dépêche

 - 

Vaccin AstraZeneca: l'ANSM rassurante sur le lot suspendu en Autriche

SAINT-DENIS (Seine-Saint-Denis), 14 mars 2021 (APMnews) - L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a donné des informations rassurantes sur la sécurité du lot du vaccin anti-Sars-CoV-2 d'AstraZeneca qui a été suspendu en Autriche et dont une partie des doses ont été livrées à la France, dans un communiqué diffusé dimanche.
Plusieurs signaux de pharmacovigilance relatifs à des événements thromboemboliques sont remontés la semaine dernière en Europe concernant le vaccin d'AstraZeneca, rappelle-t-on.
A la suite d'un décès et d'un cas d'embolie pulmonaire post-vaccination, l'Autriche a décidé de suspendre l'utilisation d'un lot (ABV5300) (cf dépêche du 05/03/2021 à 17:53).
Ce lot d'un million de doses a été livré dans 17 pays de l'Union européenne, dont la France, qui a reçu 316.800 doses depuis le 9 février (dont la moitié ont déjà été administrées), précise l'ANSM. Outre l'Autriche, quatre pays européens (Estonie, Lettonie, Lituanie et Luxembourg) ont suspendu son utilisation.
Parallèlement, l'Italie a suspendu l'utilisation d'un autre lot (ABV2856), également après deux cas graves de pharmacovigilance. L'ANSM indique qu'aucune dose de ce lot n'a été livrée en France.
Plusieurs pays membres de l'Espace économique européen (EEE) ont décidé de suspendre leur campagne de vaccination avec le vaccin AstraZeneca par précaution. Il s'agit de la Norvège, l'Islande, le Danemark, la Bulgarie et l'Irlande.
Dans son point d'information diffusé dimanche, l'ANSM assure que "parmi les cas d'effets indésirables recueillis en France concernant le lot ABV5300 depuis le début de la vaccination, il n'y a pas de cas de décès, pas de cas de mise en jeu du pronostic vital et il n'y a pas non plus de cas de thrombose et de thrombopénie".
Dans un communiqué diffusé vendredi, l'agence avait mentionné un cas, déjà rapporté une semaine plus tôt, de coagulation intravasculaire disséminée (CIVD) compliqué de thromboses multiples (cérébrale, portale, embolie pulmonaire) survenue chez une trentenaire sept jours après l'injection d'une dose du vaccin AstraZeneca mais issu d'un autre lot (ABV3025), note-t-on (cf dépêche du 12/03/2021 à 15:56).
"Depuis le début de la vaccination avec le vaccin AstraZeneca en France, 3.013 cas d’effets indésirables ont été analysés par les CRPV [centres régionaux de pharmacovigilance] rapporteurs (Amiens et Rouen) dans le cadre du dispositif de surveillance renforcée concernant l’ensemble des vaccins contre la Covid-19. La grande majorité de ces cas concerne des syndromes pseudo-grippaux, souvent de forte intensité (fièvre élevée, courbatures, céphalées)", indique l'ANSM dans son communiqué diffusé dimanche.
Depuis son autorisation en France et jusqu'au 4 mars, 454.545 doses du vaccin AstraZeneca ont été administrées dans le pays, note-t-on.
En conclusion, l'ANSM "rappelle qu'elle partage la recommandation de l'EMA [Agence européenne du médicament] de poursuivre la vaccination avec le vaccin AstraZeneca. De nouvelles données pourraient amener l'ANSM à réviser cette position".
Une enquête de l'EMA est en cours sur les troubles thrombo-emboliques et d'autres effets secondaires potentiels de ce vaccin (cf dépêche du 12/03/2021 à 14:12).
eh/san/APMnews polsan-une

[EH5QPYNGA]

A lire aussi