dépêche

 - 

Un comité consultatif de la FDA estime que l'aducanumab (Biogen/Eisai) n'est pas efficace dans Alzheimer

WASHINGTON, 9 novembre 2020 (APMnews) - Un comité consultatif composé d'experts externes à la Food and Drug Administration (FDA) a considéré vendredi que l'aducanumab, développé par Biogen et Eisai dans Alzheimer, n'avait pas démontré un ralentissement la progression de la maladie, à l'inverse d'un avis de spécialistes internes de l'agence rendu deux jours plus tôt.
Le comité consultatif sur les médicaments du système nerveux périphérique et central s'est réuni pendant sept heures vendredi afin de rendre un avis sur l'homologation de ce médicament, qui doit faire l'objet d'une décision de la FDA d'ici le 7 mars 2021.
L'agence sanitaire peut décider d'accorder une autorisation de mise sur le marché (AMM) à l'aducanumab mais le groupe de 11 spécialistes a exprimé de nombreux doutes sur le traitement, au parcours clinique atypique.
Le dossier de demande d'AMM comprend les résultats des études de phase III EMERGE et ENGAGE, menées sur des patients diagnostiqués à un stade précoce et atteints d'un déclin cognitif léger ou d'une démence légère, ainsi que l'étude de phase Ib PRIME (cf dépêche du 09/12/2016 à 15:51).
EMERGE et ENGAGE avaient été arrêtés en mars 2019 à la suite d'une analyse de futilité montrant un manque d'efficacité, rappelle-t-on (cf dépêche du 21/03/2019 à 13:56). Des "analyses de données élargies" avaient par la suite montré une réduction du déclin cognitif chez certains patients (cf dépêche du 22/10/2019 à 16:43).
Sur la base de ces résultats, des experts internes de la FDA ont estimé que le médicament avait prouvé son efficacité: selon leur avis publié mercredi, deux études sur trois ont démontré une "preuve substantielle d'activité" de l'aducanumab dosé à 10 mg/kg, notamment sur le niveau de plaques amyloïdes cérébrales, et la troisième étude ne contredisait pas les deux autres (cf dépêche du 04/11/2020 à 18:20).
Ce n'est pas l'avis du comité consultatif, qui a voté majoritairement "non" à trois questions portant sur le fait qu'un large essai réussi évaluant l'aducanumab constituait une preuve suffisante de l'efficacité du composé, étant donné l'échec de la deuxième grande étude. Ils ont aussi remis en question la position de la FDA selon laquelle la phase Ib était suffisamment favorable pour compenser l'échec du deuxième essai pivot.
Cinq membres du panel, sur 11, ont toutefois voté "oui" à la question de savoir si l'aducanumab a un effet sur les niveaux de plaques amyloïdes dans le cerveau des personnes diagnostiquées avec la maladie d'Alzheimer précoce, mais six se sont dit "incertains" sur la question.
Un membre a aussi estimé que le médicament montre des "preuves solides" soutenant l'efficacité du médicament dans Alzheimer, mais huit ont voté "non" à cette assertion et deux se sont dit incertains.
Certains membres du panel ont aussi partagé leurs doutes sur l'avis rendu par les spécialistes internes de l'agence, estimant qu'il était biaisé en faveur de Biogen. L'agence a livré "une quantité extraordinaire d'explications sur les résultats contraires", a souligné Caleb Alexander, professeur d'épidémiologie et de médecine à la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health.
Les données cliniques, détaillées par Biogen et la FDA lors de la réunion, comprennent même de nombreux "signaux d'alarme", selon Aaron Kesselheim, professeur agrégé à la Harvard Medical School.
Des chercheurs américains avaient conseillé, dans un article de perspective dans Alzheimer's & Dementia publié mercredi, la conduite d'un nouvel essai de phase III pour trancher sur l'efficacité de cet anticorps monoclonal dans la maladie d'Alzheimer débutante, rappelle-t-on (cf dépêche du 04/11/2020 à 18:56)
Dans un communiqué, Biogen a remercié "les nombreux patients et défenseurs qui ont partagé leurs réflexions et expériences personnelles lors de la réunion du comité consultatif" et affirmé qu'il continuera à travailler avec la FDA.
La cotation du groupe a été interrompue jeudi soir au Nasdaq, à la veille de la tenue de ce comité. Le cours avait bondi de 40% après la publication de l'avis des experts internes de la FDA mercredi.
rtrs/mjl/eh/APMnews

[MJL3QJIT8U]

A lire aussi