dépêche

 - 

Sanofi va acquérir la biotech Kymab pour 1,1 milliard de dollars

PARIS, CAMBRIDGE (Royaume-Uni), 11 janvier 2021 (APMnews) - Sanofi a annoncé lundi dans un communiqué la conclusion d'un accord en vue d'acquérir Kymab, une biotech britannique spécialisée dans le développement d'anticorps, pour un montant d'au moins 1,1 milliard de dollars.
A cette somme pourront s'ajouter des paiements d’étape pouvant atteindre 350 millions de dollars, si différentes phases de développement sont réalisées.
Fondée en 2010, Kymab, société non cotée, a développé une technologie permettant la production de plus de 100 billions d'anticorps différents.
L'opération, financée avec la trésorerie disponible de Sanofi, permet au groupe français d'obtenir notamment la totalité des droits sur le composé KY1005.
Cet anticorps monoclonal humain cible OX40L. Il est conçu pour rééquilibrer le système immunitaire en bloquant l'activation et la prolifération inappropriées des cellules T effectrices "pro-inflammatoires" et en favorisant l'expansion des cellules T régulatrices "anti-inflammatoires", a expliqué Kymab sur son site internet.
"Nous pensons que OX40L, un régulateur essentiel du système immunitaire, a le potentiel de rééquilibrer le système immunitaire sans effet immunosuppresseur et qu’il constitue à ce titre une nouvelle approche prometteuse pour le traitement de multiples maladies auto-immunes", a commenté John Reed, le responsable monde de la R&D de Sanofi, cité dans le communiqué.
En août 2020, la biotech a annoncé que KY1005 avait atteint les deux critères d’évaluation principaux d’un essai de phase IIa consacré au traitement de la dermatite atopique modéré à sévère insuffisamment contrôlée par des corticoïdes topiques. Cet essai a démontré que KY1005 présentait un effet thérapeutique uniforme, comparativement au placebo.
Le portefeuille de Kymab comprend également KY1044, un agoniste ICOS et anticorps à action déplétive pour le traitement du cancer, actuellement en phase I/II précoce, en monothérapie et en association avec un anti-PD-L1.
Cette acquisition donne également à Sanofi un accès "à de nouvelles technologies et capacités de recherche dans le domaine des anticorps", est-il indiqué.
"Sanofi est le partenaire idéal pour faire progresser le pipeline de produits de Kymab et la fusion accélérera le temps nécessaire pour que nos nouvelles thérapies arrivent aux patients", a déclaré Simon Sturge, directeur général de Kymab, cité dans le communiqué de Sanofi.
La transaction est soumise aux conditions de clôture habituelles. Sanofi prévoit de la finaliser d'ici la fin du trimestre.
lle/eh/APMnews

[LLE2QMRIZ2]

A lire aussi