dépêche

 - 

Covid-19: le point région par région à l'hôpital

PARIS, 28 octobre 2020 (APMnews) - La hausse du nombre de patients Covid+ s'est nettement accélérée au cours des 7 derniers jours dans quasiment toutes les régions métropolitaines, montrent les données regroupées par APMnews, à partir du site gouvernement.fr et de Santé publique France (SPF).
Mardi 27 octobre, le nombre de patients Covid hospitalisés dans toute la France (métropole et outre-mer) s'élevait à 18.978, soit 6.420 de plus qu'une semaine plus tôt et près de 10.000 patients supplémentaires par rapport au 13 octobre (cf dépêche du 21/10/2020 à 13:31).
Le nombre de patients hospitalisés en réanimation s'élève à 2.918, soit 741 de plus qu'une semaine plus tôt.
Le nombre de décès enregistrés à l'hôpital depuis le 1er mars est de 24.180 (+1.307 par rapport au 21 octobre) tandis que le nombre de retours à domicile atteint les 112.716.

Ile-de-France: 74% de la capacité initiale en réanimation occupée par des patients Covid

En Ile-de-France, la tension sur les établissements de santé se renforce et s’accélère, avec 4.657 patients Covid hospitalisés mardi, soit plus de 1.300 supplémentaires depuis mardi 20 octobre, le double par rapport à la semaine précédente.
Le nombre de patients Covid en réanimation a également fortement augmenté, à 836 (+175 en une semaine), ce qui correspond désormais à 74% de la capacité initiale en réanimation de la région. Le nombre cumulé de retours à domicile est de 39.183. Le nombre de décès à l'hôpital s'élève à 8.814 (près de 300 supplémentaires en une semaine).
Dans la région, Paris enregistre toujours le plus grand nombre de patients Covid hospitalisés (1.012) et en réanimation (216). Suivent le Val-de-Marne (respectivement 697 et 102) et les Hauts-de-Seine (677 et 146). La tension semble s’être accélérée moins vite sur les 7 derniers jours en Seine-Saint-Denis (619 et 88).
Le taux d’incidence de la maladie à Paris a augmenté à 518,1 pour 100.000 habitants (410,3 il y a une semaine), selon les chiffres de SPF disponibles à mardi (sur 7 jours). Le taux d'incidence dans la région a encore progressé, à 426,3 pour 100.000 habitants (337,2 il y a une semaine).
Face au risque de saturation dans les services d'hospitalisation, l'agence régionale de santé (ARS) Ile-de-France a demandé aux établissements de santé de la région de passer au "palier 3" des déprogrammations à partir de vendredi, ce qui représente pour certains établissements jusqu'à 80% de leur activité (cf dépêche du 27/10/2020 à 16:55).

Auvergne-Rhône-Alpes: envolée du nombre d'hospitalisations, des transferts nécessaires

En Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de patients hospitalisés a de nouveau fortement progressé pour atteindre 3.951 (+1.587 par rapport au 20 octobre). Le nombre de patients en réanimation s'élève à 496 (+156).
Le nombre de décès à l'hôpital depuis mars est de 2.474 (+264) tandis que le nombre de retours à domicile est de 12.048.
Le département du Rhône enregistre toujours le plus grand nombre de patients hospitalisés avec 1.232.
Il reste suivi de celui de la Loire (609), de l'Isère (575), du Puy-de-Dôme (267), de la Haute-Savoie (237), de l'Ain (214), de la Drôme et de la Savoie (192 chacun), de l'Allier (160), de l'Ardèche (118), de la Haute-Loire (103) et du Cantal (52).
Le département de la Loire connaît le taux d'incidence le plus élevé de France (plus de 1.000/100.000 habitants). Le Rhône présente un taux de 827/100.000. Plusieurs autres départements ont dépassé les 700 (Haute-Loire) ou les 600.
Le 23 octobre, l'agence régionale de santé (ARS) a demandé aux établissements de toute la région, et non pas seulement de certains départements, d'engager des déprogrammations afin de libérer des lits de médecine ou pour armer des lits de réanimation (cf dépêche du 23/10/2020 à 15:45). De nombreux transferts de patients vers d'autres régions ont également eu lieu (cf dépêche du 26/10/2020 à 16:13 et dépêche du 27/10/2020 à 17:30).
Plusieurs hôpitaux ont appelé à l'aide pour avoir obtenir notamment un renforcement de leurs moyens humains.

Paca: nouvelle hausse record des hospitalisations

En Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), il y avait mardi 2.096 patients Covid-19 hospitalisés, soit une hausse de 733 cas en une semaine, dont 306 en réanimation (+60). Il y a eu 1.478 décès à l'hôpital de patients Covid (+163 en une semaine) et 10.129 patients sont rentrés chez eux (+721).
Les Bouches-du-Rhône concentrent largement plus de la moitié des hospitalisations avec 1.220 patients, soit une hausse de 411 cas en une semaine, dont 194 en réanimation (+29). Viennent ensuite le Vaucluse (268 cas hospitalisés, +118), les Alpes-Maritimes (247 cas hospitalisés, +54), le Var (199, +90), les Hautes-Alpes (118, +65) et les Alpes-de-Haute-Provence (44, +25).
Le taux d'incidence de la région était de 408,7 pour 100.000 habitants du 18 au 24 octobre (contre 242,7 du 11 au 17 octobre). Dans les Bouches-du-Rhône, il est de loin le plus élevé avec un taux de 514,9 du 18 au 24 octobre (contre 309,8 du 11 au 17 octobre), selon SPF.

Hauts-de-France: près de 2.000 personnes hospitalisées, dont plus de 300 en réanimation

Les Hauts-de-France sont passés du 20 au 27 octobre de 1.364 personnes hospitalisées pour Covid-19 à 1.965 (+601, contre +411 la semaine précédente), dont 303 en réanimation, soit 77 de plus que le 20 octobre. La semaine précédente, la hausse avait été de +75 cas en réanimation.
2.330 habitants de la région sont décédés du Covid-19 à l'hôpital (+138) et 9.417 sont retournés chez eux.
Le Nord reste encore et toujours le département le plus touché, avec 1.162 personnes hospitalisées (+361) dont 200 en réanimation (+59).
La tendance observée ces dernières semaines d'une circulation particulièrement forte du virus dans le département du Nord, accompagnée d'une concentration des hospitalisations, se confirme, avec 801 personnes hospitalisées (+272) dans ce seul département, dont 141 en réanimation (+54).
Le Pas-de-Calais conserve la deuxième position, avec 363 hospitalisés (+112) dont 50 en réanimation (+18), devant l'Oise (179 hospitalisés, dont 19 en réanimation, respectivement +45 et -1).
L'Aisne est passé en une semaine de 87 à 131 hospitalisations, dont 13 en réanimation (+1). La Somme compte 130 hospitalisations (+39) dont 21 en réanimation (=).
Entre le 18 et le 24 octobre, le taux d'incidence régional était de 506/100.000 habitants, contre 339,3 la semaine précédente. Sur la même période, il est de 732,6/100.000 dans le seul département du Nord (contre 494,7 la semaine précédente). Dans la métropole lilloise, il atteint 921,5/100.000 habitants, contre 683,3 la semaine précédente.

Occitanie: près de 440 hospitalisations supplémentaires en une semaine

En Occitanie, il y avait mardi 1.303 patients hospitalisés, soit 437 supplémentaires en une semaine, dont 266 en réanimation (+65). Le bilan depuis le début de la crise est de 842 décès, soit 106 de plus en une semaine, et de 4.874 retours à domicile (+419).
Le département le plus touché est l'Hérault avec 314 hospitalisations (+96 en une semaine), dont 74 en réanimation (+18). Viennent ensuite la Haute-Garonne qui compte 276 hospitalisations (+87 en une semaine), le Gard (225 hospitalisations, +93), le Tarn (103, +29 hospitalisations), le Tarn-et-Garonne (74, +18), l'Aveyron (73, +39), les Pyrénées-Orientales (62, +16), l'Aude (48, +20), les Hautes-Pyrénées (45, +26), la Lozère (26, +8), le Gers (25, +5) et l'Ariège (19, -1).
Le taux d'incidence dans la région était de 369,7 pour 100.000 habitants du 18 au 24 octobre, contre 245,1 du 11 au 17 octobre. La Lozère est le département ayant le plus fort taux d'incidence (508,6/100.000 du 18 au 24 octobre), selon SPF.

Grand Est: une hausse exponentielle des hospitalisations

Dans le Grand Est, 881 patients étaient hospitalisés en raison du Covid-19 mardi (+360 patients en 7 jours), dont 120 patients en réanimation (+46 patients). Les départements d'Alsace-Lorraine concentrent le plus grand nombre de patients hospitalisés, avec le Bas-Rhin (184 patients), la Moselle (177 patients) et la Meurthe-et-Moselle (126 patients).
Face à la hausse exponentielle des hospitalisations des hospitalisations, l'ARS a appelé vendredi l'ensemble des établissements de santé à déclencher leur plan de mobilisation interne (plan blanc) ou à passer au stade supérieur de ce plan.
Le bilan de l’épidémie s’élève à 3.848 décès dans le Grand Est, tandis que 14.375 patients sont revenus à domicile.
L'ARS comptabilisait mardi 496 clusters dans la région depuis mi-mai, dont 275 en cours d’investigation et 1 clôturé.
Le taux d’incidence a doublé en une semaine pour atteindre 311 cas pour 100.000 habitants (contre 156,2 cas/100.000 habitants il y a une semaine).

Nouvelle-Aquitaine: progression soutenue du nombre de patients hospitalisés et en réanimation

En Nouvelle-Aquitaine, mardi, 827 personnes étaient prises en charge à l'hôpital pour Covid-19 (contre 540 il y a 7 jours), dont 120 en réanimation (+50 en une semaine). On constate une très forte accrue de la progression du nombre d'hospitalisations (+287 en 7 jours, contre +106 la semaine précédente) et de prises en charge en réanimation (+50 en 7 jours, contre +7 la semaine dernière).
Au total, 638 décès ont été enregistrés à l'hôpital en Nouvelle-Aquitaine depuis le début de la crise. Le nombre de patients retournés à domicile a atteint les 3.463.
La Gironde enregistrait 276 hospitalisations (dont 47 prises en charge en réanimation), devant les Pyrénées-Atlantiques (108 hospitalisations, dont 14 en réanimation) et la Charente-Maritime (77 hospitalisations, dont 8 en réanimation).
Le taux d'incidence dans la région sur 7 jours glissants a été chiffré samedi à 214,8/100.000 habitants. C'est dans les Pyrénées-Atlantiques qu'il est le plus important à 379,3/100.000.

Normandie: le niveau le plus haut de la 1ère vague dépassé

En Normandie, le nombre de patients hospitalisés était, mardi, de 799 (+270 par rapport à une semaine plus tôt). Dans un communiqué diffusé mardi soir, l'ARS a indiqué que ce nombre "dépass[ait] le niveau le plus haut observé lors de la 1ère vague (743 le 10/04)".
Sur ce total, le nombre de patients en réanimation s'élève à 106 (+24).
Le nombre de décès à l'hôpital atteint les 608 et le nombre de retours à domicile les 2.718.
Le département de la Seine-Maritime enregistre le plus grand nombre de patients hospitalisés (425), suivi de celui du Calvados (141), de l'Eure (123), de la Manche (65) et de l'Orne (45).
Au 24 octobre, la Seine-Maritime présentait le taux d'incidence le plus élevé de la région (322,9/100.000), suivi du Calvados (306,5).
Le taux d’incidence chez les + de 65 ans a également progressé rapidement en Normandie pour atteindre 235,3 (contre 168,4 le 23/10).
"La déprogrammation de 30% de l’activité des hôpitaux publics et privés engagée la semaine passée se poursuit afin de préparer des lits supplémentaires de réanimation en matériel et personnel", a précisé l'ARS qui n'a pas exclu de "renforcer ces mesures".

Bourgogne-Franche-Comté: les hospitalisations ont presque doublé en une semaine

En Bourgogne-Franche-Comté, 686 patients étaient hospitalisés mardi en raison du Covid-19 (+302 patients en 7 jours), dont 97 patients en réanimation (+40 patients). Les départements les plus touchés sont la Saône-et-Loire (230 patients), la Côte-d’Or (114 patients) et le Jura (110 patients).
Face à l’aggravation de l’épidémie dans ces territoires, l’ARS a appelé mardi les hôpitaux de Saône-et-Loire et du Jura "à activer le niveau 3 des plans de mobilisation des capacités hospitalières".
"Par conséquent, il est demandé à ces établissements de procéder à la déprogrammation des activités de soins programmées tant en médecine qu’en chirurgie, à l’exception des prises en charge urgentes et de celles dont la déprogrammation exposerait les patients concernés à une perte de chance, afin de redéployer les ressources humaines et capacitaires ainsi libérées vers la prise en charge de l’afflux de patients Covid", a ajouté l’agence dans un communiqué diffusé mardi soir.
Depuis le début de l’épidémie, 4.785 patients sont revenus à domicile, tandis que 1.190 décès à l'hôpital sont à déplorer.

Pays de la Loire: des patients d'Auvergne-Rhône-Alpes accueillis

En Pays de la Loire, le nombre de patients Covid hospitalisés a atteint les 594 mardi (+241 par rapport à une semaine plus tôt). Le nombre de patients en réanimation est de 69 (+12).
Etant moins touchée que les autres régions, les Pays de la Loire ont accueilli des patients d'Auvergne-Rhône-Alpes, en réanimation, rappelle-t-on.
Le nombre de patients hospitalisés est de 206 en Loire-Atlantique, de 19 en Maine-et-Loire, 96 dans la Sarthe, 53 en Vendée et 43 en Mayenne. Le Maine-et-Loire enregistre toutefois un taux d'incidence de 340/100.000 et la Loire-Atlantique de plus de 276, note-t-on.
Il est recensé 3.111 retours à domicile et 584 décès survenus à l'hôpital (+30).

Centre-Val de Loire: +200 hospitalisations

La région Centre-Val de Loire comptait mardi 482 patients Covid-19 hospitalisés, soit 200 de plus que la semaine précédente (contre +92 la semaine précédente). Parmi ceux-ci, 79 sont en réanimation (+16, contre +20 la semaine précédente).
La région compte 657 décès à l'hôpital (+30), et 2.930 patients rentrés à domicile.
Le Loiret, département le plus touché de la région, comptait mardi 141 patients hospitalisés (+52) dont 38 en réanimation (+9), devant l'Eure-et-Loir (124 hospitalisations, +72, dont 16 en réa, +4) et le Cher (87, +35, dont 6 en réa, +2). L'Indre-et-Loire compte 67 patients hospitalisés (+19) dont 13 en réanimation (+2). Le Loir-et-Cher et l'Indre comptent respectivement 33 et 30 patients hospitalisés (2 et 4 en réanimation).
Le taux d'incidence dans la région était de 290,9/100.000 habitants samedi sur 7 jours glissants (152,1 la semaine précédente). Le Loiret est désormais le département au taux d'incidence le plus élevé (352,3/100.000, contre 175,7 une semaine avant). Il atteint 394,4 à Orléans et 384,4 à Tours.

Bretagne: un taux d'incidence qui reste plus faible que la moyenne

En Bretagne, le nombre de patients hospitalisés était mardi de 348 (+111). Parmi eux, 50 sont en réanimation.
Le nombre de retours à domicile s'élève à 1.823 et le nombre de décès atteint 329 depuis début mars.
Le plus grand nombre de patients sont hospitalisés en Ille-et-Vilaine (148), dans le Morbihan (105), le Finistère (53) puis les Côtes-d'Armor (42).
Ces départements ont des taux d'incidence plus faibles que la moyenne nationale.
Dès le début du mois d'août, le port du masque avait été rendu obligatoire dans les rues passantes de nombreuses villes de la région, note-t-on.
Mardi, afin d’apporter un soutien aux établissements de santé de la région Occitanie, une opération d’évacuation sanitaire de quatre patients, hospitalisés en service de réanimation au CHU de Nîmes a eu lieu vers le CHU de Brest et l’hôpital d’instruction des armées à Brest (cf dépêche du 27/10/2020 à 18:48). Mercredi, ce sont quatre patients de Paca en réanimation qui ont été évacués vers le CHU de Brest (cf dépêche du 28/10/2020 à 11:29).

Corse: plus de 20 patients supplémentaires hospitalisés en une semaine

En Corse, il y avait mardi 67 patients Covid hospitalisés (+25 en une semaine), dont 11 en réanimation (+2). Le nombre cumulé de patients retournés à leur domicile est de 337. L’île recense 73 décès à l’hôpital depuis le début de l’épidémie.

Outre-mer: légère remontée des hospitalisations en Guyane

En Guadeloupe (incluant Saint-Martin et Saint-Barthélemy), il était recensé mardi 146 hospitalisations, soit une baisse de 16 patients en une semaine, dont 17 en réanimation (-7). Il y a eu 136 décès, soit 12 supplémentaires en une semaine, et 568 retours à domicile (+48).
Le taux d'incidence continue également de baisser, il était de 69,3 pour 100.000 habitants du 18 au 24 octobre, contre 104,5 du 11 au 17 octobre, d'après SPF.
La Martinique comptait mardi 73 patients Covid hospitalisés (+6 en une semaine), dont 16 en réanimation (stable). L’île enregistrait 183 retours à domicile et 30 décès à l’hôpital.
Face à la saturation de ses lits de réanimation, le CHU de Martinique a ouvert des lits supplémentaires de réanimation Covid et fermé une partie de ses salles de bloc opératoire (cf dépêche du 21/10/2020 à 17:44).
La Guyane comptait mardi 19 patients hospitalisés, soit 4 de plus en une semaine, dont 3 en réanimation (+2). Il y a eu 66 décès à l'hôpital (+1) et 1.790 retours à domicile (+23). Le taux d'incidence y était de 50,6 du 18 au 24 octobre pour 100.000 habitants contre 30,6 du 11 au 17 octobre, d'après SPF.
L’île de La Réunion recensait 48 hospitalisations en raison du Covid-19 mardi (+5 patients en une semaine), dont 10 patients hospitalisés en réanimation (2 patients supplémentaires en 7 jours).
Depuis le début de l’épidémie, 476 patients hospitalisés sont revenus à domicile; le département déplore 29 décès liés au Covid-19 à l’hôpital.
À Mayotte, 13 patients étaient hospitalisés en raison du Covid-19 mardi (+4 patients en 7 jours), dont 4 patients en réanimation (+1 patient en 7 jours), tandis que 475 patients étaient revenus à domicile.
L’ARS rapportait lundi que 44 décès liés au Covid-19 étaient à déplorer pour Mayotte, dont 5 décès survenus à La Réunion après des évacuations sanitaires (bilan stable depuis 7 jours).
L’agence a ajouté que les taux d’incidence et de positivité de l’archipel étaient respectivement de 54 cas pour 100.000 habitants (sur 7 jours) et 10,2%, tandis que 5 clusters étaient encore actifs.
san-jyp-mlb-bd-gl-syl/ab/APMnews

[SAN5QIVCU6]

A lire aussi