dépêche

 - 

Covid-19 à l'hôpital: le point région par région

PARIS, 15 septembre 2021 (APMnews) - La situation sanitaire connaît une amélioration globale au niveau national, avec une baisse de l'incidence et des hospitalisations, y compris en soins critiques, à l'exception notable des Antilles, selon les données publiées mardi par Santé publique France (SPF).
La France comptait mardi 9.646 patients hospitalisés, contre 10.646 il y a 7 jours, soit 907 patients de moins en 7 jours, soit la deuxième semaine de baisse consécutive du nombre patients (cf dépêche du 08/09/2021 à 12:24).
Parmi les patients Covid-19 hospitalisés mardi, 2.000 patients étaient pris en charge en réanimation (ce qui correspond aux soins critiques: réanimation, soins intensifs et surveillance continue), soit 259 patients de moins en 7 jours.
Selon le bilan officiel de l'épidémie, 88.956 personnes sont décédées à l'hôpital depuis le début de l'épidémie, soit 538 décès supplémentaires en une semaine, tandis que 415.490 patients Covid sont retournés à domicile.
Le taux d'incidence national poursuit sa baisse et s'établit à 100,4 cas pour 100.000 habitants pour la semaine du 5 au 11 septembre, contre 137,8 pour la semaine du 29 août au 4 septembre.

Ile-de-France: diminution du nombre de patients hospitalisés et en soins critiques

L'Ile-de-France comptait mardi soir 1.970 patients Covid hospitalisés, soit 93 de moins par rapport au 7 septembre, dont 427 en soins critiques, nombre également en baisse sur une semaine (-37).
Le département des Hauts-de-Seine enregistrait mardi le nombre le plus élevé de patients Covid hospitalisés (364), devant Paris (357) et la Seine-Saint-Denis (349).
Le taux d'incidence régional continue de baisser, à 108,1 cas pour 100.000 habitants au 11 septembre (sur 7 jours glissants), contre 147,1 cas pour 100.000 habitants au 4 septembre. Il est plus élevé en Seine-Saint-Denis (143,8/100.000), dans le Val-d'Oise (119,6) et dans le Val-de-Marne (110).
L'Ile-de-France comptait mardi 21.125 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie (79 de plus en une semaine) et 105.054 retours à domicile.

Paca: 130 hospitalisations de moins en une semaine

En Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), il y avait mardi 1.543 hospitalisations Covid soit une baisse de 135 patients en une semaine, dont 332 patients en réanimation (-22 en une semaine). Depuis le début de la crise, il y a eu 8.667 décès à l'hôpital (+92) et 45.950 retours à domicile.
Le département des Bouches-du-Rhône est toujours le plus touché, toutefois les hospitalisations sont en diminution pour la première fois depuis plusieurs semaines. Il comptait mardi 861 patients hospitalisés (-79 en une semaine), dont 209 en réanimation (-15) à cette date.
Les Alpes-Maritimes viennent ensuite avec 270 hospitalisations Covid (-8 en une semaine) dont 57 en réanimation (-2), suivi du Var (224 hospitalisations), du Vaucluse (120 hospitalisations), des Alpes-de-Haute-Provence (42 hospitalisations) et des Hautes-Alpes (26 hospitalisations).
Le taux d'incidence a une nouvelle fois baissé à 227 cas pour 100.000 habitants du 5 au 11 septembre, contre 331,9 du 29 août au 4 septembre, d'après SPF. Mais il reste beaucoup plus élevé que le taux moyen national, note-t-on.
Le plus fort taux d'incidence est toujours enregistré dans les Bouches-du-Rhône, en diminution toutefois à 329,1/100.000 habitants du 5 au 11 septembre, contre 474,3 du 29 août au 4 septembre.

Occitanie: le nombre d'hospitalisations passe sous la barre des 1.000

En Occitanie, 971 patients Covid étaient hospitalisés mardi soit 142 malades de moins en une semaine, dont 247 en réanimation (-36 en une semaine). La région a enregistré 5.090 décès à l'hôpital (+80) et 25.258 retours à domicile depuis le début de l'épidémie.
Le département le plus touché est toujours la Haute-Garonne avec 226 patients hospitalisés (-41 en une semaine) dont 75 en réanimation (-10), suivi de l'Hérault (215 hospitalisations), Gard (124), Pyrénées-Orientales (106), Aude (79), Tarn (45), Hautes-Pyrénées (42), Ariège (32), Aveyron (31), Tarn-et-Garonne (27), Gers (22), Lot (17) et Lozère (5).
Le taux d'incidence a une nouvelle fois baissé dans la région, il était de 107,1 cas pour 100.000 habitants du 5 au 11 septembre, contre 161,9 du 29 août au 4 septembre, d'après SPF.
Le plus fort taux est désormais enregistré dans l'Ariège, en diminution toutefois à 154,9 du 5 au 11 septembre, contre 206,7 du 29 août au 4 septembre, d'après SPF.

Auvergne-Rhône-Alpes: un taux d'incidence toujours en baisse

En Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de patients touchés par le Covid-19 hospitalisés a poursuivi sa baisse et atteignait mardi soir les 840 (-118 sur une semaine). Le nombre de personnes en soins critiques est aussi en diminution, à 181 mardi soir (-27).
Le nombre de décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie atteint les 12.027 tandis que le nombre de retours à domicile est de 54.534.
Le nombre de patients Covid hospitalisés est en diminution dans tous les départements.
Le nombre le plus élevé est toujours constaté dans le Rhône (261), suivi par l'Isère (126), la Loire (100), la Haute-Savoie (74), la Drôme (60), l'Ain (54), le Puy-de-Dôme (50), la Savoie (36), la Haute-Loire (30), l'Ardèche (24), l'Allier (20) et le Cantal (5).
Dans leur bulletin de situation hebdomadaire diffusé mardi, les Hospices civils de Lyon (HCL) ont annoncé qu'ils avaient 136 patients Covid hospitalisés en leur sein, soit -26 par rapport à la semaine précédente, dont 48 en réanimation (-6). Le taux d'occupation, calculé sur la base de 141 lits de réanimation installés aux HCL, est en baisse, à 80% contre 84% une semaine plus tôt, les patients Covid représentant 42,5% des patients.
Le taux d'incidence de la région est de nouveau en baisse sur une semaine, s'élevant à 94/100.000 habitants au 11 septembre, sur 7 jours glissants, soit un taux toujours inférieur à la moyenne nationale. Il reste cependant plus élevé dans le Rhône (116).

Hauts-de-France: tous les indicateurs sont en baisse

Les Hauts-de-France enregistraient mardi soir 715 patients hospitalisés pour Covid-19, soit 41 de moins en 7 jours. Parmi eux, 131 en réanimation (-25).
Au total, 9.516 patients Covid-19 des hôpitaux de la région sont décédés (+33), pour 39.965 retours à domicile.
Le Nord compte 315 patients hospitalisés (-14) devant l'Oise (136, -14), le Pas-de-Calais (134, -6), la Somme (101, -2) et l'Aisne (29, -9).
Au 11 septembre, le taux d'incidence régional était de 75,7 pour 100.000 habitants, contre 92/100.000 au 4 septembre. Il était de 106,3/100.000 dans le Nord et de 146,8/100.000 dans la métropole lilloise.

Nouvelle-Aquitaine: une incidence très inférieure au taux national

La Nouvelle-Aquitaine comptait mardi soir 591 patients Covid-19 hospitalisés, soit 56 de moins en 7 jours, soit la troisième semaine consécutive de baisse. Parmi eux, 115 étaient en réanimation, soit -36 en 7 jours.
La région déplorait 4.078 décès à l'hôpital mardi et enregistrait 19.121 retours à domicile depuis le début de l'épidémie.
La Gironde reste le département recensant le plus grand nombre d'hospitalisations (176, -20), devant la Dordogne (101, -6), les Pyrénées-Atlantiques (92, -3) la Charente-Maritime (73), la Haute-Vienne (33) ou encore la Charente (23) et la Vienne (22).
Le taux d'incidence régional a poursuivi son recul à 63,5 cas pour 100.000 habitants au 11 septembre, sur 7 jours glissants, soit un taux bien inférieur au taux national.

Martinique: légère amélioration en soins critiques

En Martinique, le nombre de patients Covid hospitalisés a continué de baisser tout en restant élevé, avec 551 patients hospitalisés mardi contre 623 au 7 septembre (-72 en 7 jours, après -138 lors de la semaine précédente). En soins critiques, le nombre de patients est également en diminution, à 142 ( -8 en une semaine).
Il y a eu 576 décès à l'hôpital sur l’île depuis le début de l'épidémie (+49 en une semaine) et 2.010 retours de patients à domicile.
Le taux d'incidence continue de diminuer, à 290,2 cas pour 100.000 habitants au 11 septembre sur 7 jours glissants, après 422,6/100.000 au 4 septembre.

Grand Est: moins de 500 patients Covid hospitalisés

La région Grand Est comptait mardi 492 patients Covid hospitalisés (-39 patients en une semaine), dont 103 patients en réanimation (stable depuis 7 jours).
Les départements les plus touchés sont la Moselle (105 patients hospitalisés, +1 en 7 jours), la Meurthe-et-Moselle (91, -5), le Bas-Rhin (84, -5) et le Haut-Rhin (80, -8).
Depuis le début de l'épidémie, la région déplore 10.375 décès à l'hôpital (52 décès supplémentaires en 7 jours) et comptabilise 39.690 retours à domicile.
Le taux d'incidence régional se situait toujours sous la moyenne nationale, à 90,8 cas pour 100.000 habitants pour la période du 5 au 11 septembre, toujours en baisse par rapport à la semaine précédente (115,5 cas/100.000).
Les départements présentant les taux d'incidence les plus élevés sur la période étaient le Haut-Rhin (138 cas/100.000), la Moselle (112,1 cas/100.000) et le Bas-Rhin (99,5).

Guadeloupe: la baisse des hospitalisations se confirme

En Guadeloupe (incluant Saint-Martin et Saint-Barthélemy), il était recensé mardi 439 hospitalisations en raison du Covid, soit 135 patients de moins en une semaine, dont 43 patients en réanimation (-30). Il y a eu 764 décès (+57) à l'hôpital depuis le début de la crise et 2.889 retours à domicile.
Le pic d'hospitalisations avait été atteint vendredi 3 septembre avec 600 patients Covid (tous services confondus). En réanimation, le pic avait été enregistré samedi 4 septembre avec 89 patients.
Le taux d’incidence a continué de fortement baisser à 263,2 cas pour 100.000 habitants du 5 au 11 septembre, contre 531,2 du 29 août au 4 septembre, d'après SPF.
Les évacuations sanitaires et les renforts de personnels se poursuivent, vers et depuis la métropole. Lundi, 139 nouveaux professionnels de santé sont arrivés en renfort, pour relever et compléter ceux déjà sur place (cf dépêche du 10/09/2021 à 18:44), a indiqué l'ARS.

Normandie: légère baisse en soins critiques

En Normandie, le taux d'incidence a poursuivi sa baisse, à 47,3 cas pour 100.000 habitants mardi sur 7 jours glissants, contre 65,5 une semaine auparavant. Le taux d'incidence le plus élevé est observé en Seine-Maritime (58,5 cas pour 100.000 habitants) et dans l'Eure (57,1).
Le nombre d’hospitalisations a continué de baisser avec 388 personnes hospitalisées mardi (-10 en une semaine). Le nombre de patients en soins critiques a légèrement diminué, à 53 patients (-4 en une semaine). La Seine-Maritime comptait mardi 156 patients hospitalisés, l'Eure 75, de même que la Manche, le Calvados 44 et l'Orne 38.
La région enregistre 15.413 retours à domicile et déplore 3.502 décès à l’hôpital (+12 en une semaine) depuis le début de l'épidémie.

Bretagne: les courbes d'hospitalisation toujours à la baisse

En Bretagne, le taux d'incidence a diminué à 68,9 cas/100.000 au 11 septembre sur 7 jours glissants, contre 88,9 cas/100.000 une semaine auparavant. L’Ille-et-Vilaine enregistre le taux le plus haut (88,2) et le Finistère le taux le plus bas (51,1).
La Bretagne comptait mardi 336 patients Covid hospitalisés (-38 en une semaine), dont 31 patients en soins critiques, soit une diminution de 17 patients en une semaine. L'Ille-et-Vilaine reste le département comptant le plus de patients hospitalisés (148), avant le Morbihan (93), le Finistère (55) et les Côtes-d'Armor (40).
Le nombre de retours à domicile s'élève dans la région à 8.803 et le nombre de décès à l'hôpital a été porté à 1.740 depuis mars 2020 (+16 en une semaine).

Centre-Val de Loire: moins de 50 patients en réanimation

En Centre-Val de Loire 237 patients Covid-19 étaient hospitalisés mardi soir, soit 23 de moins en une semaine, et parmi lesquels 46 en réanimation (-13).
La région déplore 2.827 décès liés au Covid-19 dans ses hôpitaux (+7) et enregistre 12.987 retours à domicile (+56).
Le Loiret compte 94 patients (-8) devant l'Indre-et-Loire (52, -1), l'Eure-et-Loir (30, -5), le Loir-et-Cher (27, -9), l'Indre (19, -3) et le Cher (15, +1).
Le taux d'incidence régionale était de 67,5/100.000 habitants au 11 septembre, contre 87,6/100.000 au 5 septembre. Il était de 87,1/100.000 dans le Loiret, atteignant 121,1/100.000 dans la métropole orléanaise.

Pays-de-la-Loire: la situation hospitalière continue de s'améliorer

En Pays de la Loire, le taux d'incidence a encore diminué pour atteindre 60,2 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours glissants le 11 septembre, contre 79 cas/100.000 habitants lors de la semaine précédente. La Loire-Atlantique a le taux le plus élevé (75,3) et la Mayenne a le taux le plus bas (43,6).
Le nombre d'hospitalisations a poursuivi sa baisse, avec 181 patients hospitalisés mardi (-17 en 7 jours), dont 34 en soins critiques (-8). La Loire-Atlantique comptait mardi 71 patients hospitalisés, le Maine-et-Loire 54, la Vendée 23, la Sarthe 23 et la Mayenne 10.
La région recense 14.065 retours à domicile et 2.806 décès survenus à l'hôpital depuis mars 2020 (+9 en une semaine).

Bourgogne-Franche-Comté: une nouvelle baisse des hospitalisations

La Bourgogne-Franche-Comté dénombrait 168 patients Covid hospitalisés mardi (-12 en une semaine) dont 44 patients en réanimation (stable depuis en 7 jours).
Les départements les plus touchés sont la Côte-d'Or (43 patients, +7), le Territoire de Belfort (31, -2 patients) et la Saône-et-Loire (27).
Depuis le début de l'épidémie, la région déplore 4.914 décès à l'hôpital (+7 décès en une semaine), tandis que 20.646 patients sont retournés à domicile.
Le taux d'incidence poursuit sa baisse avec 64,7 cas pour 100.000 habitants entre le 5 et le 11 septembre, contre 84,6 cas/100.000 la semaine précédente, avec une incidence départementale sensiblement plus élevée dans le Doubs (82,1).

Corse: légère baisse du nombre d'hospitalisations

En Corse, 56 patients Covid+ étaient hospitalisés mardi soir (-2 sur une semaine) dont 29 en Haute-Corse et 27 en Corse du Sud. le nombre de patients en réanimation reste stable à 9.
La Corse a enregistré 229 décès de patients Covid à l'hôpital depuis le début de l'épidémie (stable), tandis que le nombre de retours à domicile s'élève à 1.215.
Le taux d'incidence reste plus élevé que le taux national mais est en baisse, à 115,5 au 11 septembre, sur 7 jours glissants (contre 225/100.000 au 28 août).

Dans les autres départements et régions d'outre-mer: nette hausse des hospitalisations en Guyane

En Guyane les hospitalisations ont fortement augmenté, il y avait mardi 130 patients Covid hospitalisés (+39 en une semaine) dont 34 en réanimation (+9). Il y a eu 223 décès à l'hôpital (+6 en une semaine) et 3.691 retours à domicile depuis le début de l'épidémie.
Le taux d'incidence a légèrement diminué, il était de 409,4 cas pour 100.000 habitants du 5 au 11 septembre, contre 415,2 du 29 août au 4 septembre, d'après SPF.
La Réunion comptait mardi 122 patients hospitalisés pour Covid (-17 en une semaine), dont 27 patients en réanimation (-6 patients en 7 jours).
L'île déplore 363 décès Covid à l'hôpital (+4 en 7 jours) depuis le début de l'épidémie, pour 2.843 retours à domicile sur la même période.
Le taux d'incidence a considérablement chuté pour s’établir à 99,7 cas pour 100.000 habitants du 5 au 11 septembre, contre 158,5 la semaine précédente.
"Pour la 5e semaine consécutive, les chiffres montrent une amélioration continue de la situation sanitaire", ont indiqué la préfecture et l'ARS de La Réunion dans un communiqué diffusé mardi, en pointant toutefois "une part du variant delta en augmentation" et une "couverture vaccinale progress[ant] toujours trop lentement, avec un nombre de premières injections en recul constant depuis 7 semaines".
"Au regard de cette situation, la préfecture communiquera d’ici 48h sur l’évolution des mesures de freinage", ont ajouté les autorités.
Mayotte recensait mardi 6 patients Covid hospitalisés mardi (+3 patients en 7 jours) dont un patient en réanimation (stable depuis 7 jours).
Le bilan de l'épidémie s'élevait à 133 décès à l'hôpital (+1 décès en 7 jours), tandis que 1.284 patients étaient revenus à domicile mardi.
gl-bd-mlb-syl-san/ab/APMnews

[GL7QZGRAO]

A lire aussi