dépêche

 - 

Covid-19: l'Autriche suspend un lot du vaccin AstraZeneca après un décès

VIENNE, 8 mars (APMnews) - Les autorités autrichiennes ont suspendu les injections de doses issues d'un lot du vaccin contre le Sars-CoV-2 d'AstraZeneca à titre de précaution alors qu'une enquête est en cours sur un décès et une embolie pulmonaire survenus après la vaccination, a déclaré dimanche une agence sanitaire du pays.
Le Bureau fédéral de sécurité en santé (BASG) a reçu deux rapports sur des événements survenus dans la clinique du district de Zwettl, en Basse-Autriche. Après l'administration de doses provenant d'un même lot de vaccins d'AstraZeneca, une femme de 49 ans est morte à la suite de graves troubles de la coagulation et une femme de 35 ans a déclenché une embolie pulmonaire dont elle se rétablit.
Plusieurs médias autrichiens ont indiqué que les deux femmes étaient des infirmières qui travaillaient à la clinique de Zwettl.
"Actuellement, il n'y a pas de preuve d'une relation de cause à effet avec la vaccination", a déclaré le BASG. Il a ajouté que les problèmes hémodynamiques ne faisaient pas partie des effets secondaires connus du vaccin.
"Par mesure de précaution, les stocks restants du lot de vaccin concerné ne sont plus distribués ni administrés", a-t-il indiqué.
AstraZeneca a affirmé qu'il n'y avait eu "aucun événement indésirable grave confirmé associé au vaccin", et que tous les lots sont soumis à des contrôles de qualité stricts et rigoureux.
"Les essais et l'expérience du monde réel suggèrent jusqu'à présent que le vaccin est sûr et efficace et son utilisation a été approuvée dans plus de 50 pays", a ajouté le groupe pharmaceutique à propos du produit développé avec l'université d'Oxford.
Le laboratoire pharmaceutique a assuré qu'il était en contact avec les autorités autrichiennes et qu'il soutiendrait pleinement l'enquête.
Lors des essais, les réactions indésirables observées ont été pour la plupart de courte durée et il n'y a pas eu de problème hémodynamique signalé.
rtrs/lle/eh/APMnews

[LLE6QPN9FU]

A lire aussi