dépêche

 - 

Covid-19: une réduction (statistiquement non significative) de la mortalité avec le remdésivir

WASHINGTON, 25 mai 2020 (APMnews) - Le nouvel antiviral remdésivir (Gilead) pourrait avoir un effet sur la mortalité des patients hospitalisés pour un Covid-19, suggèrent de nouveaux résultats de l'étude ACTT-1, mais une incertitude persiste, la baisse de mortalité observée n'étant pas statistiquement significative.
Les tout premiers résultats de cette étude avaient été annoncés il y a près d'un mois (cf dépêche du 30/04/2020 à 10:00). Des résultats plus détaillés -bien qu'encore qualifiés de préliminaires- ont été publiés ce week-end dans le New England Journal of Medicine (NEJM).
La publication confirme le principal résultat qui avait été annoncé: chez les 1.063 patients randomisés (des patients hospitalisés, avec atteinte pulmonaire; inclus en médiane 9 jours après le début des symptômes), le délai médian avant la "récupération" (patient sorti de l'hôpital, ou restant hospitalisés uniquement pour un contrôle de l'infection) était de 11 jours avec le remdésivir, comparé à 15 jours avec le placebo, soit une réduction de 32% de la durée.
Ce qu'apporte en plus la publication est surtout la suggestion d'une possible réduction du risque de décès. La mortalité à 14 jours s'élevait à 7,1% dans le groupe remdésivir, contre 11,9% dans le groupe placebo.
Mais cette baisse de mortalité de 30% n'atteignait pas la significativité statistique.
La publication apporte également des précisions sur l'efficacité de l'antiviral en fonction de la gravité de l'état des patients.
Le délai médian avant récupération a été diminué de 38% pour les patients qui ne nécessitaient pas d'oxygénothérapie. La baisse était plus importante, de 47%, chez ceux qui nécessitaient une oxygénothérapie. Elle n'était au contraire que de 20% chez ceux sous ventilation non invasive; et il n'y avait plus de bénéfice chez les patients sous oxygénation par membrane extracorporelle (Ecmo).
Un bénéfice était observé aussi bien chez les patients dont le traitement avait débuté plus ou moins de 10 jours après le début des symptômes, notent John Beigel du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID) à Bethesda (Maryland) et ses collègues.
La proportion de patients ayant rapporté des effets indésirables sévères était plus faible dans le groupe remdésivir: 21,1%, contre 27% dans le groupe placebo. Il y avait notamment moins d'insuffisances respiratoires, d'hypotensions, de pneumonies virales et d'atteintes rénales aiguës.
Commentant ces résultats, les auteurs soulignent le fait que malgré l'effet positif observé, et malgré une possible réduction de mortalité, cette mortalité reste "élevée malgré le traitement par remdésivir". "Il est clair qu'un seul antiviral a peu de chances d'être suffisant" et des combinaisons de plusieurs antiviraux ou de différentes stratégies thérapeutiques seront nécessaires pour améliorer encore les résultats.
A cet égard, les National Institutes of Health (NIH, qui ont piloté l'étude) rappellent qu'ils ont lancé l'étude ACTT-2 qui évalue l'association du remdésivir et de l'anti-inflammatoire baricitinib (Olumiant*, Lilly; cf dépêche du 16/04/2020 à 10:51).
De son côté, Gilead, dans un communiqué se félicitant de la publication dans le NEJM, rappelle que doit être publiée "prochainement" une étude de phase III qu'il mène sur le remdésivir dans le Covid-19 (appelée SIMPLE-Sévère dans son communiqué en français), chez des patients nécessitant une supplémentation en oxygène mais qui ne sont pas sous ventilation mécanique -correspondant donc aux patients de l'étude ACTT-1 qui ont eu le maximum de bénéfice.
Et les résultats de SIMPLE-Modéré chez des patients avec atteinte pulmonaire et ne nécessitant pas d’oxygénothérapie "sont attendus à la fin de ce mois".
Depuis l'annonce des premiers résultats d'ACTT-1, l'utilisation "en situation d'urgence" du remdésivir a été autorisée par la Food & Drug Administration (FDA) aux Etats-Unis (cf dépêche du 02/05/2020 à 15:26). En Europe, la semaine dernière, le directeur exécutif de l'Agence européenne du médicament (EMA) a annoncé que la Commission européenne devrait accorder rapidement une AMM conditionnelle au remdésivir (cf dépêche du 18/05/2020 à 16:32).
fb/ab/APMnews

[FB1QAVMT6]

A lire aussi