dépêche

 - 

Covid-19: le point région par région à l'hôpital

PARIS, 9 juin 2021 (APMnews) - La pression hospitalière de l'épidémie de Covid-19 et la mortalité ont continué de baisser sur l'ensemble du territoire national au cours des sept derniers jours, selon les données publiées mardi par le gouvernement et Santé publique France (SPF).
La France comptait mardi soir 13.984 patients hospitalisés pour Covid-19, soit 2.104 patients de moins par rapport au mardi 25 mai (cf dépêche du 02/06/2021 à 12:26), tandis que 2.394 patients étaient pris en charge en réanimation (ce qui correspond aux soins critiques: réanimation, soins intensifs et surveillance continue), soit 431 patients de moins en 7 jours.
Selon le bilan officiel de l'épidémie de Covid-19, on comptait 110.137 décès mardi (+475 décès en 7 jours), dont 83.708 décès à l'hôpital (+465), tandis que 375.569 patients sont revenus à domicile depuis le début de l'épidémie.
Le taux d'incidence national a poursuivi sa baisse pour s'établir à 68,7 cas pour 100.000 habitants pour la période du 30 mai au 5 juin, contre 91,4 cas /100.000 habitants pour la période du 16 au 22 mai.

Ile-de-France: plus de 3.500 patients hospitalisés pour Covid

L'Ile-de-France comptait mardi soir 3.530 patients hospitalisés pour Covid-19, soit 651 de moins en 7 jours (-952 la semaine précédente). Parmi eux, 683 étaient en soins critiques, soit une diminution de 135 patients (-225 la semaine précédente). Les lits occupés par des patients Covid dans ces services représentaient encore plus de 60% de la capacité initiale en réanimation.
La région déplore 20.298 décès à l'hôpital liés au Covid-19 depuis le début de l'épidémie et compte 97.414 retours à domicile.
Paris comptait mardi soir 709 patients hospitalisés, devant les Hauts-de-Seine (608), la Seine-Saint-Denis (554), l'Essonne (460), le Val-d'Oise (364), le Val-de-Marne (331), les Yvelines (257) et la Seine-et-Marne (247).
Au 5 juin (sur 7 jours glissants), le taux d'incidence régional avait été ramené à 87,2 pour 100.000 habitants, contre 122,8/100.000 au 28 mai. Il est plus élevé dans certains départements, à 103,4/100.000 dans le Val-d'Oise, 103,5/100.000 en Seine-Saint-Denis et 93,4/100.000 dans le Val-de-Marne.

Hauts-de-France: sous le seuil des 2.000 patients hospitalisés

Mardi soir, les Hauts-de-France comptaient 1.861patients Covid-19 hospitalisés. Cela représente une baisse de 256 personnes par rapport à la semaine dernière. Le nombre de patients en réanimation a également baissé, passant à 324 (-58 sur une semaine).
La région déplorait 9.142 décès mardi soir (+74), tandis que 37.104 retours à domicile ont été enregistrés depuis le début de l'épidémie.
Tous les départements des Hauts-de-France enregistrent une baisse du nombre d'hospitalisations. Le Nord compte 763 patients (-73), devant le Pas-de-Calais (420, -75), l'Oise (309, -63), la Somme (230, -32) et l'Aisne (139, -13).
Le taux d'incidence était de 76,4 pour 100.000 habitants au 6 juin, contre 113,4 au 29 mai dans la région. Il reste le second taux le plus élevé en France métropolitaine, après l'Ile-de-France. Au niveau départemental, le taux d'incidence reste en moyenne plus élevé dans le Nord (86,6/100.000). Il grimpait à 94,5 au sein de la métropole européenne de Lille.

Auvergne-Rhône-Alpes: l'amélioration se confirme

En Auvergne-Rhône-Alpes, l'amélioration de la situation sanitaire s'est confirmée au cours des 7 derniers jours, avec un nombre de patients hospitalisés atteignant les 1.528 au 8 juin contre 1.768 au 1er juin (-240). La baisse se confirme aussi en réanimation avec 236 patients hospitalisés contre 290 une semaine plus tôt.
Bien que connaissant une diminution, le département du Rhône enregistre toujours le plus grand nombre de patients hospitalisés (376). Il reste suivi par la Loire (282), l'Isère (266), le Puy-de-Dôme (118), l'Ain (113), la Haute-Savoie (99), la Drôme (86), la Savoie (61), la Haute-Loire (40), l'Ardèche (35), l'Allier (35) et le Cantal (17).
Le taux d'incidence régional poursuit sa chute et atteignait au 5 juin, sur 7 jours glissants, 65,8/100.000, soit un taux légèrement en-dessous du taux national. Il reste plus élevé que la moyenne dans la Loire (114,8) et la Haute-Loire (84,6).
Le nombre de décès à l'hôpital augmente toujours et atteint 11.559 depuis le début de la crise, tandis que le nombre de retours à domicile s'élève à 50.498.

Paca: la baisse continue mais toujours 65 patients hospitalisés dans les Bouches-du-Rhône

En Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), on enregistrait 1.283 hospitalisations Covid mardi, soit une baisse de 204 patients en une semaine. La région comptait toujours 217 patients en réanimation, soit 32 de moins. Depuis le début de la crise, il y a eu 7.975 décès à l'hôpital (+35) et 39.863 retours à domicile.
Toujours le plus affecté, le département des Bouches-du-Rhône dénombrait 650 patients hospitalisés (-136), dont 133 en réanimation (-17) à cette date.
Les Alpes-Maritimes viennent ensuite avec 209 hospitalisations Covid (-5) dont 31 en réanimation (-1). La baisse est aussi observée dans le Var (189 patients, -14), le Vaucluse (129 patients, -33), les Alpes-de-Haute-Provence (93 patients, -9) et les Hautes-Alpes (13 patients, -7).
Le taux d'incidence a de nouveau diminué, pour atteindre 46,9 pour 100.000 habitants du 30 mai au 6 juin, contre 60,8 du 23 au 29 mai. Les Bouches-du-Rhône deviennent le département avec le plus haut taux d'incidence (63,6/100.000 habitants) entre le 30 mai et le 5 juin, suivi par les Hautes-Alpes (50,8/100.000 habitants).

Grand Est: une incidence toujours à la baisse et sous la moyenne nationale

La région Grand Est comptait mardi soir 1.092 patients hospitalisés pour Covid-19 (-164 patients en 7 jours), dont 178 patients en réanimation (-27).
Les départements les plus touchés restent le Bas-Rhin (281 patients, -25), la Meurthe-et-Moselle (165 patients, -16),la Moselle (162 patients, -35), ainsi que la Marne (158 patients, -11).
Le bilan de l'épidémie s'élevait mardi à 10.128 décès à l'hôpital (40 décès en 7 jours), tandis que 37.556 patients sont rentrés chez eux.
Le taux d’incidence régional poursuit sa baisse pour s'établir à 61,5 cas pour 100.000 habitants sur la période du 30 mai au 6 juin, contre 77,9 cas/100.000 hab. pour la semaine précédente.

Normandie:la pression épidémique reste concentrée sur la Seine-Maritime

En Normandie, le taux d'incidence a chuté de plus de 30 points, à 70,7 cas pour 100.000 habitants mardi (sur 7 jours glissants) contre 102,4 une semaine plus tôt, mais la région reste au-dessus de la moyenne nationale (68,7).
La pression épidémique sur les hospitalisations a également décru avec 883 patients Covid hospitalisées mardi (-133) dont 118 patients en réanimation (-26), tandis que 13.926 patients sont revenus à domicile.
La Seine-Maritime concentrait encore la majorité des hospitalisations Covid de la région, avec 444 patients hospitalisés (-64 patients en 7 jours).
Le bilan de l'épidémie s'élevait mardi à 3.321 décès à l'hôpital (+23 décès en 1 semaine).

Occitanie: le nombre d'hospitalisations toujours en baisse

En Occitanie, 748 patients Covid étaient hospitalisés mardi (-97 en une semaine), dont 127 en réanimation (-41). La région compte 4.543 décès (+32 en une semaine) et 21.210 retours à domicile depuis le début de l'épidémie.
Le département le plus touché reste la Haute-Garonne avec 163 hospitalisations (-8 en une semaine) dont 31 sont en réanimation (-5). Viennent ensuite l'Hérault (142 hospitalisations), le Gard (128), les Pyrénées-Orientales (74), l'Aude (63), l'Aveyron (47), le Tarn (36), le Tarn-et-Garonne (33), l'Ariège (25), les Hautes-Pyrénées (17), la Lozère (8), le Gers (8) et le Lot (4).
Le taux d'incidence continue sa baisse dans la région, il était de 60,2 pour 100.000 habitants du 30 mai au 6 juin, contre 71,3 du 23 au 29 mai. Le plus fort taux est maintenant enregistré dans le département de Haute-Garonne où il est à 78 pour 100.000 habitants, du 30 mai au 6 juin.

Nouvelle-Aquitaine: baisse des hospitalisations, malgré des indicateurs défavorables dans certains territoires

La Nouvelle-Aquitaine enregistrait mardi soir 673 patients Covid-19 hospitalisés, soit 95 de moins en 7 jours (contre 180 de moins la semaine précédente). Parmi eux, 111 étaient en réanimation (-16 en 7 jours).
La région déplorait 3.810 décès à l'hôpital (+20) et comptait 16.739 retours à domicile depuis le début de l'épidémie.
La Gironde est toujours le département le plus concerné par les hospitalisations (249, -14), devant la Dordogne (102, -5) et les Pyrénées-Atlantiques (68, -23).
Le taux d'incidence régional était de 53/100.000 habitants au 5 juin (contre 71,8/100.000 habitants au 29 mai), restant inférieur à la moyenne nationale.
Il était de 76,4/100.000 dans les Pyrénées-Atlantiques et de 78,4 dans les Landes, des départements enregistrant dans certains territoires une évolution défavorable des indicateurs Covid-19 (cf dépêche du 07/06/2021 à 18:51 et cf dépêche du 03/06/2021 à 10:39). A la même date, il atteignait 75,2/100.000 dans la métropole bordelaise.

Bourgogne-Franche-Comté: moins de 100 patients Covid en réanimation

En Bourgogne-Franche-Comté, 587 patients étaient hospitalisés pour Covid mardi (-30 patients en 7 jours), dont 87 patients en réanimation (-15 patients sur les 7 derniers jours).
Les départements comptant le plus de patients Covid hospitalisés demeurent la Côte-d'Or (142 patients, +6), l'Yonne (122 patients, -14) et la Saône-et-Loire (99 patients, -2).
La région déplore 4.790 décès parmi les patients Covid-19 ayant été hospitalisés (22 décès en 7 jours), alors que 19.388 patients sont rentrés chez eux.
Le taux d'incidence régional était de 73,7 cas pour 100.000 habitants pour la période du 30 mai au 6 juin, contre 92,3 cas /100.000 hab. la semaine précédente, avec une incidence toujours supérieure en Côte-d’Or (109,2).

Centre-Val de Loire: moins de 500 patients hospitalisés

La région Centre-Val de Loire comptait mardi soir 472 patients Covid-19 hospitalisés (-87 en 7 jours), dont 84 en réanimation (-7). Le nombre de personnes hospitalisées pour Covid-19 avait reculé de 159 en 7 jours, une semaine plus tôt.
Le nombre de décès à l'hôpital atteignait 2.746 (+20), pour 12.146 retours à domicile.
Le Loiret dénombrait 167 patients hospitalisés (-20) devant l'Indre-et-Loire (90, -33), l'Eure-et-Loir (73, -26). Le Loir-et-Cher comptait 68 patients hospitalisés (+5) devant le Cher (38, -6) et l'Indre (36, -7).
L'incidence régionale était de 66,5 cas/100.000 habitants au 5 juin (contre 88,1 cas/100.000 le 29 mai), légèrement inférieure à la moyenne nationale. Le Loiret est toujours le département le plus touché avec 98 cas/100.000 au 5 juin. A cette date, le taux d'incidence atteignait 132,2/100.000 à Orléans Métropole et 58,4/100.000 à Tours Métropole.

Bretagne: la baisse des hospitalisations se poursuit

En Bretagne, le taux d'incidence a une nouvelle fois baissé à 54 cas/100.000 au 5 juin, contre 70,5 cas/100.000 au 29 mai. Le taux de positivité est à 2,8%.
La Bretagne comptait mardi 461 hospitalisations, un chiffre toujours en recul (-19 en une semaine), dont 52 patients en réanimation (-3).
Le nombre de retours à domicile s'élève à 7.796 et le nombre de décès atteint 1.630 depuis mars 2020 (+5 en 7 jours).
L'Ille-et-Vilaine reste de loin le département comptant le plus de patients hospitalisés (227, -13), suivi par le Morbihan à 119 (-13), le Finistère (77, +5) et les Côtes-d'Armor à 38 (+2).
L'ARS recensait vendredi dans un communiqué 68 clusters en cours d'investigation, dont 8 en établissements de santé et 3 en Ehpad.

Pays de la Loire: amélioration dans tous les départements

En Pays de la Loire où le taux d'incidence a baissé à 64,4 cas/100.000 mardi, les hospitalisations ont diminué depuis le 25 mai avec 382 patients hospitalisés dont 66 en réanimation mardi (-71 et -13 en 7 jours).
Il est recensé 12.964 retours à domicile et 2.697 décès survenus à l'hôpital depuis mars 2020 (+17 en 7 jours).
Les hospitalisations ont diminué en Loire-Atlantique (112, -15), dans le Maine-et-Loire (92, -10), dans la Sarthe (100, -29), en Vendée (42, -12) et en Mayenne (36, -5).

Corse: la baisse continue mais le taux d'incidence augmente légèrement

La Corse comptabilise 33 patients hospitalisés mardi soir, soit 7 de moins que la semaine dernière. Les hôpitaux dénombrent 4 patients Covid en réanimation (-2), et aucun nouveau décès sur cette période. Depuis le début de l'épidémie, la Corse compte 205 décès à l'hôpital et 942 retours à domicile.
Le taux d'incidence a légèrement augmenté passant à 21,5 cas pour 100.000 habitants du 30 mai au 6 juin, contre 19,7 du 23 au 29 mai, mais reste en dessous de la moyenne nationale.

Outre-mer: légère hausse des hospitalisations en Guadeloupe et en Guyane

L'île de La Réunion comptabilisait mardi 167 hospitalisations pour Covid (-2 patients en une semaine), dont 34 patients en réanimation (-3 patients en 7 jours).
Depuis le début de l’épidémie, l'île déplore 219 décès liés au Covid à l’hôpital (+9 décès en 7 jours), tandis que 1.818 patients sont revenus à domicile.
Le taux d'incidence est resté stable sur la période du 30 mai au 5 juin pour s'établir 140,2 cas pour 100.000 habitants, contre 139,8 cas/100.000 la semaine précédente.
"La situation demeure fragile et contrastée sur le territoire", ont souligné mardi la préfecture et l'ARS de La Réunion dans un communiqué commun, "le virus continue de circuler à un rythme soutenu à La Réunion et la part des variantes reste très importante sur le territoire, notamment celle sud-africaine".
À Mayotte, 8 patients Covid étaient hospitalisés mardi (-1 patient sur 7 jours), dont 4 patients en réanimation (-1 patient en 7 jours).
Le bilan de l'épidémie s'élevait à 130 décès (2 décès supplémentaires en 7 jours), tandis que 1.264 patients étaient revenus à domicile.
En Guadeloupe (incluant Saint-Martin et Saint-Barthélemy), il était recensé mardi 129 hospitalisations en raison du Covid, soit une hausse de 9 patients en une semaine, dont 29 patients en réanimation (+2). Il y a eu 294 décès à l'hôpital depuis le début de la crise et 1.407 retours à domicile.
Le taux d’incidence a continué de diminuer, à 49,1 pour 100.000 habitants du 30 mai au 5 juin, contre 67,4 au 28 mai, d'après SPF.
La Guyane dénombrait 114 patients Covid hospitalisés (+4 en une semaine) dont 33 en réanimation (+3). Il y a eu 123 décès à l'hôpital (+9 en une semaine) et 2.740 retours à domicile depuis le début de l'épidémie.
Le taux d'incidence continue de diminuer, il était de 302,7 cas pour 100.000 habitants du 30 mai au 6 juin, contre 318,6 du 23 au 29 mai, d'après SPF.
Mais dans un communiqué daté du 8 juin, les trois hôpitaux de Guyane (Cayenne, Kourou et Saint-Laurent) ont alerté sur les "moments très difficiles" qu'ils vivent. "Malgré les renforts venus de métropole et la mobilisation de tous les personnels des établissements, malgré l’appui de l’ARS et de la préfecture, nos hôpitaux ont de grandes difficultés à faire face à l’afflux continu de malades du Covid. Nos services de soins critiques en particulier sont quasiment pleins et nous éprouvons d’immenses difficultés à ouvrir des places supplémentaires", ont-ils décrit.
"Les médecins, les infirmières, les aides-soignants et tous les personnels font face à une troisième vague plus dangereuse que les deux premières", sont "éreintés", ont-ils ajouté en appelant la population à "envahir les centres de vaccination".
La Martinique recensait mardi 33 patients Covid hospitalisés (-9 en une semaine), dont 7 patients en réanimation (-5). Le taux d’incidence était de 19,5 cas pour 100.000 habitants le 5 juin. La Martinique totalise 98 décès à l’hôpital depuis le début de l’épidémie et 794 retours de patients à domicile
gl-mlb-jyp-san-sp-/san/ab/APMnews

[GL3QUE4DV]

A lire aussi