dépêche

 - 

Pas d'allongement du QT avec l'hydroxychloroquine dans une cohorte de rhumatologie

WASHINGTON, 9 novembre 2020 (APMnews) - Des résultats rassurants sur la sécurité cardiovasculaire de l'hydroxychloroquine chez les patients traités en rhumatologie ont été présentés au congrès virtuel de l'American College of Rheumatology (ACR), montrant une absence de risque d'allongement de l'intervalle QT.
L'hydroxychloroquine (Plaquenil*, Sanofi), utilisée depuis longtemps en rhumatologie, a vu subitement sa notoriété grandir avec sa promotion comme traitement du Covid-19 par le Pr Didier Raoult de l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) d'infectiologie de Marseille.
Ce qui a conduit à une controverse, d'une part sur son efficacité non démontrée, d'autre part sur sa sécurité avec notamment un risque d'allongement du QT, qui est un facteur de risque d'arythmie cardiaque.
Plusieurs études ont en effet mis en évidence une élévation statistiquement significative du risque d'allongement du QT chez les patients Covid-19 prenant l'hydroxychloroquine -souvent associée à l'antibiotique azithromycine (cf notamment dépêche du 04/05/2020 à 16:26).
Cela a suscité des inquiétudes sur la sécurité d'emploi de ce produit pris à long terme par des patients souffrant de maladies rhumatologiques. C'est pour cette raison qu'Elizabeth Park de l'université Columbia à New York et ses collègues ont conduit une étude chez 681 patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde ou de lupus érythémateux, dont 54% étaient sous hydroxychloroquine.
La prise de ce médicament n'a pas été associée à une augmentation de risque d'allongement du QT ni au-dessus de 440 ms ni au-dessus de 500 ms, dans l'ensemble de la cohorte.
Les chercheurs ont toutefois noté que chez les seuls patients souffrant de lupus, 9 des 11 présentant un QT supérieur à 500 ms étaient sous hydroxychloroquine, ce qui suggérerait un risque, mais ils précisent que le nombre de cas est trop limité pour pouvoir être statistiquement significatif.
Le niveau moyen de l'intervalle QT était similaire entre les patients prenant ou ne prenant pas ce médicament.
De plus, ils n'ont pas mis en évidence d'interaction entre l'hydroxychloroquine et d'autres médicaments connus pour pouvoir allonger le QT, hormis une tendance d'ampleur limitée pouvant suggérer une interaction avec les antipsychotiques dans le lupus (QT moyen 441 ms avec l'association antipsychotique-hydroxychloroquine contre 432 ms pour l'hydroxychloroquine seule).
fb/ab/APMnews

[FB2QJJFIW]

A lire aussi