dépêche

 - 

Jean Castex annonce la fin du port du masque obligatoire en extérieur et une levée anticipée du couvre-feu

PARIS, 16 juin 2021 (APMnews) - Le premier ministre, Jean Castex, a annoncé mercredi midi la fin de l'obligation de port du masque à compter de jeudi ainsi qu'une levée du couvre-feu dès dimanche, lors d'un point presse consécutif au conseil de défense ayant eu lieu mercredi matin.
Il a justifié ces mesures au vu de l'amélioration de la situation épidémiologique du Covid-19 sur l'ensemble du territoire national et de la baisse des hospitalisations (cf dépêche du 16/06/2021 à 12:27 et dépêche du 15/10/2021 à 13:47).
Ces "évolutions positives" sont dues à "la mobilisation des Français" ainsi qu'aux progrès de la campagne vaccinale, a-t-il estimé.
En conséquence, Jean Castex a jugé "bien normal que nous adaptions nos mesures", tout en restant vigilants, notamment face au variant Delta (ex-indien). Une éventuelle reprise épidémique entraînerait de "nouvelles mesures pour agir rapidement", a-t-il assuré.
Le criblage et le séquençage du virus seront ainsi accentués pour traquer le plus efficacement possible ses variants et prendre "toutes les mesures épidémiologiques nécessaires". Le président de la République a demandé à ce que les contrôles aux frontières soient "renforcés et adaptés", notamment dans les ports et aéroports.

Levée du couvre-feu anticipée de 10 jours

La levée du couvre-feu était initialement prévue au 30 juin, et sera donc anticipée de 10 jours, les "bons résultats" ne justifiant plus son maintien. Sa levée ne vaut pas autorisation des "rassemblements sauvages festifs" pour autant, a-t-il ajouté.
Concernant le port du masque obligatoire, les arrêtés préfectoraux afférents seront modifiés jeudi "pour traduire cette nouvelle règle de bon sens". Jean Castex a expliqué tenir là compte d'un avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP) de mardi préconisant cette mesure.
Le port du masque reste toutefois obligatoire dans les lieux densément fréquentés tels que les files d'attente, stades ou encore marchés, ainsi que dans les lieux clos.
Le premier ministre a précisé que les règles de jauge s'appliquant aux établissements recevant du public jusqu'au mercredi 30 juin n'étaient pas modifiées, et que les nouvelles règles applicables dès juillet seraient confirmées la semaine prochaine. Le protocole relatif aux concerts de la Fête de la musique, le lundi 21 juin, est également maintenu.

Avis de prudence du conseil d'orientation sur la stratégie vaccinale

Dans un avis daté du 9 juin, le conseil d'orientation sur la stratégie vaccinale (COSV) recommandait d'attendre début juillet pour alléger certaines mesures barrières, soit "un mois après l'ouverture de la vaccination à toutes les personnes de plus de 18 ans, et en fonction de la circulation du virus et de ses variants", note-t-on.
Le COSV préconisait pour cette date un allègement de la distanciation physique et du port du masque en milieu clos privé ("lors de la rencontre de personnes pleinement vaccinées, ou de personnes de l’entourage proche non vaccinées et non vulnérables") ainsi qu'en extérieur, sauf en cas de "grand rassemblement".
Il recommandait aussi un "allègement des exigences de tests et de mise en quarantaine des voyageurs pleinement vaccinés provenant de régions à faible niveau de circulation des variants", ainsi qu'une levée de la "directive de quarantaine immédiate" en cas d’exposition à un cas confirmé.

Réduction du délai entre 1re et 2nde doses

Jean Castex a terminé son allocution mercredi en insistant sur la nécessité de poursuivre la vaccination, avec pour objectif 40 millions de personnes "primo-vaccinées" fin août, et 35 millions pleinement vaccinées à cette date, dont 85% des plus de 50 ans et adultes atteints de comorbidités.
Mardi, le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, a annoncé sur Twitter modifier les systèmes de rendez-vous pour pouvoir programmer les deuxièmes doses dès 21 jours après la 1re injection pour les vaccins avec ARN messager, afin de prendre en compte les contraintes des vacanciers. Cette mesure avait été évoquée mardi par le ministère lors d'une conférence de presse (cf dépêche du 15/06/2021 à 16:53).
Le délai de 21 jours correspond à la durée autorisée dans l'autorisation de mise sur le marché (AMM).
Mercredi, la plateforme de prise de rendez-vous en ligne Doctolib a affirmé sur Twitter que la fonctionnalité était d'ores et déjà prête. La plateforme Keldoc a indiqué être elle aussi prête mercredi matin, auprès d'APMnews. Interrogée mardi soir, la plateforme Maiia n'a pour l'heure pas répondu.
bd-lc-sb/ab/APMnews

[BRD6QUSL2Q]

A lire aussi