dépêche

 - 

Un asthme sévère mal contrôlé associé à un risque accru de Covid-19 sévère chez l'adulte

AMSTERDAM, 17 janvier 2022 (APMnews) - Les adultes ayant un asthme sévère mal contrôlé semblent présenter un risque accru de développer un Covid-19 sévère nécessitant une hospitalisation, voire une admission en réanimation, et d'en décéder, selon une étude britannique.
La question d'une dose de rappel d'un vaccin anti-Covid-19 aux adultes atteints d'asthme reste non résolue, indiquent Ting Shi de l'université d'Edimbourg et Jiafeng Pan de l'université de Strathclyde à Glasgow (Royaume-Uni) et leurs collègues du Public Health Scotland et du projet the EAVE II (Early Assessment of COVID-19 epidemiology and Vaccine/anti-viral Effectiveness).
Ils ont été saisis par la commission conjointe britannique sur la vaccination et l'immunisation pour déterminer si cette population était à risque de Covid-19 sévère et s'il fallait, le cas échéant, l'informer de la nécessité d'avoir rapidement une dose de rappel.
Pour cela, ils ont constitué une étude de cohorte nationale à partir de la base de données EAVEV II, identifiant 561.279 adultes atteints d'asthme parmi l'ensemble des Ecossais enregistrés entre le 1er mars 2020 et le 27 juillet 2021. Dans cette cohorte, 7% avaient une infection à Sars-CoV-2 confirmée et parmi ces patients Covid+, 12,3% ont été hospitalisés.
Après ajustement sur l'âge, le sexe, le statut socio-économique, les comorbidités et la vaccination anti-Covid-19, l'analyse des données montre que les patients asthmatiques ont un risque d'hospitalisation pour Covid-19 significativement accru sur le plan statistique, de 27% par rapport aux non-asthmatiques.
Ce risque d'hospitalisation augmente avec la sévérité de l'asthme, appréciée par les prescriptions de corticoïdes systémiques au cours des deux années précédentes: par rapport aux non-asthmatiques, la hausse était de 15% pour les patients qui n'avaient eu aucune prescription, puis de 30% avec une prescription, de 37% avec deux et de 54% avec trois ou plus.
Le risque d'admission en réanimation pour Covid-19 ou de décès était également accru de manière significative chez les adultes asthmatiques, de 13%. Là encore, ce risque dépendait de la sévérité de l'asthme: il n'était pas significatif pour les patients sans prescription de corticoïde oral ou avec une seule mais augmentait de 27% avec deux prescriptions et de 44% avec trois ou plus.
Ces résultats suggèrent que les adultes asthmatiques ayant récemment fait une crise d'asthme devraient recevoir rapidement une dose de rappel de vaccin anti-Covid-19, concluent les chercheurs.
(The Lancet Respiratory Medicine, publication en ligne du 13 janvier)
ld/ab/APMnews

[LD8R5UJJB]

A lire aussi