dépêche

 - 

Transgene va supprimer 120 postes

STRASBOURG, 29 juin 2015 (APM) - La société Transgene (groupe Institut Mérieux) a annoncé lundi dans un communiqué un projet de réorganisation qui devrait conduire à la suppression d'environ 120 postes.
Au 31 décembre 2014, la société employait 284 personnes en France, sept aux Etats-Unis et 50 en Chine.
Transgene indique qu'il a informé lundi les élus du comité d'entreprise de "son intention de réorienter sa stratégie d'intégration verticale et de revoir son organisation, pour préserver la compétitivité de l'entreprise et assurer durablement son avenir".
La société souhaite "se focaliser sur son coeur de métier en donnant la priorité à l'avancement de son portefeuille clinique, à la réorganisation de son modèle de recherche et à l'externalisation des activités de bioproduction et de développement industriel".
Elle estime notamment que "l'autonomie en matière de développement pré-industriel et de bioproduction n'est plus stratégique", ce qui va la conduire à un "désengagement" de ces activités.
Transgene assure qu'autant de propositions de reclassement au sein du groupe seront faites que de postes supprimés. La société souhaite "tout mettre en oeuvre pour limiter au maximum l'impact social du projet, en donnant la priorité aux reclassements internes dans les sociétés de l'Institut [Mérieux]. L'objectif est de ne laisser personne sans solution".
Transgene ajoute que, dans le cadre du plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) présenté lundi, la société américaine ABL (groupe Institut Mérieux) a proposé "de reprendre, sur place à Illkirch (Bas-Rhin), une partie importante des collaborateurs concernés par les activités manufacturières".
La société, qui veut "concentrer ses moyens sur son coeur d'expertise, la R&D, en particulier en favorisant la recherche translationnelle", promet de communiquer "prochainement sur le détail de son nouveau programme de développement clinique".
Transgene a indiqué en mars, à l'occasion de la publication de ses résultats annuels, qu'il disposait à fin 2014 d'une réserve de 65,9 millions d'euros, soit 15 à 18 mois de trésorerie.
/eh/ab/APM

[EH9NQPT7F]

A lire aussi