dépêche

 - 

Novartis ferme un de ses trois sites de production américains de Zolgensma*

LONGMONT (Colorado), BALE (Suisse), 29 mars 2021 (APMnews) - Novartis va licencier 400 salariés et fermer son site de production américain de Longmont, acheté il y tout juste deux ans produire son traitement de l'amyotrophie spinale Zolgensma* (onasemnogene abeparvovec), alors que les ventes du médicament le plus cher du monde ont marqué le pas l'an dernier, a rapporté Reuters samedi.
La thérapie génique Zolgensma* a obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) aux Etats-Unis en mai 2019 (cf dépêche du 27/05/2019 à 11:25). Son prix catalogue avait été fixé à 2,125 millions de dollars.
Le Denver Business Journal a affirmé que le site de Longmont, d'environ 65.000 mètres carrés, serait fermé le 9 juillet. Il avait été racheté à AstraZeneca en avril 2019 (cf dépêche du 02/04/2019 à 18:17).
La fermeture affectera environ 400 postes dans le Colorado, ainsi que quelques postes sélectionnés dans la division opérations techniques et qualité.
Les ventes de Zolgensma* ont atteint 254 millions de dollars au quatrième trimestre 2020, contre environ 291 millions de dollars au troisième trimestre, selon les données publiées par Novartis.
Elles ont souffert, en partie, de l'enlisement des efforts visant à étendre son utilisation chez les patients plus âgés, après que des problèmes de sécurité aient incité le groupe pharmaceutique suisse à interrompre un essai afin de recueillir davantage de données pour la Food and Drug Administration (FDA) (cf dépêche du 30/10/2019 à 10:41).
"Il était impératif que nous prenions en compte des facteurs tels que la demande actuelle et future, la capacité, les avancées technologiques, les améliorations de processus et les nouvelles réalités réglementaires", a expliqué le groupe dans un communiqué relayé par Reuters.
Il a indiqué qu'il envisageait désormais de fabriquer la thérapie génique sur deux autres sites de production commerciale, en Illinois et en Caroline du Nord.
"Nous savons maintenant que nous pouvons répondre à notre demande à long terme, y compris pour les patients qui pourraient bénéficier de notre prochaine vague de thérapies géniques, avec deux sites commerciaux [et non trois] couplés aux capacités de développement technique de notre site de San Diego [Californie], ainsi qu'à notre réseau de partenaires externes", a-t-il déclaré.
Novartis a ajouté Zolgensma* à son portefeuille en 2018 avec l'acquisition d'AveXis pour 8,7 milliards de dollars, rappelle-t-on (cf dépêche du 09/04/2018 à 10:42).
rtrs/lle/rm/APMnews

[LLE0QQQ2GK]

A lire aussi