Une opération de maintenance est prévue Vendredi 19 Aout 2022 entre 13h15 et 13h45. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

dépêche

 - 

La mesure du diamètre des vaisseaux rétiniens pourrait prédire le risque d'AVC

WASHINGTON, 11 juillet 2006 (APM) - Les personnes dont les veinules rétiniens sont de plus gros diamètre auraient un risque accru d'accident vasculaire cérébral (AVC), suggérant que la mesure du diamètre des vaisseaux rétiniens pourrait servir de marqueur pronostique d'événements cérébrovasculaires, suggère une étude prospective néerlandaise.
La plupart des études portant sur le risque cérébrovasculaire utilisent les facteurs de risque cardiovasculaire mais ceux-ci étant associés à la circulation générale, ils ne reflètent pas les anomalies localisées aux vaisseaux cérébraux, expliquent Kamran Ikram du Centre médical Erasmus à Rotterdam et ses collègues.
Pour déterminer des marqueurs non invasifs du risque cérébrovasculaire, ils se sont donc intéressés aux vaisseaux rétiniens car ils partagent de nombreuses caractéristiques avec les vaisseaux cérébraux: barrière hémato-tissulaire, origine embryonnaire, système d'autorégulation...
Les chercheurs ont mené ce travail dans le cadre de l'étude de Rotterdam, une vaste étude prospective de cohorte conduite auprès de 7.983 personnes âgées d'au moins 55 ans à l'inclusion entre 1990 et 1993. Parmi elles, 5.540 n'avaient jamais eu d'AVC à l'inclusion et ont subi un examen complet de l'oeil permettant de mesurer le diamètre des artérioles et veinules rétiniennes.
Au cours d'un suivi de 8,5 ans en moyenne, 411 participants ont eu un premier AVC dont 259 d'origine ischémique.
L'analyse des données montre que le risque d'AVC et d'AVC ischémique en particulier n'est pas associé indépendamment au diamètre des artérioles rétiniennes. En revanche, il augmente de respectivement 12% et 15% pour chaque augmentation de déviation standard dans le diamètre des veinules et de 14% et 17% pour chaque augmentation de déviation standard du rapport des diamètres de ces vaisseaux (indice ARV, arteriolar-to-venular ratio).
Après avoir réparti les patients en quatre groupes selon le diamètre des vaisseaux rétiniens, les chercheurs observent que ceux dont le diamètre des veinules est dans le quatrième quartile (235,5 à 313,6 µm) ont un risque d'AVC accru de 33% par rapport à ceux qui sont dans le premier quartile (135,1-209 µm). Le risque d'AVC ischémique en particulier était augmenté de 39%.
De manière parallèle, les patients dont l'indice ARV était dans le dernier quartile (0,49-0,63) avaient un risque d'AVC augmenté de 65% par rapport à ceux du premier quartile (0,71-0,87) et d'AVC ischémique en particulier augmenté de 73%.
Finalement, après avoir ajusté ces résultats pour tous les facteurs cardiovasculaires, le diamètre des veinules rétiniens et le rapport ARV restent associés de manière indépendante au risque cérébrovasculaire, avec une hausse de 13% pour les AVC et de 15% pour ceux d'origine ischémique pour chaque augmentation de déviation standard dans le diamètre des veinules. L'association avec l'indice ARV est atténuée, s'approchant du seuil de significativité.
Ces résultats suggèrent que la mesure (semi-)automatisée du diamètre des vaisseaux rétiniens pourrait être un facteur prédictif indépendant du risque d'AVC, concluent les chercheurs.
(Neurology, vol.66, n°9, pp.1.339-43)
/ld/san/APM

[LDJG6004]

A lire aussi