dépêche

 - 

Diabète: la surveillance glycémique avec FreeStyle Libre* associée à une réduction des acidocétoses (étude française)

WASHINGTON, 15 juin 2020 (APMnews) - Le taux d’hospitalisation pour acidocétoses chez les patients diabétiques de type 1 et 2 a diminué de 52% et 47% respectivement, après l’initiation d’une surveillance glycémique par le système FreeStyle* Libre (Abbott), selon les résultats d’une étude française présentée à l’occasion du congrès virtuel de l’American Diabetes Association (ADA).
Dans une étude rétrospective basée sur les données de l’assurance maladie, Ronan Roussel de l’hôpital Bichat (AP-HP) à Paris et ses collègues ont évalué les taux d’hospitalisation pour acidocétose des diabétiques de type 1 et 2 employant le système FreeStyle Libre*, en comparant 2 périodes: l'année précédant la première demande de remboursement du dispositif et l'année suivant ce premier remboursement.
Au total, 33.203 diabétiques de type 1 et 40.955 diabétiques de type 2 ayant demandé le remboursement d’un FreeStyle* Libre entre août et décembre 2017 ont été inclus.
Globalement, le taux d’hospitalisation pour acidocétose a diminué de 52% pour les diabétiques de type 1 et de 47% pour les diabétiques de type 2, après initiation d’un suivi glycémique par FreeStyle* Libre.
Les auteurs ont aussi analysé l’impact de ce système, selon l’adhésion préalable du patient à l’autocontrôle glycémique quotidien (définie selon le nombre de demandes de remboursements de bandelettes d’autocontrôle glycémique l’année précédant l’initiation du FreeStyle* Libre).
Ils ont ainsi remarqué que les patients qui n’avaient pas recours à l’autocontrôle glycémique étaient aussi ceux dont le taux de réduction des hospitalisations pour acidocétose avait le plus diminué (-60% pour les diabétiques de type 1 et -51% pour les diabétiques de type 2).
Mais les patients qui avaient la meilleure adhésion à l’autocontrôle glycémique ont aussi présenté un taux d’hospitalisation pour acidocétoses fortement réduit (-59% et -52% pour les diabétiques de type 1 et 2 respectivement).
Les auteurs soulignent qu’une réduction des hospitalisations pour acidocétoses était observée que les patients soient traités par plusieurs injections quotidiennes ou selon une administration continue d’insuline.
"Il est possible que le recours au FreeStyle* Libre permettent aux patients de détecter et limiter les hyperglycémies persistantes, et les aide par conséquent à prévenir les acidocétoses", a expliqué Ronan Roussel, dans un communiqué diffusé samedi.
vcd/fb/APMnews

[VCD2QBYKW5]

A lire aussi