dépêche

 - 

Sanofi et Boehringer Ingleheim ont signé les contrats pour leur échange d'actifs santé animale/OTC

PARIS, INGELHEIM (Allemagne), 27 juin 2016 (APM) - Sanofi et Boehringer Ingelheim ont annoncé lundi dans un communiqué commun la signature des contrats en vue de l'échange de la santé animale du français contre la santé grand public de l'allemand, dont la finalisation est prévue au quatrième trimestre 2016.
Les deux laboratoires ont annoncé en décembre 2015 des négociations exclusives pour aboutir à un échange d'actifs entre l'activité de santé animale de Sanofi, Merial, valorisée à 11,4 milliards d'euros, et l'activité santé grand public de l'allemand (hors Chine), valorisé à 6,7 milliards, rappelle-t-on (cf dépêche du 15/12/2015 à 10:46).
La signature de cet accord intervient en ligne avec les prévisions, note-t-on. Le président du directoire de Boehringer Ingelheim, Andreas Barner, avait confirmé à l'APM mi-avril la volonté d'aboutir à la signature des contrats d'ici jeudi 30 juin, puis d'obtenir les approbations réglementaires avant la fin de l'année (cf dépêche du 19/04/2016 à 17:08).
"La signature de cet accord est l'aboutissement de six mois de négociations constructives et fructueuses", font valoir les deux groupes.
"Les deux entreprises ont examiné et discuté les modalités de la transaction, incluant le périmètre exact de l'échange comme le respect des exigences réglementaires". Elles ont "également mené d'étroites consultations avec les partenaires sociaux concernés en France et en Allemagne ainsi qu'avec les autorités réglementaires compétentes pour jeter les bases de la réalisation de cet échange".
Certains syndicats ont fait part de leurs inquiétudes concernant l'emploi à la suite de l'annonce du début des négociations, rappelle-t-on (cf dépêche du 16/12/2015 à 12:22).
Sanofi et Boehringer Ingelheim confirment que Lyon et Toulouse deviendront des "centres opérationnels clés de l'activité santé animale", comprenant les opérations commerciales, la R&D et la production à Lyon ainsi que le site de production à Toulouse. L'allemand "portera une attention particulière au maintien de la dynamique des opérations américaines de Merial", compte tenu de l'importance du marché américain.
"L'Allemagne deviendrait un centre clé de l'activité santé grand public de Sanofi, notamment pour les produits gastro-intestinaux et les traitements contre la toux et le rhume qui bénéficieront des fortes compétences des équipes de Boehringer Ingelheim", est-il aussi indiqué.
La transaction donnera lieu au paiement d'un montant brut de 4,7 milliards d'euros à Sanofi, correspond à l'écart entre la valorisation des deux activités. Le laboratoire français rappelle lundi qu'il prévoit que cette transaction aura globalement un effet neutre sur son bénéfice net par action des activités en 2017 puis un effet favorable par la suite.
A la suite de l'opération, Boehringer Ingelheim, groupe qui n'est pas coté en Bourse, deviendrait le n°2 mondial de la santé animale avec un chiffre d'affaires pro forma de 3,8 milliards d'euros en 2015. Sanofi serait "un leader mondial" de la santé grand public avec un chiffre d'affaires pro forma d'environ 4,9 milliards d'euros (hors Venezuela) en 2015 et une part de marché proche de 4,6%.
/yb/eh/APM

[YB6O9F5I0]

A lire aussi