dépêche

 - 

Paca: l'ARS confirme la création de six GHT, avec un périmètre départemental

MARSEILLE, 1er juillet 2016 (APM) - L'agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte-d'Azur (Paca) a confirmé vendredi la création de six groupements hospitaliers de territoire (GHT), constitués à l'échelle des six départements.
La Fédération hospitalière de France (FHF) Paca s'était exprimée en faveur de GHT départementaux, dans une lettre adressée fin janvier au directeur général de l'ARS, Paul Castel. Mais certains hôpitaux, généralistes ou spécialisés en psychiatrie, ont contesté cette orientation, rappelle-t-on (cf dépêche du 19/02/2016 à 18:20, dépêche du 21/03/2016 à 15:39 et dépêche du 15/04/2016 à 18:08).
"Le choix d’un découpage départemental est le fruit d’une étroite concertation avec la Fédération hospitalière de France en région Paca et trouve une cohérence avec les territoires de santé de la région", souligne l'ARS dans un communiqué diffusé vendredi et dans lequel elle confirme donc cette orientation.
L'ARS confirme également que "tous les établissements publics de santé rejoignent un groupement à l’exception du centre hospitalier de Montfavet" à Avignon. Cette exception est justifiée par la "spécificité" de cet établissement "au regard de l’offre de soins territoriale en santé mentale dans le département" du Vaucluse, explique l'agence.
L'ARS donne également des détails sur chacun des GHT:
  • GHT des Alpes-de-Haute-Provence: 160.000 habitants.Il concerne neuf établissements publics de santé, dont les CH de Digne-les-Bains et de Manosque et représente un montant financier d’activité de soins de 200 millions d’euros. L'établissement support n'est pas encore arrêté. L'ARS va pour cela recueillir l'avis du comité territorial des élus le mercredi 13 juillet, a précisé à l'APM Paul Castel.
Ce GHT compte 406 lits et places de médecine-chirurgie-obstétrique (MCO), 309 de soins de suite et réadaptation (SSR) et 464 en soins psychiatriques.
  • GHT des Hautes-Alpes : 140.000 habitants.
Il concerne cinq établissements publics de santé, dont le centre hospitalier intercommunal (CHI) des Alpes-du-Sud à Gap (qui est l'établissement support) et le CH Les Escartons à Briançon et représente un montant financier d’activité de soins de 250 millions d’euros.
Il compte 534 lits et places de MCO, 345 de SSR et 382 de psychiatrie.
  • GHT des Alpes-Maritimes: 1,1 million d’habitants.
Il concerne 14 établissements publics de santé, dont le CHU de Nice (qui est l'établissement support) et représente un montant financier d’activité de soins de 1 milliard d’euros.
Il compte 2.442 lits et places de MCO, 1.554 de SSR et 696 de psychiatrie.
  • GHT des Bouches-du-Rhône: 2 millions d’habitants.
Il concerne 13 établissements publics de santé, dont l’Assistance publique-hôpitaux de Marseille (AP-HM, qui est l'établissement support) et le CH du Pays d'Aix-CHI d'Aix-Pertuis et représente un montant financier d’activité de soins de 2 milliards d’euros.
Le directeur du CH du Pays d'Aix ainsi que ceux des centres hospitaliers (CH) Montperrin à Aix-en-Provence et Edouard-Toulouse à Marseille, spécialisés en psychiatrie, ont signé la convention d'adhésion au GHT, a précisé à l'APM Paul Castel. Les commissions médicales d'établissement (CME) des CH Montperrin et Edouard-Toulouse avaient souhaité la création d'un GHT psychiatrique, rappelle-t-on. Réuni jeudi, le conseil de surveillance du CH Edouard-Toulouse a même rejeté l'adhésion au GHT 13, a annoncé le syndicat SUD santé-sociaux dans un communiqué.
Tout en rappelant que ses choix sont conformes à la position de la FHF Paca, Paul Castel explique également que la création du GHT Bouches-du-Rhône a été "calée" sur celle de la métropole Aix-Marseille et sur le périmètre de l'université, également d'Aix-Marseille.
Ce GHT compte 4.828 lits et places de MCO, 1.188 de SSR et 3.554 de soins psychiatriques.
  • GHT du Var: 1 million d’habitants
Il concerne huit établissements publics de santé, dont le centre hospitalier intercommunal (CHI) de Toulon-La Seyne (établissement support) et représente un montant financier d’activité de soins de 800 millions d’euros.
Il compte 1.821 lits et places de MCO, 768 de SSR et 1.372 de soins psychiatriques.
  • GHT de Vaucluse: 600.000 habitants.
Il concerne 11 établissements publics de santé, dont le CH Henri Duffaut à Avignon (établissement support) et le CHI Cavaillon-Lauris à Cavaillon et représente un montant financier d’activité de soins de 500 millions d’euros.
Il compte 1.322 lits et places de MCO et 4.782 de SSR.
Par ailleurs, conformément à la proposition de la FHF Paca, des établissements de l'Est du Var pourront passer des conventions avec le CHU de Nice et ceux de la partie Ouest avec l'AP-HM, indique Paul Castel.
L'hôpital d'Arles (Bouches-du-Rhône) qui est déjà assez tourné vers Nîmes pourra continuer à avoir des conventions avec le CHU de Nîmes ou avec le CH d'Avignon, assure le directeur général de l'ARS.
san/ab/APMnews

[SAN7O9N0JZ]

A lire aussi