dépêche

 - 

Contraception hormonale: meilleure observance avec un patch qu'une pilule

LA NOUVELLE-ORLEANS (Louisiane), 20 septembre 2012 (APM) - Un nouveau patch contraceptif associant éthinylestradiol à faible dose et lévonorgestrel a été associé à une meilleure observance qu'une pilule avec éthinylestradiol à 20 µg et lévonorgestrel à 0,1 mg, dans une étude randomisée qui doit être présentée au congrès Reproductive Health 2012 cette semaine.
Le congrès Reproductive Health 2012 a ouvert ses portes jeudi, jusqu'à samedi, à La Nouvelle-Orléans.
Le patch contraceptif évalué dans cette étude est développé par la firme américaine Agile Therapeutics. Il "délivre une faible dose d'éthinylestradiol et une dose de lévonorgestrel comparable à celles des contraceptifs oraux faiblement dosés", indique la société sur son site internet.
Un dossier de demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) a été déposé auprès de la Food and Drug Administration (FDA) américaine en juillet pour ce contraceptif, qui aura pour nom de marque Twirla*, selon des communiqués de la société publiés cet été. Une réponse est attendue au premier trimestre 2013. Des essais de phase III ont été menés sur plus de 2.000 femmes, précise la firme.
Etant donné que l'efficacité des contraceptifs repose en grande partie sur l'observance du traitement, A. Kaunitz de l'University of Florida College of Medicine à Jacksonville et ses collègues ont comparé l'observance de Twirla* et d'une pilule de deuxième génération faiblement dosée (éthinylestradiol à 20 µg et lévonorgestrel à 0,1 mg).
Ils ont étudié 1.328 femmes, randomisées en ouvert entre Twirla* (998 participantes) et la pilule (330 participantes) pendant six cycles.
Le pourcentage de cycles avec une observance parfaite était significativement plus élevé sous Twirla* que sous pilule (90,5% contre 78,8%), rapportent les chercheurs dans le résumé de leur communication.
En outre, l'observance sous Twirla* s'est améliorée avec le temps, alors qu'elle s'est dégradée sous pilule, observent-ils.
Il n'y avait pas de différence d'observance parfaite entre femmes obèses et non obèses avec l'une ou l'autre des méthodes utilisées. En revanche, l'observance parfaite variait selon la race ou l'origine ethnique dans les deux groupes, et selon l'âge et le niveau d'éducation uniquement pour la pilule.
/cd/ab/APM

[CDPIK002]

A lire aussi