dépêche

 - 

Premier décès d'un médecin hospitalier atteint du coronavirus (Olivier Véran)

(Actualisation avec une réaction du DG de l'ARS Hauts-de-France)
PARIS, 22 mars 2020 (APMnews) - Le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, a annoncé dimanche avoir été informé pour la première fois du décès d'un "médecin hospitalier" atteint du coronavirus, lors du Grand jury RTL-Le Figaro-LCI.
"J'ai été informé hier du décès d'un médecin hospitalier. C'est à ma connaissance la première situation qui a touché un médecin", a déclaré dimanche le ministre des solidarités et de la santé, interrogé sur d'éventuels décès de soignants causés par le Sars-CoV-2 en France.
"Je voudrais m'associer à la douleur, à la peine de la famille, à la douleur et à la peine de l'ensemble des soignants", a-t-il ajouté.
Selon les informations deFrance 3 Hauts-de-France et du Parisien, il s'agirait du Dr Jean-Jacques Razafindranazy, un médecin urgentiste qui exerçait au sein du centre hospitalier (CH) de Compiègne (Oise).
Il aurait été hospitalisé dans un premier temps au CH de Compiègne, avant d'être transféré au CHU de Lille où il serait décédé samedi.
"Mon père ce héro, médecin aux urgences de Compiègne est parti trop vite à cause du coronavirus", a indiqué un de ses enfants dans un message posté sur le réseau social Facebook, "un grand merci aux soignants de l'hôpital de Lille qui ont tout essayé."
"Compiègne perd un grand médecin, un homme respecté et apprécié de son équipe", a réagi le maire (LR) de Compiègne, Philippe Marini, dans les colonnes du Courrier Picard. "J'invite tous les Compiégnois à manifester leur attachement à nos professionnels de santé et à témoigner leurs ultimes pensées au Dr Razafindranazy en applaudissant le plus fort possible ce soir à 20 heures".
"Le directeur général de l'agence régionale de santé (ARS) Hauts-de-France, Étienne Champion, a également réagi à cette annonce dimanche sur Twitter: "C’est le coeur serré que j’ai appris le décès du Dr Jean-Jacques Razafindranazy".
"Au nom de toutes les équipes de l’ARS Hauts-de-France, j’adresse nos plus sincères condoléances à sa famille, ses proches et ses collègues du centre hospitalier de Compiegne-Noyon", a ajouté Étienne Champion.
gl/eh/APMnews polsan-une

[GL2Q7LGMK]

A lire aussi