dépêche

 - 

Glaucome et cataracte: résultats favorables à 5 ans du micro-stent Hydrus*

WASHINGTON, 13 juillet 2022 (APMnews) - L'ajout d'un micro-stent Hydrus* (Ivantis) dans le canal de Schlemm combiné à la chirurgie de la cataracte est associé à une baisse de la pression intra-oculaire (PIO) et à une réduction de la consommation de médicaments chez les patients présentant à la fois une cataracte et un glaucome, cinq après l'opération, selon une étude publiée dans Ophthalmology.
Implanté dans le canal de Schlemm, ce type de dispositif, permet de créer un passage pour évacuer hors de l'oeil l'humeur aqueuse qui, chez les personnes atteintes de glaucome, s'accumule -conduisant à l'augmentation de la pression intra-oculaire.
Dans des études randomisées, une réduction de la pression intra-oculaire a effectivement été observée (cf dépêche du 16/07/2018 à 16:39), ainsi qu'une diminution "modérée" de la prise de gouttes antihypertensives dans la vraie vie (cf dépêche du 12/10/2018 à 19:10).
En France, un premier stent de micro-pontage trabéculaire, iStent Inject* (Glaukos) est inscrit sur la liste des produits et prestations (LPP) remboursables et sur la liste en sus depuis 2019 (cf dépêche du 16/04/2019 à 12:18). Cette société a d'ailleurs lancé un nouveau micro-stent, iStent Inject W*, une version améliorée de son prédécesseur (cf dépêche du 06/03/2020 à 17:39).
Iqbal Ike Ahmed de l'Université de Toronto au Canada et ses collègues ont suivi pendant cinq ans une cohorte de patients de l'étude HORIZON qui avaient reçu un stent Hydrus* (Ivantis), afin d'évaluer l'innocuité et l'efficacité à long terme.
L'étude HORIZON était un essai clinique prospectif, multicentrique, randomisé et contrôlé.
Elle a inclus 556 yeux de patients atteints de cataracte liée à l'âge et d'un glaucome primaire à angle ouvert (GPAO) léger à modéré traité avec médicaments. Ils ont été randomisés dans un rapport 2:1 entre une chirurgie de la cataracte par phaco-émulsification suivie de l'implantation du micro-stent ou la chirurgie de la cataracte seule.
Avant l'opération, la pression intra-oculaire diurne des participants était comprise entre 22 à 34 mmHg. Le nombre de médicaments topiques consommés était en moyenne de 1,7 par participant.
Le suivi à cinq ans a été assuré chez 80% des patients randomisés.
Les critères de jugement principaux à long terme comprenaient le taux de réussite de la chirurgie (réduction de 20% de la PIO sans médicaments ou PIO inférieure ou égale à 18 mmHg), la nécessité d'un traitement médical pour le glaucome ou encore la répétition de la chirurgie du glaucome et les effets indésirables.
Après cinq ans de suivi, la proportion de patients dont la pression intra-oculaire diurne sans médicament avait diminué d'au moins 20% était significativement plus élevée dans le groupe avec le micro-stent (54%) que celui avec la chirurgie de la cataracte seule (33%). La proportion de patients dont la pression intra-oculaire diurne sans médicament était inférieure ou égale à 18 mmHg était aussi significativement plus élevée dans le groupe avec le micro-stent que dans celui avec l'opération seule (49,5% contre 34%).
La PIO moyenne était de 16,8 mmHg dans le groupe avec le micro-stent et de 17,2 mmHg dans le groupe avec la chirurgie de la cataracte seule. En moyenne, le groupe avec le micro-stent a vu sa PIO diminuer de 8,3 mmHg, contre 6,5 mmHg dans le groupe contrôle.
La consommation moyenne de médicaments topiques a également baissé. Le phénomène était plus marqué dans le groupe avec le micro-stent que dans celui avec la chirurgie de la cataracte seule avec 0,5 médicament consommé en moyenne contre 0,9 médicament. La différence était statistiquement significative.
A cinq ans, 66% des yeux des patients du groupe avec le dispositif n'avaient pas de médicaments contre 46% des yeux des patients du groupe avec la chirurgie de la cataracte seule. La différence était significative.

Risque diminué de nouvelles opérations du glaucome avec le stent

Concernant les effets indésirables, 5% ont été déclarés dans le groupe avec le micro-stent et 7,5% dans le groupe de la chirurgie de la cataracte seule. Aucun retrait n'a été signalé.
Des évènements liés au dispositif, notamment des synéchies antérieures périphériques focales, ont été déclarés. Ils n'étaient pas liés à la PIO.
De plus, 18 yeux ont nécessité une nouvelle opération du glaucome (de réduction de la PIO) majoritairement dans le groupe ayant eu une chirurgie de la cataracte seule. Le risque cumulé de chirurgie du glaucome avec le micro-stent a été significativement réduit de 64% par rapport aux patients ayant eu la chirurgie de la cataracte seule.
"En réduisant la dépendance aux médicaments topiques ainsi que le risque d'une nouvelle chirurgie du glaucome, le traitement par micro-stent a un impact durable et significatif sur la qualité de vie et les conséquences à long terme des patients atteints de glaucome à un stade précoce", résument les auteurs.
sm/fb/sl/APMnews

[SM8REWQST]

A lire aussi