dépêche

 - 

Eczéma: le risque de conjonctivite sous dupilumab associé à des antécédents de maladie des yeux

CRACOVIE (Pologne), 12 juillet 2021 (APMnews) - Le risque de conjonctivite sous dupilumab (Dupixent*, Sanofi) est associé à des antécédents de maladie des yeux combinés à l'utilisation de médicaments ophtalmiques, selon les données d'une étude néerlandaise présentées dimanche au congrès hybride de l'European Academy of Allergy and Clinical Immunology (EAACI) qui se déroule à Cracovie.
Dans les études de développement du dupilumab dans la dermatite atopique, les conjonctivites ont émergé parmi les événements indésirables et ont été confirmées en pratique clinique (cf dépêche du 15/03/2019 à 10:42 et dépêche du 09/12/2019 à 15:21). A partir du registre Bioday, mené en partenariat avec Sanofi et l'hôpital universitaire de Groningue, le Dr Rosalie Achten du CHU d'Utrecht et ses collègues ont voulu identifier des facteurs de risque de conjonctivite sous dupilumab.
Il s'agit d'une étude de cohorte prospective multicentrique, qui est toujours en cours. Les données présentées en session orale dimanche proviennent de 469 patients ayant débuté un traitement par dupilumab entre octobre 2017 et février 2020 pour une dermatite atopique, avec un score de sévérité ESAI de 16,8 points en médiane (entre 10,9 et 26,1 points), selon le résumé de la communication.
Ils étaient 152 à développer une conjonctivite au cours du traitement par dupilumab, soit 32,4%.
En analyse univariée, une association statistique entre la conjonctivite sous dupilumab a été retrouvée avec des antécédents de maladie oculaire quelle qu'elle soit avec l'usage d'un traitement ophtalmique à l'inclusion, avec un risque relatif rapproché (OR) de 5,7 par rapport à des patients sans ces antécédents.
Le risque de conjonctivite sous dupilumab était également associé à des antécédents déclarés de conjonctivite (OR de 1,65) et des lésions de dermatite atopique au niveau de la paupière (OR de 3,7).
En revanche, la sévérité de la dermatite atopique n'était pas associée au risque de conjonctivite au cours du traitement par dupilumab.
Finalement, en analyse multivariée, seuls les antécédents de maladie oculaire avec usage de médicament ophtalmique restaient associés de manière significative au risque de conjonctivite sous dupilumab, avec un OR de 5,1.
D'autres études sont à présent nécessaires pour évaluer le risque de conjonctivite sous dupilumab avec les différents médicaments ophtalmiques que peuvent prendre les patients avant d'initier le traitement par dupilumab et déterminer des stratégies de prévention, concluent les chercheurs.
ld/nc/APMnews

[LD0QW4LBQ]

A lire aussi