dépêche

 - 

Covid-19: la vaccination des professionnels de santé, "une priorité majeure" (Olivier Véran)

PARIS, 6 mars 2021 (APMnews) - "Votre vaccination est une priorité majeure pour le gouvernement", assure le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, dans une lettre adressée aux professionnels de santé et diffusée vendredi sur twitter, alors que le conseil national de l'ordre des médecins estime, dans un communiqué diffusé samedi, que "la vaccination des soignants est une exigence éthique".
Dans sa lettre aux professionnels de santé, Olivier Véran loue d'abord leur engagement pour lutter contre l'épidémie de Covid-19.
"Vous, professionnels de santé, êtes mobilisés sans relâche face à la plus grande épidémie de l'histoire contemporaine", écrit-il. "Vous ne comptez ni votre temps, ni votre énergie, ni votre courage", souligne-t-il.
Observant ensuite que "l'arrivée des vaccins a constitué un tournant dans la gestion de cette crise", il insiste donc sur le fait que "que vous soyez soignants hospitaliers, libéraux ou du médico-social, votre vaccination est une priorité majeure pour le gouvernement".
"Aujourd'hui, près de 40% des personnels d'Ehpad [établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes] et 30% des personnels des établissements de santé sont vaccinés. C'est un chiffre encourageant mais qui ne progresse que trop peu", regrette-t-il.
"Cela ne suffit pas, alors même que des stocks de vaccins d'AstraZeneca sont encore disponibles dans la plupart des établissements", insiste-t-il.
"Je vous le demande, pour vous-même, votre entourage, les Français. Si vous n'êtes pas encore vaccinés, faites-le rapidement. Il en va de notre sécurité collective, et de la capacité de notre système de santé à tenir, comme il l'a toujours fait, et je ne saurai jamais assez vous en remercier", encourage-t-il.
La couverture vaccinale au niveau national des professionnels exerçant en Ehpad et unités de soins de longue durée (USLD) était mercredi de 43,3% pour au moins une dose (près de 203.000 professionnels) et de 26,9% pour les deux doses (près de 126.000 professionnels), selon les données de Santé publique France (cf dépêche du 05/03/2021 à 10:52).
Samedi, Olivier Véran s'est rendu, avec le premier ministre Jean Castex, et la ministre de la transformation et de la fonction publiques, Amélie de Montchalin, dans l'Essonne, pour visiter le centre éphémère de vaccination installé à l'école départementale d'incendie et de secours de Fleury-Mérogis, dans le cadre de l'accélération de la campagne nationale de vaccination.
"Week-end de mobilisation pour la vaccination dans tout le pays. Médecins, soignants, pompiers, élus et personnels des collectivités: tout le monde sur le pont. Et déjà ce samedi à 17h30, 220.000 Français ont été vaccinés, plus du double de samedi dernier. On continue demain!", s'est félicité le ministre sur Twitter, à l'issue de ce déplacement.
Olivier Véran est attendu dimanche après-midi au centre hospitalier (CH) Gustave-Dron à Tourcoing (Nord), pour une visite de l’unité de vaccination du CH, en compagnie du ministre de l'intérieur, Gérald Darmanin.
Dimanche matin, il est prévu que les deux ministres se rendent au centre communal de vaccination de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), avec la ministre chargée de l'autonomie, Brigitte Bourguignon. Pour rappel, jeudi, le premier ministre Jean Castex a annoncé que le couvre-feu étendu à tout le Pas-de-Calais ce week-end s'accompagnait d'une accélération de la campagne de vaccination, avec 10.000 nouvelles doses de vaccin pour ce département (cf dépêche du 04/03/2021 à 21:44).

"Un devoir professionnel"

Dans un communiqué diffusé samedi, le conseil national de l'ordre des médecins (Cnom) souligne que "la protection des patients est un devoir professionnel fondamental des médecins comme de tous les soignants".
"Alors que l’ensemble des soignants est aujourd’hui éligible à la vaccination contre la Covid-19, se faire vacciner est par conséquent une exigence éthique qui s’impose à tous, la vaccination diminuant considérablement les chaînes de transmission du virus", souligne-t-il.
"Cette exigence s’impose d’autant plus que les soignants, à qui les Français vouent une confiance importante, ont plus que jamais un devoir d’exemplarité qui leur incombe", insiste-t-il, tenant, "dans ce contexte", à "saluer les médecins, dont plus des deux tiers ont d’ores et déjà répondu à cette exigence et accompli leur devoir" et rappelant "aux médecins ne l’ayant pas encore fait qu’il est urgent qu’ils se fassent vacciner".
"En se mobilisant depuis le début de cette crise sanitaire, les médecins avec les autres soignants ont sauvé des vies, allégé des souffrances, soigné et accompli leur devoir professionnel avec sacrifice et dévouement. Personne ne doit aujourd’hui l’oublier", affirme l'ordre.
"En s’engageant dans la campagne de vaccination, en centre de vaccination d’abord et dans leur cabinet depuis plus d’une semaine, les médecins permettent à la population d’accéder aux vaccins et ont permis l’accélération de la campagne de vaccination en France", fait-il aussi valoir.
vl/san/APMnews polsan-une

[VL6QPK4RB]

A lire aussi