, a annoncé jeudi soir le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran.
Lors du point presse hebdomadaire sur l'épidémie de Covid-19, cette fois en compagnie du ministre de l'économie, des finances et de la relance, Bruno Lemaire, Olivier Véran a annoncé que "la situation se dégrad[ait] en France", en soulignant que c'était également le cas de plusieurs pays voisins.
Diapositive présentée par Olivier Véran (capture d'écran)
Diapositive présentée par Olivier Véran (capture d'écran)
"Chaque jour, nous voyons de plus en plus de personnes contaminées, de plus en plus de personnes malades et de plus en plus de formes graves", a-t-il expliqué, précisant que le taux d'incidence du Covid-19 dans la population générale est désormais de 116 cas pour 100.000 habitants.
Le taux de reproduction du virus, le R, se situe à 1,07, ce qui est certes nettement inférieur au taux autour de 3 du printemps 2020 mais reste supérieur à 1, ce qui veut dire que l'épidémie s'aggrave.
Le ministre a également averti que 9% des tests de recherche du coronavirus Sars-CoV-2 étaient positifs, ce qui est particulièrement "élevé", comparé au taux d'environ 1% au moment du déconfinement.
Concernant les villes qui sont au niveau d’"alerte maximale", cela concernait jusqu'à présent seulement la métropole d'Aix-Marseille, la Guadeloupe et Paris et les départements de la petite couronne. Olivier Véran a annoncé que 4 métropoles supplémentaires étaient désormais concernées, citant Lille, Grenoble, Lyon et Saint-Etienne, en raison de taux d'incidence dépassant les seuils de définition de ce niveau d'alerte dans la population générale, chez les personnes vulnérables et d'une proportion de patients en réanimation qui ont le Covid-19 supérieure à 30%.
Diapositive présentée par Olivier Véran (capture d'écran)
Diapositive présentée par Olivier Véran (capture d'écran)
Le passage à ce niveau d’"alerte maximale" a été décidé par le président de la République en conseil de défense et les mesures de prévention correspondant à ce niveau s'appliqueront à partir de "samedi matin".
Les situations des villes de Toulouse et Montpellier ont été qualifiées d’"inquiétantes" en raison d'une "dégradation" des indicateurs. Mais comme cela a été fait auparavant pour Paris, avant de basculer en niveau d'alerte maximale, on "se donne quelques jours d'observation".
Olivier Véran a également indiqué que les villes de Dijon et Clermont-Ferrand passaient au niveau d’"alerte renforcée" (avec application également samedi matin).
"L'ensemble des élus [des villes concernées] ont été contactés" par les préfets et les directeurs d'agence régionale de santé (ARS), a précisé le ministre.

Il y a aussi quelques "signes d'amélioration"

Mais "malgré cette situation difficile", Olivier Véran a tenu à souligner qu'il y avait dans certains territoires des "signes d'amélioration", ce qui prouve selon lui que les mesures de prévention sont "efficaces".
"La Nièvre et le Morbihan quittent la zone d'alerte" et on note également des "améliorations sensibles" à Nice et Bordeaux et des "inflexions positives" à Rennes et Aix-Marseille.
Mais "il faut être sûr que, dans la durée, l'impact sanitaire sur les hôpitaux se réduit" avant d'envisager une bascule de ces villes dans une zone d'alerte inférieure, a-t-il tempéré. Avant d'alléger des mesures, il faut être sûr que leur effet est durable et il est préférable d'éviter un "effet yoyo".
Le ministre a rappelé que, ce jeudi, le directeur général de l'ARS Ile-de-France avait déclenché le niveau 2 du plan blanc face à la montée de la pression sur les lits de réanimation (cf dépêche du 08/10/2020 à 15:24).
Les hôpitaux de 3 villes désormais en alerte maximale ont d'ores et déjà déclenché leur plan blanc, note-t-on. Ce sont ceux de Lyon (cf dépêche du 22/09/2020 à 18:45), du bassin stéphanois (dépêche du 23/09/2020 à 16:48) et du territoire de Grenoble (dépêche du 28/09/2020 à 16:38).
Olivier Véran a rappelé que parmi les malades hospitalisés, nombreux sont ceux qui ont été "contaminés dans le cadre familial, souvent par des personnes asymptomatiques qui ne se savaient pas infectées", et a appelé à la prudence dans les réunions familiales. Il a conclu sur un message de "soutien de la Nation entière" aux personnels soignants (message repris par Bruno Lemaire, qui a lui-même été atteint du Covid en septembre) et a appelé "tous ceux qui le peuvent" à rejoindre la réserve sanitaire.
fb/nc/APMnews polsan-une

[FB1QHW5VN]

A lire aussi