dépêche

 - 

Covid-19: le point région par région à l'hôpital

PARIS, 5 mai 2021 (APMnews) - La baisse du nombre de patients Covid hospitalisés en médecine et en soins critiques s'est confirmée au cours des sept derniers jours tandis que le taux d'incidence national continue de diminuer mais reste élevé dans les Hauts-de-France et l'Ile-de-France, selon les données publiées mardi par le gouvernement et Santé publique France (SPF).
La France comptait mardi soir 28.427 patients hospitalisés pour Covid, soit 1.854 patients de moins par rapport au mardi 28 avril (cf dépêche du 28/04/2021 à 13:07).
La diminution des hospitalisations Covid observée depuis avril s'est encore accentuée par rapport à la semaine précédente (-805 lors des 7 jours précédents), et le nombre de nouvelles admissions enregistrées en moyenne toutes les 24 heures a également diminué: moins de 1.600 patients Covid admis au cours des dernières 24h mardi contre 1.700 patients la semaine précédente.
Cette tendance se confirme pour les patients pris en charge en "réanimation" pour Covid (qui correspond aux soins critiques: réanimation, soins intensifs et surveillance continue) avec 5.504 patients hospitalisés en réanimation mardi (-439 patients sur 7 jours), dont 355 nouveaux patients Covid hospitalisés en soins critiques au cours des dernières 24h (400 patients la semaine précédentes).
Le bilan officiel de l'épidémie de Covid-19 s'élevait à 105.387 décès mardi (+1.784 décès en 7 jours), dont 79.120 décès à l'hôpital (+1.750 décès), tandis que 344.265 patients sont revenus à domicile depuis le début de l'épidémie.
Le taux d'incidence national est également à la baisse avec 223,8 cas pour 100.000 habitants pour la période du 25 avril au 1er mai, contre 302,4 cas /100.000 habitants pour la période du 18 au 24 avril.

Ile-de-France: lente décrue en réanimation

L'Ile-de-France comptait mardi 7.418 patients hospitalisés pour Covid, soit -454 patients en une semaine (-249 lors des 7 jours précédents). Parmi ces patients, 1.640 étaient en réanimation (-169).
Le nombre de patients en soins critiques poursuit sa décrue, avec toutefois encore près de 100 nouvelles admissions en moyenne dans ces services toutes les 24h pendant les 7 derniers jours, contre plus de 120 lors de la semaine précédente.
Il y a eu en une semaine 440 décès supplémentaires liés au Covid à l’hôpital en Ile-de-France, portant le bilan à 19.191 décès à l'hôpital depuis le début de l’épidémie, tandis qu'il y a eu 89.044 retours à domicile.
Dans la région, le département de Paris enregistrait 1.695 patients Covid hospitalisés mardi, suivi des Hauts-de-Seine (1.186), de la Seine-Saint-Denis (1.007), du Val-de-Marne (870), de l'Essonne (845), du Val-d'Oise (642), de la Seine-et-Marne (599) et des Yvelines (574).
Le taux d'incidence en Ile-de-France a continué à diminuer en une semaine, à 335,9 cas pour 100.000 habitants (au 1er mai sur 7 jours glissants, contre plus de 460 la semaine précédente). Il est ramené à 390,8 cas dans le Val-de-Marne, 389,8 en Seine-Saint-Denis, 357,8 dans le Val-d’Oise et 336,6 en Seine-et-Marne. Il est de 321,4 à Paris.

Auvergne-Rhône-Alpes: nette baisse mais le niveau des hospitalisations en réanimation reste élevé

En Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de patients Covid+ hospitalisés a une nouvelle fois diminué sur 7 jours passant de 3.622 le 27 avril à 3.363 au 4 mai. Le nombre de patients en réanimation a aussi baissé, mais dans une moindre mesure, s'élevant mardi à 642 (-20 sur une semaine).
Dans un entretien à APMnews jeudi dernier, le directeur général de l'agence régionale de santé (ARS), Jean-Yves Grall, a indiqué que si les indicateurs de l'épidémie de Covid-19 s'amélioraient dans la région de manière "indiscutable", la traduction dans les hôpitaux de cette situation se ressentait "progressivement" (cf dépêche du 30/04/2021 à 15:02).
Le département du Rhône enregistre le plus grand nombre de patients Covid hospitalisés (987). Il est suivi de la Loire avec 555 patients, de l'Isère avec 512 patients, du Puy-de-Dôme avec 276 patients, de la Haute-Savoie avec 198 patients, de la Drôme avec 191 patients et de l'Ain avec 168 patients.
Suivent la Savoie avec 142 patients hospitalisés, l'Ardèche à 116, l'Allier à 95, la Haute-Loire à 84 et le Cantal à 39.
Le taux d'incidence régional est en baisse et atteignait au 1er mai, sur 7 jours glissants, 219,6/100.000 habitants, soit un taux inférieur au taux national. Il reste plus élevé que la moyenne en Haute-Loire (289,6), dans le Rhône (285,9) et dans la Loire (285,3).
Le nombre de décès à l'hôpital augmente toujours et atteint 11.084 depuis le début de la crise, tandis que le nombre de retours à domicile progresse aussi, atteignant 46.973.

Hauts-de-France: la baisse se poursuit mais sans accélération saillante

La région Hauts-de-France comptabilisait mardi soir 3.353 patients Covid-19 hospitalisés, soit 119 de moins que mardi 27 avril. La semaine précédente, la baisse était de 129 patients. Elle se confirme donc pour la 3e semaine consécutive, mais sans accélération apparente à l'échelle régionale.
Parmi ces patients, 644 sont en réanimation, soit 45 de moins en 7 jours. La semaine précédente, la baisse avait été de 19 patients.
Au total, 8.501 patients Covid-19 sont décédés dans les hôpitaux de la région depuis le début de l'épidémie (+212), et 33.628 sont rentrés chez eux.
Le Nord reste encore et toujours le département concentrant le plus d'hospitalisations (1.412, -32) devant le Pas-de-Calais (726, -43), l'Oise (573, -10), la Somme (361, -16) et l'Aisne (281, -18). La baisse est donc généralisée sur tous les départements.
Le taux d'incidence régional était de 274,3 cas pour 100.000 habitants à l'issue de la semaine du 25 avril au 1er mai, soit près de 100 points inférieur à celui enregistré au 24 avril (361,1/100.000). Il reste toutefois le second taux d'incidence régional le plus élevé derrière l'Île-de-France.
Il atteint 305,7/100.000 cas dans l'Oise (445,4 7 jours plus tôt).

Paca: les hospitalisations en baisse pour la première fois dans les Bouches-du-Rhône

En Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), il y avait mardi 2.814 hospitalisations pour Covid, soit une baisse de 263 patients en 7 jours, dont 495 en réanimation (-48). Il y a eu 7.598 décès à l'hôpital depuis le début de la crise (+175) et 37.013 retours à domicile.
Le département des Bouches-du-Rhône est toujours le plus touché avec 1.393 personnes hospitalisées pour Covid mardi, soit 162 de moins en une semaine dont 291 en réanimation (-39), soit la première baisse enregistrée depuis plusieurs semaines.
Dans les Alpes-Maritimes, département particulièrement touché en début d'année, il y avait mardi 447 personnes hospitalisées (-68 en une semaine) dont 71 en réanimation (+1). Viennent ensuite le Var (438), le Vaucluse (313), les Alpes-de-Haute-Provence (120) et des Hautes-Alpes (103).
Le taux d'incidence a continué de diminuer, il était de 238,3 pour 100.000 habitants du 25 avril au 1er mai, contre 343,7 du 18 au 24 avril, d'après SPF. Le plus fort taux d'incidence est toujours enregistré dans les Bouches-du-Rhône en diminution toutefois à 321,2/100.000 du 25 avril au 1er mai, contre 477,6 du 18 au 24 avril.

Grand Est: la baisse des hospitalisations se poursuit

Dans le Grand Est, 2.395 patients étaient hospitalisés en raison du Covid-19 mardi (-163 patients en 7 jours), dont 467 en réanimation (-19 en 7 jours).
Les départements d'Alsace et de Lorraine concentrent toujours le plus grand nombre de patients hospitalisés, avec en premier lieu la Moselle (477 patients, -47), le Bas-Rhin (475 patients, -16) et la Meurthe-et-Moselle (357 patients, -13).
Le bilan de l'épidémie s'élevait mardi à 9.730 décès à l'hôpital (+134 décès en 7 jours), tandis que 35.111 patients étaient revenus à domicile.
Le taux d’incidence régional est à la baisse sur la période du 25 avril au 1er mai pour atteindre 193,2 cas contre 255,9 cas/100.000 habitants pour la période du 18 au 24 avril.
L’incidence reste cependant plus élevée dans l’ouest de la région, notamment en Haute-Marne (291,9). Bien qu'à la baisse, le taux d'incidence reste également plus élevé sur la période dans les métropoles de la région: Strasbourg (266,8), Reims (245,5), Mulhouse (217,3) et Nancy (194,4).

Occitanie: les hospitalisations en baisse pour la première fois depuis plusieurs semaines

En Occitanie, il y avait mardi 1.727 patients Covid hospitalisés (-132 en une semaine) dont 363 en réanimation (-33). Il y a eu 4.235 décès (+117 en une semaine) et 19.339 retours à domicile.
Le département le plus touché est toujours l'Hérault avec 366 hospitalisations Covid (-35 en une semaine). Viennent ensuite la Haute-Garonne (325 hospitalisations, -29), le Gard (276), les Pyrénées-Orientales (149), l'Aude (129), le Tarn (124), l'Aveyron (111), le Tarn-et-Garonne (91), l'Ariège (41), les Hautes-Pyrénées (39), le Gers (32), le Lot (24) et la Lozère (20).
Le taux d'incidence dans la région a continué de baisser, il était de 181,7 pour 100.000 habitants du 25 avril au 1er mai, contre 240,7 du 18 au 24 avril, d'après SPF. Le plus fort taux est toujours enregistré dans le Gard à 248,2/100.000 du 25 avril au 1er mai, contre 361 du 18 au 24 avril.

Normandie: la baisse des hospitalisations se poursuit mais lentement

En Normandie, le taux d'incidence a bien diminué à 229 cas pour 100.000 mardi contre 295,3 une semaine avant. Le taux de positivité est à 7,4%. La baisse est bien marquée dans l'Eure (230,7), la Seine-Maritime à 269,2 et l'Orne à 200,8. Tous les départements sont repassés sous le seuil des 300.
Les hospitalisations ont diminué avec 1.452 personnes hospitalisées mardi (-29) et 208 patients en réanimation (-28). Elles restent à un niveau élevé.
La région enregistre 12.464 retours à domicile et déplore 3.091 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie (+80 en 1 semaine).
Les hospitalisations ont baissé mais faiblement en Seine-Maritime (709, -7) et dans le Calvados (239, -9), un peu plus dans l'Orne (119, -14) mais ont un peu augmenté dans l'Eure (237, +3).
L'ARS recensait mardi 121 clusters en cours d'investigation dont 19 en Ehpad et 9 en établissements de santé (69 en milieu professionnel).

Nouvelle-Aquitaine: les hospitalisations amorcent une nouvelle décrue

La Nouvelle-Aquitaine comptait mardi soir 1.378 patients hospitalisés pour Covid-19, soit 18 de moins en 7 jours. Parmi eux, 283 patients étaient en réanimation (-4).
La région comptabilise 3.562 patients Covid-19 décédés à l'hôpital (+79 en 7 jours) ainsi que 15.210 retours à domicile.
La Gironde concentre un peu moins d'un tiers des patients (428, -18) devant la Charente-Maritime (139, +21) et la Dordogne (136, +7)).
La région présente un taux d'incidence plus faible que la moyenne en métropole (134,9/100.000 habitants au 1er mai, contre 178,1/100.000 habitants au 24 avril), mais il atteint 255,4/100.000 en Haute-Vienne.
Il est de 159,1/100.000 à Bordeaux Métropole. A noter que Bordeaux compte quatre cas de variant indien B1.617.2 (le cas initial et 3 de ses contacts) (cf dépêche du 05/05/2021 à 10:07).

Bourgogne-Franche-Comté: lente diminution

En Bourgogne-Franche-Comté, 1.239 patients étaient hospitalisés pour Covid mardi (-125 patients en 7 jours), dont 189 patients en réanimation (-29 patients sur les 7 derniers jours).
Les départements enregistrant les nombres les plus élevés d’hospitalisations demeurent l'Yonne (229, -10), la Saône-et-Loire (225, -29) et la Côte-d’Or (215, -32).
Depuis le début de l’épidémie, 17.972 patients sont revenus à domicile, tandis que 4.579 décès à l'hôpital sont à déplorer (77 décès en 7 jours).
Le taux d'incidence régional (sur 7 jours glissants) poursuit sa baisse pour s’établir à 197,6 cas pour 100.000 habitants au 1er mai (contre 275,2 une semaine plus tôt), avec une incidence plus élevée dans le Territoire de Belfort (246,9), le Doubs (232,1) la Nièvre (227,5) et l’Yonne (211,1).

Centre-Val de Loire: baisse remarquable des hospitalisations en Eure-et-Loir

En Centre-Val de Loire, 1.028 patients Covid-19 étaient hospitalisés mardi soir, contre 1.108 7 jours plus tôt (-80). Ils étaient 199 en réanimation, soit 14 de moins en 7 jours.
La région déplore 2.550 décès parmi les patients Covid-19 hospitalisés, alors que 10.932 sont rentrés chez eux.
Le Loiret reste le département le plus concerné, avec 314 patients hospitalisés (-16), devant l'Indre-et-Loire (229, +8), qui ravit à l'Eure-et-Loir la 2e place longtemps occupée. Ce dernier département, avec 165 patients, enregistre une forte baisse en une semaine (-62).
Viennent ensuite le Loir-et-Cher (138, -12), le Cher (118, +10) et l'Indre (64, -8).
L'incidence régionale était de 200,3 cas pour 100.000 habitants à l'issue de la semaine allant du 25 avril au 1er mai, en baisse de 74 points en 7 jours. C'est dans le Loiret qu'elle est plus importante (233/100.000 et 276,5/100.000 à Orléans).

Pays de la Loire: une centaine d'hospitalisations en moins

En Pays de la Loire où le taux d'incidence a bien baissé à 183,9 cas/100.000 mardi (contre 257,4 cas la semaine précédente), les hospitalisations ont diminué depuis le 27 avril avec 870 patients hospitalisés dont 147 en réanimation mardi (-108 et -12 en 7 jours).
Il est recensé 11.786 retours à domicile et 2.555 décès survenus à l'hôpital depuis mars (+62 en 7 jours).
Les hospitalisations ont diminué en Loire-Atlantique (239, -59) et dans le Maine-et-Loire (199, -21), mais pas en Sarthe qui devient le département le plus touché (257, stable). La Mayenne a baissé (48, -5), de même que la Vendée (127, -23).

Bretagne: baisse des hospitalisations

En Bretagne, le taux d'incidence a perdu près de 50 points à 131,9 cas/100.000 mardi contre une incidence de 180,2 cas/100.000 il y a une semaine. Le taux de positivité est à 5,9%.
La Bretagne comptait mardi 808 hospitalisations, en baisse (-30 en une semaine), dont 100 patients en réanimation (-18).
Le nombre de retours à domicile s'élève à 6.970 et le nombre de décès atteint 1.527 depuis début mars (+40 en 7 jours).
L'Ille-et-Vilaine reste de loin le département comptant le plus de patients hospitalisés (390, -15) puis le Morbihan à 203 (-13), les Côtes-d'Armor à 115 (-3) et le Finistère à 100 (+1).
L'ARS recensait lundi dans un communiqué 141 clusters en cours d'investigation dont 18 en établissements de santé et 18 en Ehpad, et 40 en milieu professionnel.

Corse: la diminution du nombre d'hospitalisations se poursuit

En Corse, il y avait mardi 61 patients hospitalisés pour Covid (-26 depuis mardi 27 avril), dont 10 en réanimation (-4). L'île déplore 197 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie, tandis que 892 patients sont retournés à domicile.
Le taux d’incidence a continué à baisser en une semaine, à 111,1 cas pour 100.000 habitants.

Outre-mer: la hausse des hospitalisations se poursuit à La Réunion, baisse en Guadeloupe et stabilisation en Guyane

L'île de La Réunion comptabilisait mardi 161 hospitalisations pour Covid (+5 en une semaine), dont 41 patients en réanimation (-1 patient en 7 jours).
Depuis le début de l’épidémie, l'île déplore 163 décès liés au Covid à l’hôpital (+7 décès en 7 jours), tandis que 1.486 patients sont revenus à domicile.
Le taux d'incidence est de 130,5 pour la période du 25 avril au 1er mai, contre 126,1 cas pour 100.000 habitants la semaine précédente.
À Mayotte, 11 patients Covid étaient hospitalisés mardi (-10 patients en 7 jours), dont 4 patients en réanimation (-2 patients en 7 jours).
Le bilan de l’épidémie s’élevait à 126 décès (1 décès en 7 jours), tandis que 1.246 patients étaient revenus à domicile.
Le taux d’incidence continue de diminuer sur la période du 25 avril au 1er mai, pour s’établir à 33,3 cas pour 100.000 habitants (contre 52,5 la semaine précédente).
En Guadeloupe (incluant Saint-Martin et Saint-Barthélemy), il était recensé mardi 164 hospitalisations en raison du Covid (-12 en une semaine) dont 30 patients en réanimation (-3). Il y a eu 249 décès (+19) depuis le début de la crise et 1.141 retours à domicile.
Le taux d’incidence a légèrement diminué, il était de 211,7 pour 100.000 habitants du 25 avril au 1er mai, contre 222,6 du 18 au 24 avril.
La Martinique enregistrait mardi 110 patients Covid hospitalisés (-13 en une semaine), dont 24 patients en réanimation (-9). L’île, où le taux d’incidence a encore baissé pour atteindre 98,1 cas pour 100.000 habitants, totalise 83 décès à l’hôpital depuis le début de l’épidémie et 680 retours de patients à domicile.
Au CHU de la Martinique, "le nombre de personnes hospitalisées bien qu’en légère diminution restait encore élevé" dans la semaine du 26 avril au 2 mai, relève l’ARS dans son point de situation de mardi. "Toutefois, le nombre de nouvelles admissions a baissé de moitié".
La Guyane comptait mardi 75 patients Covid hospitalisés (+2 en une semaine) dont 18 en réanimation (-1). Il y a eu 99 décès à l'hôpital (+4 en une semaine) et 2.378 retours à domicile depuis le début de la crise. Le taux d’incidence a légèrement diminué, il était de à 238,1 pour 100.000 habitants du 25 avril au 1er mai, contre 239,8 du 18 au 24 avril, d'après SPF.
gl-mlb-san-jyp-bd-syl-sl/sl/APMnews

[GL5QSMGJJ]

A lire aussi

Pour obtenir un accès personnalisé, entrez votre adresse mail professionnelle

En direct

Voir tous les articles en direct

Les + lus

Voir tous les top articles