dépêche

 - 

Mici: thiopurines et anti-TNF en association pendant la grossesse associés au risque d'infection chez les nourrissons

WASHINGTON, 27 juillet 2021 (APMnews) - L'utilisation de thiopurines et d'anti-TNF combinés, mais pas en monothérapie, par les femmes enceintes atteintes de maladie inflammatoire chronique de l'intestin (Mici) est associée à une augmentation du risque d'infection sévère durant la 1re année de vie chez les nourrissons, selon une étude française du GIS Epi-Phare (Cnam et ANSM) publiée dans Clinical Gastroenterology and Hepatology.
Pour cette analyse, Antoine Meyer d'Epi-Phare et de l'hôpital Bicêtre (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne, AP-HP) et ses collègues ont utilisé le système national des données de santé (SNDS) pour identifier les naissances vivantes chez les femmes atteintes de Mici entre 2010 et 2018.
En ayant recours à un score de propension pour ajuster les résultats, ils ont comparé le risque d'infection grave durant les 5 premières années de vie chez les enfants de ces femmes, en fonction du traitement pris pendant la grossesse.
Sur 26.561 enfants inclus, 3.392 ont été exposés in utero à une thiopurine en monothérapie, 3.399 à un anti-TNF en monothérapie, 816 à une association des deux, tandis que 18.954 n'ont été exposés à aucun de ces médicaments.
Le risque d'infection grave au cours de la 1re année de vie était similaire chez les nourrissons exposés in utero aux thiopurines en monothérapie (hazard ratio -HR- = 0,94) ou aux anti-TNF en monothérapie (HR = 1,10) à celui des nourrissons non exposés.
Mais chez les nourrissons exposés à la fois aux thiopurines et anti-TNF in utero, le risque d'infection grave était significativement augmenté de 36%.
Les risques les plus augmentés concernaient les infections du système nerveux et les infections virales.
De la 2e à la 5e année de vie, le risque d'infection grave n'était pas associé aux traitements des Mici.
Ces résultats sont rassurants pour les enfants nés de mère atteinte de Mici exposée à une monothérapie par thiopurine ou anti-TNF, mais un sur-risque d'infection sévère au cours de la 1re année de vie existe lorsque les deux sont associés.
(Clinical Gastroenterology and Hepatology, publication en ligne du 20 juillet)
cd/ab/APMnews

[CD3QWV0A9]

A lire aussi