dépêche

 - 

De nombreux professionnels et personnalités de la santé candidats aux élections régionales

PARIS, 14 juin 2021 (APMnews) - De nombreux professionnels travaillant dans les secteurs de la santé et, dans une moindre mesure, du médico-social, sont candidats aux élections régionales qui se dérouleront les dimanches 20 et 27 juin, a constaté APMnews.
Initialement prévues en mars, ces élections, visant à désigner 1.758 conseillers régionaux, ont été repoussées à deux reprises (cf dépêche du 13/04/2021 à 18:31).
Dans trois régions, elles ont attiré des ministres actuels.
Dans les Hauts-de-France, la liste La République en marche (LREM), emmenée par le secrétaire d’Etat chargé des retraites et de la santé au travail, Laurent Pietraszewski, compte quatre autres membres du gouvernement. Dans le Nord, ce sont le ministre délégué chargé des petites et moyennes entreprises (PME), Alain Griset (3e position) et celui de l’intérieur, Gérald Darmanin (avant-dernière position). Dans le département du Pas-de-Calais, la liste est menée par le ministre de la justice, le Maubeugeois Eric Dupond-Moretti et comprend la ministre déléguée chargée de l’industrie, Agnès Pannier-Runacher, qui n'est pas en position éligible (cf dépêche du 18/05/2021 à 14:43).
En Ile-de-France, plusieurs ministres sont candidats, parmi lesquels celle de la transformation et de la fonction publiques, Amélie de Montchalin, qui est tête de liste de la majorité présidentielle pour la section de l'Essonne. Les autres membres du gouvernement qui se présentent sont Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la citoyenneté, Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du logement, et Nathalie Elimas, secrétaire d'Etat chargée de l'éducation prioritaire (cf dépêche du 29/04/2021 à 13:23).
En Centre-Val de Loire, le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et de la participation citoyenne Marc Fesneau pilote la liste "Ensemble, le meilleur est à venir".
Dans le Grand Est, Brigitte Klinkert, ministre déléguée chargée de l’insertion, est tête de liste régionale, ainsi qu'en Alsace, pour la majorité présidentielle.
En Nouvelle-Aquitaine, Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée chargée de la mémoire et des anciens combattants, médecin et présidente de la Fédération hospitalière de France (FHF) régionale, conduit la liste LREM-UDI-Modem.
En revanche, en Paca, après plusieurs rebondissements, la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, a renoncé à se présenter.
De nombreux parlementaires, connus dans la santé ou la vie politique, figurent aussi parmi les candidats.
En Bretagne, Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale, est 3e dans le Finistère sur la liste LREM "Nous la Bretagne" emmenée par Thierry Burlot (jusqu'à récemment vice-président de la Région).
En Ile-de-France, la députée Aurore Bergé, secrétaire de la commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi relatif à la bioéthique, est sur la liste LREM (2e position dans les Yvelines).
En Centre-Val de Loire, on peut noter les présences des députés Philippe Vigier (Modem) et Stéphanie Rist (LREM) en 2e et 6e position dans le Loiret, sur la liste de Marc Fesneau.
Dans le Grand Est, Véronique Guillotin, médecin et sénatrice de Meurthe-et-Moselle, est n°3 en Meurthe-et-Moselle sur la liste de Jean Rottner (LR).
En Bourgogne-Franche-Comté, Alain Houpert, sénateur de Côte-d’Or et médecin radiologue, est tête de liste n°5 en Côte-d’Or pour LR.
En Auvergne-Rhône-Alpes, Bernard Perrut, député (LR) du Rhône et membre de la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale, et Michel Fanget, député (Modem) du Puy-de-Dôme et cardiologue, se présentent aux côtés du président sortant, Laurent Wauquiez.
Dans les Pays de la Loire, en Vendée, Bruno Retailleau, sénateur et président du groupe Les Républicains (LR) du Sénat, figure en 3e position sur la liste "Union de la droite et du centre". En Loire-Atlantique, Audrey Dufeu, députée LREM du département et vice-présidente de la commission des affaires sociales, est en 4e position de la liste "la région de tous les progrès” emmenée par François De Rugy, ancien ministre de la transition écologique et solidaire.
En Normandie, la liste présentée dans l'Eure par Hervé Morin intègre le médecin urgentiste et ancien député Guy Lefrand, maire d'Evreux (3e position) et le sénateur Hervé Maurey sénateur (Union centriste, 7e).
Dans les Hauts-de-France, dans le département de l'Oise sur la liste d'union de la gauche, on note la présence de Laurence Rossignol en 18e position. La sénatrice PS de l'Oise et ex-secrétaire d'Etat chargée de la famille, des personnes âgées, de l'autonomie et de l'enfance (2014-2016) avait été défaite dans ce même département en 2015. Dans l'Aisne, à la 17e position, on retrouve Marc Delatte, député LREM de la 4e circonscription et médecin généraliste.
En Occitanie, Catherine Pujol, cadre supérieure de santé, députée des Pyrénées-Orientales, conseillère municipale de Perpignan, est en 14e position dans les Pyrénées-Orientales sur la liste du Rassemblement national (RN).
A La Réunion, Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis, ex-ministre des outre-mer et ancienne députée, mène la liste "Nouvel avenir de La Réunion". La députée Nadia Ramassamy (LR), membre de la commission des affaires sociales et membre de la mission d'évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale (Mecss) de l'Assemblée nationale (cf dépêche du 23/09/2020 à 16:21), occupe la 6e sur la liste "Objectif Ré'union", menée par Didier Robert. La députée, médecin, est conseillère municipale d'opposition à Saint-Denis (cf dépêche du 29/06/2020 à 14:39). Le sénateur Jean-Louis Lagourgue est également 5e sur cette liste. Le député Jean-Hugues Ratenon (La France insoumise, LFI), membre de la commission des affaires sociales, occupe la 4e place sur la liste d'union de la gauche conduite par Huguette Bello.
APMnews a listé dans plusieurs dépêches les professionnels du monde de la santé qui sont également candidats, selon ce découpage:
Pour ce recensement, APMnews a consulté les listes sur lesquelles figuraient les professions des candidats, lorsqu'elles étaient indiquées. Pour les listes principales, sont cités ceux figurant en position éligible, et pour les petites, ont été retenus essentiellement les professionnels de santé en tête de liste.
san-wz-sl-bd-gl-vg-jyp-syl-af/san/nc/APMnews

[SAN8QUJKKI]

A lire aussi

Pour obtenir un accès personnalisé, entrez votre adresse mail professionnelle

En direct

Voir tous les articles en direct

Les + lus

Voir tous les top articles