dépêche

 - 

Service d'accès aux soins (SAS): 22 projets pilotes retenus pour l'expérimentation

PARIS, 23 novembre 2020 (APMnews) - Le ministère des solidarités et de la santé a dévoilé lundi la liste des 22 projets pilotes retenus pour l'expérimentation du service d'accès aux soins (SAS) en janvier 2021, à l'issue de l'appel à projets diffusé via les agences régionales de santé (ARS) en juillet.
"Le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, a retenu 22 sites pilotes pour expérimenter dès janvier 2021 le service d'accès aux soins (SAS), annoncé le 9 septembre 2019 comme mesure du pacte de refondation des urgences [cf dépêche du 09/09/2019 à 20:11] et réaffirmé dans le cadre du Ségur de la santé [cf dépêche du 21/07/2020 à 18:34]", a indiqué le ministère dans un communiqué diffusé lundi.
Le SAS est une structure commune à la médecine de ville et aux professionnels de l’urgence hospitalière des Samu, implantés dans chaque département dans un centre hospitalier (CH) ou un CHU, prenant en charge les urgences et les demandes de soins non programmés au moyen d'une régulation commune des appels et d'une plateforme numérique.
La direction générale de l'offre de soins (DGOS) avait publié fin juillet une instruction pour accompagner les ARS dans la sélection des projets pilotes de l'expérimentation du SAS (cf dépêche du 20/08/2020 à 10:23).
Après que le président de la République, Emmanuel Macron, a laissé entendre début novembre qu'une "vingtaine de projets" seraient retenus (cf dépêche du 02/11/2020 à 18:31), le ministère des solidarités et de la santé a dévoilé la liste de 22 premiers projets qui débuteront l'expérimentation en janvier 2021, répartis dans 13 régions de métropole et d'outre-mer comme suit:
Source: ministère des solidarités et de la santé
Source: ministère des solidarités et de la santé
"Le service d’accès aux soins constitue une révolution de la prise en charge des soins non programmés", a salué le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, cité dans le communiqué, évoquant "une révolution fondée sur le patient, orienté rapidement et accompagné vers le praticien proche de chez lui indiqué pour répondre à ses besoins de prise en charge".
"Notre exigence, c'est que ce service d’accès aux soins se mette en place en fédérant tous les acteurs de santé d’un territoire", a assuré le ministre.
Dans son communiqué, le ministère a tenu à saluer l'engouement qu'avait provoqué l'appel à projet pour l'expérimentation du SAS, en indiquant que "de nombreux projets ont été transmis, témoignant de la volonté des acteurs de la médecine de ville et de l’aide médicale urgente à travailler de concert". Selon des informations recueillies par APMnews, 48 projets ont été déposés.
Les 22 sites pilotes du SAS couvrent plus de 40 % de la population française, en métropole et en outre-mer (ministère des solidarités et de la santé).
Les 22 sites pilotes du SAS couvrent plus de 40 % de la population française, en métropole et en outre-mer (ministère des solidarités et de la santé).
"Le choix des 22 sites pilotes du SAS, qui couvrent plus de 40% de la population française, permet d’assurer un maillage territorial le plus large possible, en métropole et en outre-mer, concernant aussi bien des pôles urbains que des territoires moins denses ou connaissant des problématiques de désertification médicale", a souligné le ministère.
"L’expérimentation débutera dès janvier 2021 pour s’étendre jusqu’au dernier trimestre 2021."
La généralisation du SAS sur l'ensemble du territoire est prévue d'ici début 2022, après une phase de retours d'expérience des projets pilotes à l'automne 2021.
gl/eh/APMnews

[GL8QK8TT2]

A lire aussi