dépêche

 - 

Covid-19: le vaccin Moderna distribué en priorité à 4 régions et "dans les prochaines semaines" via les officines (ministère)

PARIS, 11 janvier 2021 (APMnews) - Le ministère des solidarités et de la santé a annoncé dans un communiqué de presse la livraison, à compter de lundi, des premières doses du vaccin de Moderna contre le Sars-CoV-2 "en priorité" à 4 régions où la circulation du virus est particulièrement active (Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur) et la bascule "dans les prochaines semaines" de la distribution "vers le circuit officinal".
Un total de 51.600 doses (5.160 flacons contenant chacun 10 doses) du vaccin MRNA-1273 sera livré "dès ce lundi" et s'ajoutera aux livraisons hebdomadaires du vaccin de Pfizer/BioNTech (Comirnaty*), a précisé le ministère dans un communiqué diffusé dimanche.
"J’ai souhaité que ces doses soient allouées aux régions les plus touchées par la pandémie. Ces doses pourront être administrées dès la semaine prochaine lorsqu’elles seront arrivées sur les lieux de vaccination", a déclaré Olivier Véran, cité dans le communiqué diffusé dimanche.
Le couvre-feu a été avancé à 18h dans 8 nouveaux départements dimanche et le sera mardi dans le Var et la Drôme, rappelle-t-on (cf dépêche du 09/01/2021 à 19:12).
Le ministère a fourni une liste d'établissements de santé qui doivent être approvisionnés cette semaine, "et à travers eux les centres de vaccination désormais ouverts dans leurs départements et/ou région". Il s'agit des hôpitaux de Mulhouse, Colmar, Strasbourg, Reims, Nancy, Metz, Lons-le-Saunier, Besançon, Dijon, Moulins, Nice et Toulon.
"Le circuit de distribution du vaccin Moderna dont les livraisons se poursuivront sous quinzaine et monteront en charge dans le courant du premier trimestre, aura vocation dans les prochaines semaines à basculer vers le circuit officinal qui maille la France de manière extrêmement fine", a ajouté le ministère de la santé.
Il a expliqué vouloir "ne pas massivement surcharger la gestion des pharmacies hospitalières des établissement pivots" et "préparer l'arrivée sur l'ensemble du territoire des autres candidats vaccins qui seront intégrés à ce même circuit".
Il a fait part de "travaux avec les professionnels de santé, et notamment les médecins, les pharmaciens, et les grossistes-répartiteurs" qui se poursuivent dans le cadre de "concertations étroites et d'échanges directs toutes les semaines, afin d'anticiper au mieux".
MRNA-1273 a été homologué la semaine dernière sur le marché européen, et la Haute autorité de santé (HAS) a rendu vendredi un avis favorable à son utilisation en France chez les plus de 18 ans (cf dépêche du 06/01/2021 à 18:02 et dépêche du 08/01/2021 à 17:38).
Un décret publié dimanche au Journal officiel l'ajoute, aux côtés de Comirnaty*, à la liste des vaccins pouvant être utilisés dans le cadre de la campagne de vaccination contre le Covid-19.
Il peut être stocké dans des conditions moins contraignantes que son concurrent. Il se conserve pendant sept mois entre -25°C et -15°C, pendant 30 jours entre 2°C et 8°C ou pendant 12 heures à une température comprise entre 8°C et 25°C.
(Journal officiel, dimanche 10 janvier, texte 10)
rm/sl/APMnews

[RM2QMRHSH]

A lire aussi