dépêche

 - 

Nicole Notat en appui d'Olivier Véran pour mener le "Ségur de la santé"

PARIS, 20 mai 2020 (APMnews) - Nicole Notat, secrétaire générale de la CFDT de 1992 à 2002, va épauler le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, pour mener le "Ségur de la santé", a annoncé ce dernier mercredi, à l'issue du conseil des ministres.
Le "Ségur de la santé" qui sera lancé lundi pour accélérer et approfondir la réforme du système de santé, et dont les conclusions sont attendues pour mi-juillet, se traduira par "des échanges nationaux et des sessions de partages d'expériences au sein des territoires de santé", a précisé Olivier Véran (cf dépêche du 20/05/2020 à 18:27).
"Pour les échanges nationaux, je pourrai compter dans cet exercice sur le soutien de Nicole Notat", a-t-il annoncé. Elle sera "elle-même entourée d'experts".
Institutrice de formation, Nicole Notat, âgée de 72 ans, a occupé la plus haute fonction de la CFDT après tout un parcours au sein de l'organisation.
Après avoir adhéré à la CFDT en 1969, elle est devenue secrétaire du Syndicat général de l'éducation nationale Sgen-CFDT pour la Meuse en 1970, puis membre de la commission exécutive régionale Sgen Lorraine en 1972 et secrétaire régionale Sgen Lorraine et membre du conseil de l'union régionale CFDT Lorraine en 1978.
Sa carrière s'est accélérée à partir de 1982 puisqu'à partir de cette date elle a pris des responsabilités nationales en entrant, à 35 ans, dans la commission exécutive confédérale, au poste de secrétaire nationale, chargée du secteur éducation puis, en 1985, chargée du secteur emploi/formation professionnelle.
En 1982, elle a piloté la création, dans le monde universitaire, d'un syndicat étudiant directement membre de la CFDT, qui voulait rénover la réflexion sur l'enseignement supérieur.
En 1988, elle est devenue secrétaire générale adjointe de la CFDT, puis secrétaire générale le 20 octobre 1992.
En 2002, elle n'a pas brigué de renouvellement de son mandat lors du congrès confédéral de Nantes, à l'issue duquel François Chérèque (aujourd'hui décédé) lui a succédé.
Parallèlement, elle a été présidente du conseil de l'Unedic (1992 à 1994), secrétaire du conseil d'administration (1994 à 1996) et présidente du conseil d'administration (1996 à 1998).
A l'arrêt de ses responsabilités à la tête de la CFDT, elle a créé Vigeo, société européenne d'évaluation des performances sociales et environnementales des entreprises RSE.
En tant que présidente de Vigeo, elle a repris l'agence Arese, première agence de notation sociale en France. En 2015, Nicole Notat est devenue la présidente de Vigeo Eiris, à la suite de la fusion de Vigeo avec l'acteur britannique Eiris.
Nicole Notat a exercé plusieurs autres activités.
Elle a assuré la présidence du think tank "En temps réel" et du club "Le Siècle" et, en janvier 2013, a dirigé, en 2013, le groupe de travail "promouvoir et valoriser l’entrepreneuriat responsable" des futures assises de l’entrepreneuriat sous la tutelle de l'ancienne ministre Fleur Pellerin.
Elle a été membre du conseil d'administration de la Coface (Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur) et du conseil de surveillance du Monde S.A.
En mars 2018, elle a remis avec le patron de Michelin Jean-Dominique Senard un rapport sur le rôle de l'entreprise dans la société française au ministre de l'économie Bruno Le Maire.
Le 21 mars 2018, elle a été nommée par la ministre du travail, Muriel Pénicaud, et le ministre des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, déléguée française à l'Organisation internationale du travail (OIT). Elle a toutefois renoncé à cette responsabilité en raison de "risques d’interférence potentiels entre son activité professionnelle et la fonction de représentante".
san-mlb/nc/APMnews

[SAN5QAMN35]

A lire aussi