dépêche

 - 

Covid-19: Gilead suspend son programme d'accès précoce au remdésivir en raison d'une trop forte demande

FOSTER CITY (Californie), 23 mars 2020 (APMnews) - Gilead a annoncé dimanche dans un communiqué suspendre le programme qui permettait un accès "compassionnel" et précoce à son antiviral expérimental remdésivir, en raison de la hausse exponentielle de demandes depuis l'apparition du Covid-19, la molécule étant évaluée comme potentiel traitement de la maladie.
Le remdésivir est un analogue nucléotidique qui a montré une activité antivirale à large spectre in vitro et in vivo dans des modèles animaux d'infection par les virus d'Ebola, de Marburg, le MERS et le SRAS. Il a également été testé chez des volontaires sains et chez des patients infectés par Ebola mais n'est homologué sur aucun marché.
Gilead a lancé en février deux phases III dans le Covid-19 (cf dépêche du 27/02/2020 à 11:39). L'essai européen qui débute actuellement comprend également un bras avec cette molécule (cf dépêche du 27/02/2020 à 11:39 et dépêche du 23/03/2020 à 09:58).
Ces études interviennent après que des rapports isolés ont fait part d'une efficacité constatée sur Covid-19 chez certains patients. Le CHU de Bordeaux a notamment communiqué sur le cas d'un patient testé positif et qui est sorti de l'hôpital guéri après 10 jours de traitement avec la molécule (cf dépêche du 14/02/2020 à 15:50).
"Ces dernières semaines, il y a une hausse exponentielle des demandes d'usage 'compassionnel' pour un accès en urgence au remdésivir, liée à la propagation du coronavirus en Europe et aux Etats-Unis", a rapporté Gilead. "Cela a inondé le système d'accès en urgence au traitement qui a été mis en place pour un accès très limité aux médicaments expérimentaux, et pas du tout destiné à être utilisé en réponse à une pandémie", a-t-il expliqué. Seules les femmes enceintes et les enfants de moins de 18 ans diagnostiqués positifs au Covid-19 et présentant des symptômes sévères peuvent encore bénéficier d'un accès compassionnel.
A ce jour, ce système d'accès précoce a permis d'administrer remdésivir à "plusieurs centaines de patients" aux Etats-Unis, en Europe et au Japon, a précisé le laboratoire.
Pour "rationaliser" ce processus, Gilead tente de passer d'un système de demande d'utilisation personnelle à des programmes d'accès élargis. "Cette approche accélèrera l'accès au remdésivir pour les patients gravement malades et permettra la collecte de données auprès de tous les participants", a-t-il expliqué.
Ces programmes sont "en cours de développement avec les autorités réglementaires du monde entier et pourront varier selon les lois et réglementations locales", a ajouté le laboratoire.
Pendant cette période de transition, les nouvelles demandes individuelles ne seront plus acceptées, hors public prioritaire cité plus haut. "Nous nous concentrons désormais sur le traitement des demandes précédemment approuvées", a informé Gilead.
"Nous prévoyons que les programmes d'accès élargis débuteront dans des délais similaires à ceux observés pour les nouvelles demandes d'utilisation à des fins compassionnelles", a-t-il fait savoir.
mjl/rm/APMnews

[MJL7Q7HO4U]

A lire aussi