dépêche

 - 

Covid-19 à l'hôpital: le point région par région

PARIS, 1er septembre 2021 (APMnews) - Si la hausse du nombre de patients hospitalisés pour des formes graves ou sévères du Covid-19 a ralenti au cours des 7 derniers jours, le nombre d'hospitalisations en soins critiques reste élevé, notamment dans les régions du sud de la France et dans les Antilles, selon les données publiées mardi par Santé publique France (SPF).
La France comptait au 31 août 11.245 patients hospitalisés, contre 10.066 il y a 7 jours, soit 179 patients de plus en une semaine. La semaine précédente, le nombre de patients avait augmenté de 847 en une semaine.
Parmi les patients Covid-19 hospitalisés mardi soir, 2.292 patients étaient pris en charge en réanimation (ce qui correspond aux soins critiques: réanimation, soins intensifs et surveillance continue), soit 71 patients supplémentaires en 7 jours.
Selon le bilan officiel de l'épidémie, 87.797 personnes sont décédées à l'hôpital depuis le début de l'épidémie, soit 654 décès supplémentaires en une semaine. En parallèle, 408.275 personnes sont retournées à domicile depuis le début de l'épidémie.
Le taux d'incidence national est en baisse et s'établit à 179,9 cas pour 100.000 habitants pour la semaine du 22 au 28 août, contre 216,9 cas pour 100.000 habitants pour la semaine du 15 au 22 août.

Ile-de-France: stabilisation du nombre de patients hospitalisés sur 7 jours

L'Ile-de-France comptait mardi soir 2.043 patients Covid hospitalisés, soit une stabilisation par rapport au 24 août (- 2), dont 436 en soins critiques (+11).
Le département des Hauts-de-Seine enregistrait mardi le nombre le plus important de patients Covid hospitalisés (363), devant la Seine-Saint-Denis (349), Paris (346), le Val-de-Marne (259), la Seine-et-Marne (218), l'Essonne (195), le Val-d'Oise (165) et les Yvelines (148).
Le taux d'incidence régional a continué de baisser, à 167,8 cas pour 100.000 habitants au 28 août (sur 7 jours glissants), contre 180,5 cas/100.000 une semaine auparavant. Il reste plus élevé en Seine-Saint-Denis (204/100.000) et dans le Val-d'Oise (193,1), ainsi que dans le Val-de-Marne (168,8).
L'Ile-de-France comptait mardi 20.969 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie (73 de plus en une semaine) et 103.963 retours à domicile.

Paca: l'augmentation du nombre d'hospitalisations ralentit fortement

En Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), il y avait mardi 1.707 hospitalisations Covid soit une augmentation de 11 patients en une semaine (contre +106 patients la semaine précédente), dont 352 patients en réanimation (+4 en une semaine). Depuis le début de la crise, il y a eu 8.469 décès à l'hôpital (+103) et 44.578 retours à domicile.
Le département des Bouches-du-Rhône est toujours le plus touché, il comptait mardi 932 patients hospitalisés (+3 en une semaine), dont 216 en réanimation (+4) à cette date.
Les Alpes-Maritimes viennent ensuite avec 298 hospitalisations Covid (-3 en une semaine) dont 61 en réanimation (-8), suivi du Var (265 hospitalisations), du Vaucluse (134 hospitalisations), des Alpes-de-Haute-Provence (48 hospitalisations) et des Hautes-Alpes (30 hospitalisations).
Le taux d'incidence a une nouvelle fois baissé à 446 cas pour 100.000 habitants du 22 au 28 août, contre 530,6 du 15 au 21 août, d'après SPF.
Le plus fort taux d'incidence est toujours enregistré dans les Bouches-du-Rhône, en diminution toutefois à 600,9/100.000 habitants du 22 au 28 août, contre 667,2 du 15 au 21 août. Le département est désormais suivi du Var où ce taux était de 368,7 du 22 au 28 août, contre 453 du 15 au 21 août.
Le directeur de l'organisation des soins de l'agence régionale de santé (ARS) Paca, Anthony Valdez, a expliqué vendredi à APMnews que la marge de lits disponibles en réanimation était encore trop faible (cf dépêche du 27/08/2021 à 18:15). Deux évacuations de patients depuis les Bouches-du-Rhône ont été réalisées vendredi matin vers le Grand Est.
Aucune autre évacuation n'a eu lieu depuis, a précisé mercredi l'agence à APMnews.

Occitanie: le nombre d'hospitalisations conventionnelles en baisse

En Occitanie, 1.228 patients Covid étaient hospitalisés mardi soit 40 malades de moins en une semaine, dont 306 en réanimation (+5 en une semaine). La région a enregistré 4.943 décès à l'hôpital (+82) et 24.504 retours à domicile depuis le début de l'épidémie.
Le département le plus touché est toujours l'Hérault avec 305 patients hospitalisés (+12 en une semaine) dont 77 en réanimation (-12), suivi de la Haute-Garonne (277 hospitalisations Covid, -11 en une semaine), du Gard (176), des Pyrénées-Orientales (113), de l'Aude (89), des Hautes-Pyrénées (56), du Tarn (54), de l'Ariège (43), de l'Aveyron (42), du Tarn-et-Garonne (26), du Gers (23), du Lot (16) et de la Lozère (8).
Le taux d'incidence a une nouvelle fois baissé dans la région, il était de 232,6 cas pour 100.000 habitants du 22 au 28 août, contre 319,1 du 15 au 21 août, d'après SPF.
Le plus fort taux est toujours enregistré dans l'Hérault, en diminution toutefois à 348,3 cas pour 100.000 habitants du 22 au 28 août, contre 469,9 du 15 au 21 août. Il est suivi du Gard où ce taux était de 335,1 du 22 au 28 août, contre 414,4 du 15 au 21 août, d'après SPF.
La circulation de l'épidémie ralentit mais l'hôpital est toujours sous pression, a expliqué mercredi 25 août le directeur général de l'ARS Occitanie, Pierre Ricordeau (cf dépêche du 25/08/2021 à 18:01).
Aucune nouvelle évacuation n'a eu lieu depuis mercredi 25 août du fait de l'amélioration de la situation, a indiqué mercredi l'agence à APMnews.

Auvergne-Rhône-Alpes: amélioration de la situation sauf en soins critiques

En Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de patients touchés par le Covid-19 hospitalisés est en légère baisse puisqu'il atteint 1.041 au 31 août, soit -49 par rapport à une semaine plus tôt. Le nombre de personnes en soins critiques atteint en revanche les 211, soit 4 de plus par rapport au 24 août. Au 10 août, le nombre de patients en soins critiques étaient de 148, rappelle-t-on.
Le nombre de décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie atteint les 11.921 tandis que le nombre de retours à domicile est de 53.803.
Le nombre le plus élevé de patients Covid hospitalisés est toujours constaté dans le Rhône (308, en baisse), suivi par l'Isère (168, en hausse), la Loire (109, en baisse), la Haute-Savoie (95, en baisse), la Drôme (70, en légère hausse), le Puy-de-Dôme (65, en hausse), l'Ain (62, en baisse), la Savoie (52, stable), la Haute-Loire (44, en hausse), l'Ardèche (36, stable), l'Allier (25, stable) et le Cantal (7, en baisse).
Dans leur bulletin de situation hebdomadaire, diffusé mardi, les Hospices civils de Lyon (HCL) ont indiqué qu'ils avaient 152 patients Covid hospitalisés en leur sein (-17 sur une semaine) dont 51 en réanimation (+2). Sur l'ensemble du territoire dont ils coordonnent l'offre Covid (Rhône et Nord-Isère), le nombre de patients Covid est de 339 (78 en réanimation). Aux HCL, le taux d'occupation, calculé sur la base de 141 lits de réanimation installés aux HCL, était de 84,4% (en hausse), les patients Covid représentant 42,9% des patients.
Le taux d'incidence de la région est de nouveau en baisse sur une semaine, s'élevant à 163,4/100.000 habitants au 28 août, sur 7 jours glissants, soit un taux inférieur à la moyenne nationale. Il reste cependant plus élevé dans le Rhône (215,8), la Drôme (184,8) et l'Ardèche (182,3), ces deux derniers étant limitrophes à Paca.

Martinique: la hausse des hospitalisations se poursuit, moins fortement

En Martinique, l'ampleur de l'épidémie continue d’accentuer la pression hospitalière, malgré un infléchissement de la hausse, avec 761 patients Covid hospitalisés mardi, soit +148 patients en 7 jours, contre +255 une semaine auparavant. Parmi eux, il y avait 150 patients en soins critiques (+11 en une semaine, après +82 patients la semaine précédente).
Il y a eu 459 décès à l'hôpital sur l’île depuis le début de l'épidémie (+55 en une semaine) et 1.487 retours de patients à domicile.
Le taux d'incidence a continué à diminuer, à 645,3 cas pour 100.000 habitants au 28 août sur une semaine glissante (après 901,5 cas pour 100.000 habitants la semaine précédente).

Hauts-de-France: léger recul du nombre de patients hospitalisés, hausse en réanimation

Les Hauts-de-France enregistraient mardi soir 742 patients hospitalisés (-10 en 7 jours), dont 153 en réanimation (+11).
Le total des décès dans les hôpitaux de la région atteint 9.452 (+27), pour 39.639 retours à domicile.
Le Nord compte le plus grand nombre de patients hospitalisés (329, -11), devant le Pas-de-Calais (140, =), l'Oise (136, +7), la Somme (91, 4) et l'Aisne (46, -2). Plus de la moitié des patients en réanimation (87) sont dans le Nord.
Le taux d'incidence régional, qui reste en dessous de la moyenne nationale, était de 125,4 cas pour 100.000 habitants, contre 136,7/100.000 au 21 août,

Nouvelle-Aquitaine: le nombre de patients hospitalisés repasse sous les 700

La Nouvelle-Aquitaine comptait mardi soir 691 patients Covid-19 hospitalisés, soit 32 de moins en 7 jours, après plusieurs semaines d'augmentation. Parmi eux, 167 étaient en réanimation (+3 en 7 jours).
La région déplorait 4.038 décès à l'hôpital (+31) et enregistrait 18.709 retours à domicile depuis le début de l'épidémie.
La Gironde reste le département recensant le plus grand nombre d'hospitalisations (208, -13), devant la Dordogne (107, -5) et les Pyrénées-Atlantiques (105, -19).
Le taux d'incidence régional a poursuivi son recul à 116,8 cas pour 100.000 habitants du 22 au 28 août, contre 156,8 cas pour 100.000 habitants du 15 au 21 août, restant inférieur au niveau national.

Guadeloupe: plus de 100 hospitalisations supplémentaires en une semaine, tandis que les évacuations se multiplient

En Guadeloupe (incluant Saint-Martin et Saint-Barthélemy), il était recensé mardi 560 hospitalisations en raison du Covid, soit 97 patients supplémentaires en une semaine, dont 86 patients en réanimation (+11). Il y a eu 633 décès (+107) à l'hôpital depuis le début de la crise et 2.461 retours à domicile.
Le taux d’incidence a baissé mais reste à un niveau très élevé à 1.077,3 cas pour 100.000 habitants du 22 au 28 août, contre 1.908,3 du 15 au 21 août, d'après SPF.
Les évacuations sanitaires se poursuivent vers les établissements de métropole. Douze patients ont été évacués dimanche lors d’une nouvelle opération Hippocampe. Mardi, 40 patients au total avaient été évacués. Une nouvelle opération est prévue vendredi avec 12 patients, a indiqué l'ARS.
Au samedi 28 août, 368 médecins et paramédicaux en renfort de métropole étaient présents en Guadeloupe, a précisé l'agence.

Le Grand Est repasse le seuil des 100 patients en soins critiques

La région Grand Est dénombrait mardi 507 patients Covid hospitalisés (-4 patients en une semaine), dont 110 patients en réanimation (+19 en 7 jours).
Les départements les plus touchés sont la Moselle (101, -1 en 7 jours), la Meurthe-et-Moselle (99 patients hospitalisés, +9), le Haut-Rhin (88, +4) et le Bas-Rhin (77, -15).
Depuis le début de l'épidémie, la région déplore 10.323 décès à l'hôpital (23 décès supplémentaires en 7 jours) et comptabilise 39.157 retours à domicile.
Le taux d'incidence régional se situait sous la moyenne nationale, à 127,3 cas pour 100.000 habitants pour la période du 22 au 28 août, toujours en baisse par rapport à la semaine précédente (140,7 cas/100.000).
Les départements présentant les taux d'incidence les plus élevés sur la période étaient le Haut-Rhin (211,5 cas/100.000), la Moselle (146,5 cas/100.000) et le Bas-Rhin (134,6).

Normandie: stabilité des hospitalisations

En Normandie, le taux d'incidence est repassé sous le seuil des 100 à 90,1 cas pour 100.000 habitants mardi contre 112,2 une semaine avant et se situe bien en dessous de la moyenne nationale. Le taux de positivité est stable à 2,05%. Le taux d'incidence le plus élevé est observé en Seine-Maritime (137,4 cas) puis dans le Calvados (109,2).
Les hospitalisations sont stables avec 423 personnes hospitalisées mardi (-1) et le nombre de patients en réanimation a un peu augmenté à 64 (+7 en une semaine).
La région enregistre 15.222 retours à domicile et déplore 3.471 (+18 en 1 semaine).
La Seine-Maritime compte 192 patients hospitalisés, l'Eure 75, la Manche 69, le Calvados 48 et l'Orne 39.
L'ARS recensait mardi 43 clusters en cours d'investigation dont 13 en Ehpad et 3 en établissement de santé.

Bretagne: hospitalisations en baisse

En Bretagne, le taux d'incidence a diminué à 123,4 cas/100.000 mardi contre une incidence de 137,1 cas/100.000 il y a une semaine. Les Côtes-d'Armor ont le taux le plus haut (139,6) et le Finistère le taux le plus bas (107,9), mais en petite hausse.
La Bretagne comptait mardi 394 hospitalisations en baisse (-18 en une semaine) dont 41 patients en réanimation (stable).
Le nombre de retours à domicile s'élève à 8.579 et le nombre de décès à l'hôpital atteint 1.709 depuis mars 2020 (+19 en 7 jours).
L'Ille-et-Vilaine reste de loin le département comptant le plus de patients hospitalisés (163) puis le Morbihan (107), le Finistère (71) et les Côtes-d'Armor (53).
L'ARS recensait vendredi soir dans un communiqué 80 clusters en cours d'investigation (-3 en une semaine) dont 3 en établissements de santé, et 15 en Ehpad (+2 en une semaine).

Centre-Val de Loire: léger recul du nombre de patients hospitalisés

En Centre-Val de Loire, 255 patients Covid-19 étaient hospitalisés mardi, soit 11 de moins en une semaine. Parmi eux, 49 sont en réanimation (-3). La région déplore depuis le début de l'épidémie 2.816 décès à l'hôpital (+10 en 7 jours), tandis que 12.862 patients sont retournés à domicile.
Le Loiret reste le département comptant le plus de patients dans la région (104, -12) devant l'Indre-et-Loire (50, -5), l'Eure-et-Loir (39, +4), le Loir-et-Cher (36, +4), l'Indre (15,-3) et le Cher (10, +1).
Le taux d'incidence régional était de 107,9 cas pour 100.000 habitants, contre 111,3 cas/100.000 habitants du 15 au 21 août, ce qui est largement en dessous de la moyenne nationale.

Pays de la Loire: baisse de l'incidence et des hospitalisations

En Pays de la Loire, le taux d'incidence a perdu 20 points à 106,5 cas/100.000 habitants mardi (contre 125,8 cas la semaine précédente). La Loire-Atlantique a le taux le plus élevé à 129,4 et la Mayenne a le taux le plus bas (77,9).
Les hospitalisations ont diminué depuis le 24 août avec 236 patients hospitalisés dont 47 en réanimation mardi (-16 et -4 en 7 jours).
Il est recensé 13.872 retours à domicile et 2.783 décès survenus à l'hôpital depuis mars 2020 (+11 en 7 jours).
La Loire-Atlantique compte 76 patients hospitalisés, le Maine-et-Loire 75, la Vendée 40, la Sarthe 31 et la Mayenne 14.

Bourgogne-Franche-Comté: les hospitalisations reculent y compris en soins intensifs

La Bourgogne-Franche-Comté comptait 190 patients Covid hospitalisés mardi (-2 en une semaine) dont 39 patients en réanimation (-3 en 7 jours).
Les départements les plus touchés sont le Territoire de Belfort (36, -2 patients), la Côte-d'Or (34 patients, -4) et la Saône-et-Loire (33 patients).
Depuis le début de l'épidémie, la région déplore 4.896 décès à l'hôpital (+15 décès en une semaine), tandis que 20.558 patients sont retournés à domicile.
Le taux d'incidence poursuit sa baisse avec 110,6 cas pour 100.000 habitants entre le 22 et le 28 août, bien en-deçà de la moyenne nationale, contre 124,6 cas/100.000 la semaine précédente.
L'incidence était plus élevée dans les départements francs-comtois, notamment le Territoire de Belfort (182,7), le Doubs (137,9) et le Jura (135,7).

Corse: stabilité du nombre de patients en soins critiques

En Corse, le taux d'incidence a baissé à 224,6/100.000 habitants au 28 août sur 7 jours glissants (contre 350 au 21 août), tout en restant plus élevé que la moyenne nationale. Il est de 226,6 en Haute-Corse et de 222,3 en Corse-du-Sud.
Le nombre de patients Covid hospitalisés s’établissait à 74 mardi (41 en Haute-Corse et 33 en Corse du Sud) , soit +1 patient en une semaine. Le nombre de patients en soins critiques est également stable (16).
Le nombre de décès de patients Covid à l'hôpital est en Corse de 223 depuis le début de l'épidémie, tandis que le nombre de retours à domicile s'élève à 1.158.

Dans les autres départements et régions d'outre-mer: le nombre d'hospitalisations en hausse en Guyane

La Guyane dénombrait mardi 93 patients Covid hospitalisés (+5 en une semaine) dont 25 en réanimation (-1). Il y a eu 212 décès à l'hôpital (+11 en une semaine) et 3.542 retours à domicile depuis le début de l'épidémie.
Le taux d'incidence a une nouvelle fois augmenté, il était de 460,3 cas pour 100.000 habitants du 22 au 28 août, contre 435,2 du 15 au 21 août, d'après SPF.
Une nouvelle rotation de la réserve sanitaire est arrivée vendredi en Guyane avec 11 professionnels, dont 5 aides-soignants et 6 infirmiers.
La Réunion comptait mardi 180 patients hospitalisés pour Covid (-7 en une semaine), dont 40 patients en réanimation (-4 patients en 7 jours).
L'île déplore 348 décès Covid à l'hôpital (+10 en 7 jours) depuis le début de l'épidémie, pour 2.718 retours à domicile sur la même période.
Le taux d'incidence poursuit sa baisse pour s’établir à 191,4 cas pour 100.000 habitants du 22 au 28 août, contre 221,2 la semaine précédente.
Mayotte comptabilisait mardi 2 patients Covid hospitalisés mardi (+1 patient en 7 jours) mais aucun patient en réanimation.
Le bilan de l'épidémie de Covid est stable depuis plusieurs semaines, avec 132 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie, tandis que 1.276 patients étaient revenus à domicile mardi.
Le taux d’incidence s’élevait à 35,4 cas pour 100.000 habitants pour la période du 22 au 28 août sur l’archipel., contre 24/100.000 hab. la semaine précédente.
Malgré la situation relativement stable de ces trois derniers départements d'outre-mer, le conseil scientifique a appelé le gouvernement à y anticiper la vague de variant delta dans une note d'alerte publiée vendredi (cf dépêche du 27/08/2021 à 17:40).
gl-jyp-san-sl-mlb-syl/san/ab/APMnews

[GL8QYP4K3]

A lire aussi

Pour obtenir un accès personnalisé, entrez votre adresse mail professionnelle

En direct

Voir tous les articles en direct

Les + lus

Voir tous les top articles