dépêche

 - 

La réalisation de la dose de rappel intégrée dans l'obligation vaccinale des personnels hospitaliers à compter du 30 janvier (DGS-Urgent)

PARIS, 10 janvier 2022 (APMnews) - La réalisation de la dose de rappel sera intégrée dans l'obligation vaccinale contre le Sars-CoV-2, applicable aux personnels "travaillant dans les secteurs sanitaire et médico-social", au dimanche 30 janvier, confirment les directeurs de la DGS, de la DGOS et de la DGCS, dans un DGS-Urgent daté de lundi.
Ce message vient confirmer une annonce faite par le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, le 18 décembre 2021 (cf dépêche du 18/12/2021 à 17:25).
"Le contexte de progression exponentielle du variant omicron sur le territoire national, avec plus de 250.000 cas positifs chaque jour, nécessite de poursuivre l’accélération de la campagne de vaccination", justifient le directeur général de la santé (DGS), Jérôme Salomon, la directrice générale de l'offre de soins (DGOS), Katia Julienne, et la directrice générale de la cohésion sociale (DGCS), Virginie Lasserre, dans le DGS-Urgent.
"La réalisation de la dose de rappel sera intégrée dans l’obligation vaccinale applicable aux personnels travaillant dans les secteurs sanitaire et médico-social au 30 janvier 2022 date à laquelle ils devront donc présenter un schéma vaccinal valide", confirment-ils.
Ils précisent que les règles d’application du rappel dans l’obligation vaccinale sont les mêmes que celles applicables au rappel, "à savoir l'application du délai de 7 mois au 30 janvier puis de 4 mois à partir du 15 février".
"Les personnes bénéficiant d’un certificat de rétablissement peuvent déroger de manière temporaire à cette obligation, pour la durée de validité de certificat", tandis que "les personnes bénéficiant d’un certificat de contre-indication médicale peuvent déroger de manière pérenne à cette obligation, sauf dans les cas où la contre-indication est temporaire".
Les modalités de contrôle et de suspension des personnels présentées dans l’instruction sur la mise en oeuvre de l’obligation vaccinale et du passe sanitaire dans les établissements de santé et médico-sociaux du 10 septembre 2021 "demeurent toujours en vigueur", ajoutent les trois responsables.
san/ab/APMnews

[SAN1R5HRHZ]

A lire aussi