dépêche

 - 

Covid-19: le point région par région à l'hôpital

PARIS, 20 janvier 2021 (APMnews) - La pression épidémique sur les capacités hospitalières et les services de réanimation est repartie à la hausse au cours des 7 derniers jours, alors que le taux d'incidence national reste stable mais à un niveau élevé, selon les données publiées mardi soir sur le site gouvernement.fr et par Santé publique France (SPF).
La France comptait mardi soir 25.830 patients hospitalisés pour Covid-19, soit une hausse de 830 patients en 7 jours (24.737 patients hospitalisés le 12 janvier).
Après une courte accalmie durant les 7 jours précédents (cf dépêche du 13/01/2021 à 12:06), la tendance à une reprise épidémique et à la hausse des hospitalisations se confirme, bien que la pression sur les hôpitaux soit encore bien en-deçà des 33.000 patients hospitalisés au pic de la 2e vague, au 17 novembre 2020.
Les services de réanimation (et soins critiques et intensifs et surveillance continue) comptaient mardi soir 2.839 patients, soit 151 patients supplémentaires en 7 jours (2.688 patients le 5 janvier). A la mi-novembre 2020, au moment du pic, les services frôlaient les 5.000 patients en réanimation.
Au total, 71.342 personnes sont décédées du Covid-19 en France depuis mars, dont 49.696 à l'hôpital (soit 1.897 de plus en 7 jours).
Le taux d'incidence national était de 190,9 cas pour 100.000 habitants pour la période allant du 10 au 16 janvier, contre 188/100.000 du 2 au 9 janvier, selon SPF.

Ile-de-France: tendance à la hausse en réanimation

L'Ile-de-France comptait mardi 4.852 patients Covid hospitalisés, soit 124 de plus que mardi 12 janvier. Parmi eux, 586 étaient en réanimation (+22 en une semaine). Le nombre de décès à l'hôpital s'élève à 12.852, tandis qu'il y a eu 57.579 retours de patients à domicile.
Dans la région, le département des Hauts-de-Seine enregistrait mardi le plus grand nombre de patients Covid hospitalisés (810), suivi de Paris (772) et de la Seine-Saint-Denis (678).
Le taux d'incidence en Ile-de-France a augmenté pour dépasser la moyenne nationale, à 193,4 pour 100.000 habitants au 16 janvier sur 7 jours glissants. Il atteint 212,6 à Paris, 205,4 dans le Val-d’Oise et 211,4 dans le Val-de-Marne.

Auvergne-Rhône-Alpes: la circulation du virus reste à un niveau élevé

En Auvergne-Rhône-Alpes, le haut plateau du nombre de patients Covid hospitalisés se maintient. Ce nombre qui était de 3.956 le 12 janvier, est de 3.955 mardi soir, un chiffre même en hausse par rapport aux jours précédents.
Le nombre de patients en réanimation qui était de 386 le 5 janvier et de 379 le 12 janvier, s'établissait mardi à 411, soit une hausse de 32 patients sur une semaine.
Le nombre de décès à l'hôpital atteint désormais les 7.527 (+326 sur une semaine) et le nombre de retours à domicile les 30.909.
Le département du Rhône enregistre 946 patients Covid hospitalisés. Parmi eux, 312 étaient aux Hospices civils de Lyon (HCL) dont 75 en réanimation, a indiqué le CHU dans un communiqué mardi. Les HCL ont aussi précisé que le taux d'occupation de leurs réanimations, calculé sur 180 lits installés (contre 139 en base initiale) était de 94%, 37% des patients présents étant Covid+.
Le département de l'Isère compte 765 patients Covid hospitalisés. Suivent ensuite les départements de la Loire (418), du Puy-de-Dôme (293), de la Haute-Savoie (283), de l'Ain (238), de l'Allier (235), de la Drôme (220), de l'Ardèche (196), de la Haute-Loire (166), de la Savoie (125) et du Cantal (70).
Au 16 janvier, sur 7 jours glissants, le taux d'incidence régional demeurait plus élevé que le taux moyen national (206/100.000 contre 190,9). Il était désormais particulièrement élevé dans la Drôme (255,1), en Haute-Loire (240), dans la Loire (232), en Ardèche (222,1), dans l'Allier (217,9) et dans le Rhône (213).

Grand Est: une incidence régionale à la baisse alors que les hospitalisations se stabilisent

Dans le Grand Est, 3.065 patients étaient hospitalisés en raison du Covid-19 mardi (+3 patients en 7 jours), dont 315 patients en réanimation (+19 patients en 7 jours).
Les départements d'Alsace et de Lorraine concentrent toujours le plus grand nombre de patients hospitalisés, avec en premier lieu le Bas-Rhin (541 patients, +89), le Haut-Rhin (523 patients, +10), la Meurthe-et-Moselle (488 patients, +28) et la Moselle (483 patients, -19).
Le bilan de l'épidémie s'élevait mardi à 6.689 décès à l'hôpital (+249 décès en 7 jours), tandis que 23.459 patients étaient revenus à domicile.
Le taux d’incidence régional a connu une baisse sur la période du 10 au 16 janvier, pour retomber à 202,6 cas pour 100.000 habitants sur la semaine passée à l’échelle régionale (contre 238,7 la semaine précédente), et il reste sensiblement plus élevé encore dans la Meuse (255,4), la Haute-Marne (235,2) et les Ardennes (235).

Paca: près de 300 hospitalisations supplémentaires en une semaine

En Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), il y avait mardi 2.814 patients Covid hospitalisés (+295 en une semaine) dont 340 en réanimation (+22). Il y a eu 4.099 décès depuis le début de la crise (+226) et 20.817 retours à domicile (+808).
Les Bouches-du-Rhône concentrent 1.105 personnes Covid hospitalisées (+150 en une semaine), suivi des Alpes-Maritimes (621), Var (466), Vaucluse (312), Alpes-de-Haute-Provence (177) et Hautes-Alpes (133).
Le taux d'incidence dans la région a continué d'augmenter, il était de 326,1 pour 100.000 habitants du 10 au 16 janvier, contre 312,9 du 3 au 9 janvier, d'après SPF. Les Alpes-Maritimes affichent toujours le plus haut taux d'incidence à 432,4 du 10 au 16 janvier (contre 460,3 du 3 au 9 janvier).
L'ARS Paca recensait mardi 496 clusters actifs dont 168 dans les Alpes-Maritimes, dans son point de situation. Dans les Ehpad, 13.289 résidents ont été testés positifs au coronavirus depuis le début de la crise ("dont 1.115 nouveaux cas détectés" ces 7 derniers jours) et 1.394 décès ont été déplorés parmi eux, a indiqué l'agence.

Hauts-de-France: la situation s’aggrave dans l’Oise et la Somme

Les Hauts-de-France enregistraient mardi soir 2.329 personnes hospitalisées pour Covid-19, soit 31 de plus en une semaine. Parmi eux, 247 patients en réanimation, soit 2 de moins en 7 jours.
La région compte 4.935 décès à l’hôpital depuis le début de l’épidémie (+181), et 19.497 patients rentrés à domicile.
Le Nord est toujours le département concentrant de loin le plus d’hospitalisations (826), mais en baisse (-26).
A contrario, l’Oise voit le nombre de personnes hospitalisées passer de 401 à 466 en une semaine, devenant le 2e département en concentrant le plus dans la région, devant le Pas-de-Calais, passé de 488 à 455 hospitalisations. L’Oise est aussi le seul département régional enregistrant une hausse en réanimation (de 26 à 35 patients en 7 jours).
La Somme enregistre également une importante hausse, de 279 à 306 patients en 7 jours. Le département accusait le plus fort taux d’incidence régional au 9 janvier (223,4/100.000).
Au 16 janvier, le taux d’incidence était de 196,3/100.000 à l’échelle régionale (contre 181,3/100.000 sept jours plus tôt).
La Somme reste le département où la circulation du virus est la plus forte (278,2/100.000) au 16 janvier, devant l’Oise (229,8/100.000) et l’Aisne (219,4/100.000), alors que l’ancien Nord-Pas-de-Calais, pourtant plus urbanisé, se stabilise autour de 175/100.000.

Bourgogne-Franche-Comté: baisse des hospitalisations

En Bourgogne-Franche-Comté, 1.785 patients étaient hospitalisés pour Covid-19 mardi (-69 en 7 jours), dont 180 patients en réanimation (stable sur 7 jours).
Les départements enregistrant les nombres les plus élevés d’hospitalisations sont la Saône-et-Loire (462 patients, +34) et la Côte-d’Or (292, -89).
Depuis le début de l’épidémie, 11.266 patients sont revenus à domicile, tandis que 3.049 décès à l'hôpital sont à déplorer (+164 décès en une semaine).
Le taux d'incidence régional (sur 7 jours glissants) était de 242,8 cas/100.000 habitants au 16 janvier (contre 286,1 la semaine précédente), avec une incidence tout particulièrement élevée dans les départements franc-comtois du Jura (320,4), du Territoire de Belfort (304,7), du Doubs (259,9) et de la Haute-Saône (254,3).

Occitanie: le nombre de personnes en réanimation passe la barre des 200

En Occitanie, il y avait mardi 1.512 patients Covid hospitalisés (+185 en une semaine) dont 211 en réanimation (+37). Il y a eu 2.383 décès (+98) et 11.145 retours à domicile (+344).
Le département le plus touché est la Haute-Garonne avec 361 hospitalisations Covid (+55 en une semaine). Viennent ensuite le Gard (226 hospitalisations), l'Hérault (173), le Tarn (146), l'Aveyron (118), l'Aude (115), les Pyrénées-Orientales (85), les Hautes-Pyrénées (55), l'Ariège (54), la Lozère (52), le Gers (51), le Tarn-et-Garonne (51) et le Lot (25).
Le taux d'incidence dans la région a continué d'augmenter, à 183,4 pour 100.000 habitants du 10 au 16 janvier, contre 169,1 du 3 au 9 janvier, d'après SPF. Le plus fort taux est désormais enregistré dans le Tarn: il était de 260,9 du 10 au 16 janvier.
La circulation du Sars-CoV-2 est "à nouveau forte" dans toute la région. "Nous observons une remontée forte, générale et régulière du taux d'incidence qui est extrêmement inquiétante", a alerté lundi le directeur général de l'ARS Occitanie, Pierre Ricordeau. La situation se dégrade également dans les Ehpad où environ 400 nouveaux cas de Covid par semaine sont actuellement détectés (cf dépêche du 18/01/2021 à 18:25).

Nouvelle-Aquitaine: accélération de la hausse du nombre d'hospitalisations

La Nouvelle-Aquitaine a enregistré une nouvelle fois une hausse du nombre de patients hospitalisés, à 1.317 mardi (contre 1.182 une semaine plus tôt), dont 173 en réanimation (+20). La semaine dernière, la hausse du nombre de patients hospitalisés se chiffrait à 42 supplémentaires en 7 jours.
La région déplore 2.017 décès à l'hôpital (+110) depuis le début de l'épidémie et 8.702 personnes sont retournées à domicile au total.
Le nombre de malades hospitalisés a bondi en Charente-Maritime, passant d'une cinquantaine à 122 en une semaine. Il a aussi augmenté en Gironde, notamment, passant à 438 (+33 en 7 jours)
Tout en restant sous la moyenne nationale, le taux d'incidence dans la région était une nouvelle fois en hausse à 150,3/100.000 habitants pour la période du 10 au 16 janvier, contre 136/100.000 du 3 au 9 janvier.

Normandie: baisse des hospitalisations

En Normandie, le taux d'incidence augmente toujours mais moins vite à 178 cas pour 100.000 mardi contre 166,6 une semaine avant (seul le Calvados baisse, mais le taux a dépassé 200 pour la Seine-Maritime et l'Orne et la Manche s'en approche). Le taux de positivité est à 6,4%. Les hospitalisations ont baissé avec 1.233 personnes hospitalisées mardi (-40 par rapport au mardi 12 janvier) dont 96 en réanimation (-3).
La région enregistre 6.645 retours à domicile et déplore 1.717 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie (+81 en 1 semaine). Le nombre total de décès s'élève à 2.348 pour la région dont 1.663 depuis le 1er septembre, indique l'ARS dans un communiqué mardi.
La baisse des hospitalisations est observée dans tous les départements sauf la Manche (133, +40). La Seine-Maritime recense le plus grand nombre d'hospitalisations (623, -12), suivie maintenant par l'Eure (170, -11).
L'ARS signalait mardi 140 clusters en cours d'investigation dont 60 en Ehpad et 32 en établissements de santé.

Centre-Val de Loire: le cap des 1.500 morts à l’hôpital franchi

Avec 989 patients hospitalisés pour Covid-19 mardi soir, la région Centre-Val de Loire compte 46 patients supplémentaires hospitalisés en 7 jours. Parmi eux, 113 sont en réanimation, soit autant que le 12 janvier.
La région déplore 1.513 décès liés au Covid-19 à l’hôpital (+84) et recense 6.104 retours à domicile.
Avec respectivement 247 et 201 patients, les départements du Loiret et de l’Eure-et-Loir sont ceux concentrant le plus d’hospitalisations. Ils comptaient respectivement 223 et 179 patients une semaine plus tôt.
A l’inverse, le Cher est passé de 207 à 179 patients dans le même temps. L’Indre, relativement épargnée jusqu’alors, passe de 53 à 73 patients hospitalisés en 7 jours, dont 8 patients en réanimation (contre 4 une semaine avant).
L’Indre est devenu le département de la région ayant le plus fort taux d’incidence, à 236,7/100.000 habitants au 16 janvier (201,3/100.000 7 jours plus tôt). Le taux d’incidence régional était alors de 177,2/100.000, stable en une semaine (176,6/100.000 le 9 janvier). Il est de 215,6/100.000 dans le Cher (279,7/100.000 le 9 janvier).

Pays de la Loire: hausse des hospitalisations

En Pays de la Loire où le taux d'incidence continue de monter à 144 cas/100.000 mardi (contre 117,9 la semaine précédente), les hospitalisations ont augmenté depuis le 12 janvier avec 888 patients hospitalisés dont 84 en réanimation mardi (+58 et +8 en 7 jours).
Il est recensé 6.894 retours à domicile et 1.562 décès survenus à l'hôpital depuis mars (+86 en 7 jours).
Les hospitalisations ont augmenté dans tous les départements sauf en Mayenne où elles se stabilisent (103, -1). La Sarthe concentre le plus d'hospitalisations (249, +20), le Maine-et-Loire (226, +16), la Loire-Atlantique (184, +1) et la Vendée (126, +22).

Bretagne: hausse des hospitalisations

En Bretagne, le taux d'incidence approche le seuil de 100 à 96,6 cas/100.000 mardi contre une incidence de 85,3 cas/100.000 il y a une semaine et le taux de positivité s'établit à 4,4%.
La Bretagne comptait mardi 579 hospitalisations (+25 en une semaine) dont 39 patients en réanimation (+1).
Le nombre de retours à domicile s'élève à 3.718 et le nombre de décès atteint 824 depuis début mars (+49 en 7 jours).
L'Ille-et-Vilaine reste le département comptant le plus de patients hospitalisés (281, +42) puis le Morbihan à 160 (+11), le Finistère à 103 (-5) et les Côtes-d'Armor à 35 (+2).
L'ARS recensait lundi dans un communiqué 75 clusters en cours d'investigation dont 30 en établissements de santé et 18 en Ehpad.

Corse: le nombre d'hospitalisations pour Covid poursuit sa hausse

En Corse, il y avait mardi 39 patients Covid hospitalisés (+13 par rapport au mardi 12 janvier), dont 8 en réanimation (-4). L'île déplore 120 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie, tandis que 533 patients sont retournés à domicile.

Outre-mer: le variant sud-africain repéré à La Réunion

En Guadeloupe (incluant Saint-Martin et Saint-Barthélemy), il était recensé mardi 54 hospitalisations en raison du Covid-19 (+2) dont 5 patients en réanimation (+1). Il y a eu 169 décès (+1) depuis le début de la crise et 776 retours à domicile (+5).
Le taux d’incidence est en légère diminution, il était de 26,3 pour 100.000 habitants du 10 au 16 janvier, contre 31 du 3 au 9 janvier, d'après SPF.
La Martinique enregistrait mardi 14 patients Covid hospitalisés (+2 en une semaine), dont 3 patients en réanimation (+1). L’île totalise 44 décès à l’hôpital depuis le début de l’épidémie et 377 retours de patients à domicile.
L’ARS Martinique organise des opérations de dépistage à grande échelle depuis le 8 janvier jusqu’à la fin janvier, pour prévenir la reprise de l’épidémie à la fin de la période des fêtes. Selon un premier bilan diffusé mardi par l’agence, sur 728 personnes dépistées par test PCR ou antigénique lors de deux premières opérations (dont le 16 janvier avec la ville de Fort-de-France), 6 personnes ont été identifiées positives au coronavirus.
La Guyane comptait mardi 47 patients Covid hospitalisés (+14 en une semaine) dont 9 en réanimation (+5). Il y a eu 72 décès à l'hôpital (+2) et 2.055 retours à domicile depuis le début de la crise (+38).
Le taux d’incidence a légèrement diminué, il était de 276,6 pour 100.000 habitants du 10 au 16 janvier, contre 293,1 du 3 au 9 janvier, d'après SPF.
La Réunion comptabilisait mardi 50 hospitalisations en raison du Covid-19 (+1 en une semaine), dont 7 patients en réanimation (+2).
L'ARS et la préfecture de La Réunion ont rapporté dimanche qu'un premier cas du variant 501-YV2 dit "variant sud-africain", avait été confirmé pour un patient hospitalisé en réanimation au CHU de La Réunion, tandis que 24 cas suspects étaient toujours en cours d’analyse mardi (cf dépêche du 19/01/2021 à 17:52).
Depuis le début de l’épidémie, l'île déplore 54 décès liés au Covid-19 à l’hôpital (stable depuis 7 jours), tandis que 745 patients sont revenus à domicile.
Le taux d’incidence sur 7 jours glissants était de 25,5 cas pour 100.000 habitants au 16 janvier (contre 31,7 cas la semaine précédente).
À Mayotte, 10 patients étaient hospitalisés mardi (+5 patients depuis 7 jours), dont 2 patients en réanimation (+2 patients en 7 jours).
Le bilan de l’épidémie s’élevait à 44 décès à l’hôpital mardi (+1 depuis 7 jours) et 561 patients étaient revenus à domicile.
Le taux d’incidence sur 7 jours glissants a grimpé à 187,5 cas pour 100.000 habitants au 16 janvier (contre 86,6 cas la semaine précédente).
gl-san-bd-syl-jyp-mlb-sl/nc/APMnews

[GL2QN82EV]

A lire aussi

Pour obtenir un accès personnalisé, entrez votre adresse mail professionnelle

En direct

Voir tous les articles en direct

Les + lus

Voir tous les top articles