dépêche

 - 

Chris Viehbacher a demandé au conseil d'administration de Sanofi que sa situation soit "clarifiée aussi vite que possible"

PARIS, 27 octobre 2014 (APM) - Le directeur général de Sanofi, Chris Viehbacher, menacé d'être remercié, a demandé à son conseil d'administration (CA) que sa situation soit "clarifiée aussi vite que possible" dans une lettre datée du 4 septembre adressée aux administrateurs, révélée lundi par Les Echos.
Le quotidien a rapporté lundi que l'avenir de Chris Viehbacher était susceptible d'être abordé lors d'un CA qui doit se tenir cet après-midi avant que Sanofi démente l'information, indiquant que le sujet n'était pas à l'ordre du jour (cf dépêche du 27/10/2014 à 09:24 et dépêche du 27/10/2014 à 10:02).
Dans le courrier révélé par Les Echos, Chris Viehbacher explique qu'il a eu connaissance "d'abord par des rumeurs" du fait que le président du CA, Serge Weinberg, lui cherchait "activement" un successeur. Il indique qu'il a eu ensuite une discussion avec son président et deux autres administrateurs.
Reconnaissant que chercher un nouveau directeur général pour Sanofi fait partie des droits du CA, il attire toutefois l'attention de ses membres sur le fait que son départ immédiat serait, selon lui, "préjudiciable pour les intérêts des actionnaires et d'autres parties prenantes, notamment ses dirigeants".
Il met tout d'abord en avant la progression de l'action Sanofi dans les semaines qui ont précédé le 4 septembre et des appréciations favorables sur son action dans les médias avant de détailler plusieurs "impacts négatifs" d'un changement qui serait "difficile à comprendre".
Il évoque la déstabilisation des dirigeants qu'il a lui-même recrutés, des salariés qui pourraient spéculer sur "des problèmes cachés" au sein du groupe, l'inquiétude des partenaires actuels de Sanofi, dont Regeneron, ou encore au sein de la filiale Genzyme. Il rappelle son rôle de président de la Fédération européenne des industries et associations pharmaceutiques (EFPIA) ainsi que le fait qu'il est très apprécié par les investisseurs. Enfin, il met en avant la "distraction" que son départ pourrait engendrer au sein d'un groupe qui doit lancer plusieurs nouveaux médicaments fin 2014-début 2015.
Rappelant que son évaluation par le CA a montré un "haut niveau de satisfaction" ces dernières années, il se met à sa disposition pour discuter d'éventuelles inquiétudes et "comprendre ce qu'[il] pourrai[t] faire différemment".
"Mes discussions régulières avec le président du conseil d'administration n'ont pas fait remonter de désaccord stratégique", poursuit-il, sans faire allusion à son récent déménagement de Paris à Boston, qui a semblé susciter l'inquiétude de certains administrateurs.
Chris Viehbacher termine son courrier en expliquant que ce serait "une grande déception personnelle s'[il] n'avai[t] pas pleinement répondu à ses attentes".
Lundi après-midi à la Bourse de Paris, l'action Sanofi reculait de 1,5% à 83,30 euros.
/eh/ab/APM

[EHRJR005]

A lire aussi