dépêche

 - 

Covid-19 sévère: baisse du risque de décès avec le tocilizumab dans l'étude britannique RECOVERY

OXFORD, 11 février 2021 (APMnews) - L'anticorps tocilizumab (RoActemra*, Roche) a diminué la mortalité de patients hospitalisés pour un Covid-19 sévère, dans l'essai britannique RECOVERY dont l'université d'Oxford annonce ce nouveau résultat dans un communiqué jeudi.
De nombreux essais ont été conduits avec cet anticorps anti-IL-6 aux propriétés anti-inflammatoires, et ils ont donné des résultats discordants, allant de l'inefficacité (cf dépêche du 21/10/2020 à 23:00), voire même un excès de mortalité dans une petite étude (dépêche du 21/01/2021 à 01:01), à l'observation d'un bénéfice (dépêche du 08/01/2021 à 18:05).
Les nouveaux résultats, issus de l'essais multi-bras de grande taille conduit outre-Manche, font de nouveau pencher la balance du côté positif.
Ont été comparés 2.022 patients souffrant de Covid-19 sévère nécessitant de l'oxygène et ayant des signes d'inflammation, randomisés pour recevoir le tocilizumab, et 2.094 qui ont reçu la prise en charge standard, sans anti-IL-6. Parmi ces patients, 82% recevaient de la dexaméthasone.
La mortalité à 28 jours s'élevait à 29% dans le groupe tocilizumab et 33% dans le groupe contrôle. Cela représente une baisse de risque de décès de 14%, qui est statistiquement significative.
"Cela veut dire qu'à chaque fois que 25 patients sont traités [avec ce médicament], une vie est sauvée", indiquent les auteurs de l'étude dans le communiqué.
La probabilité de sortir vivant de l'hôpital à 28 jours était également augmentée de 23%: c'était le cas de 54% des patients du groupe tocilizumab contre 47% des contrôles.
Le bénéfice était observé aussi bien chez les patients ayant une oxygénation non invasive que ceux nécessitant une ventilation mécanique.
Chez les patients qui n'étaient pas sous ventilation mécanique, l'anticorps a diminué de 15% le risque de nécessiter cette assistance respiratoire: en effet, ce fut le cas de 33%, contre 38% chez les contrôles.
En revanche, il n'y a pas eu d'effet sur les chances d'arrêt de la ventilation.
Selon le Pr Peter Horby de l'université d'Oxford, "les précédents essais sur le tocilizumab avaient donné des résultats mitigés et il n'était pas clair quels patients pourraient bénéficier de ce traitement. Nous savons maintenant que le bénéfice du tocilizumab s'étend à tous les patients avec un faible taux d'oxygène et une inflammation significative. Le double impact du tocilizumab et de la dexaméthasone est impressionnant et est bienvenu".
fb/sl/APMnews

[FB2QOD7KD]

A lire aussi