dépêche

 - 

Diabète de type 2: l'efficacité des GLP-1 similaire avec ou sans inhibiteur du SGLT2

DÜSSELDORF, 28 septembre 2021 (APMnews) - Les antidiabétiques analogues du GLP-1 ont une efficacité similaire que les patients prennent également, ou non, un inhibiteur du SGLT2, montre une étude présentée mardi au congrès virtuel de l'European Association for the Study of Diabetes (EASD).
Cette analyse est tirée de l'essai SUSTAIN 10 qui a comparé le sémaglutide (Ozempic*, Novo Nordisk) et le liraglutide (Victoza*, même laboratoire) chez 577 patients et avait montré une supériorité du premier (cf dépêche du 17/09/2019 à 18:48).
Matthew Capehorn du Rotherham Institute for Obesity au Royaume-Uni et ses collègues ont voulu voir si l'efficacité de ces analogues du GLP-1 était différente selon que les patients prenaient par ailleurs un inhibiteur du SGLT2, autre classe récente d'antidiabétiques qui a démontré son efficacité dans le diabète de type 2. Ces deux classes de médicaments sont souvent prescrites concomitamment en pratique courante, alors qu'il y a peu de données sur leur association.
Avec les 2 GLP-1, l'effet était légèrement supérieur quand il n'y avait pas d'inhibiteur du SGLT2, mais sans que la différence ne soit significative. Avec le sémaglutide, sans inhibiteur du SGLT2, à 30 semaines l'HbA1c avait diminuée de 1,8% et en présence d'un inhibiteur du SGLT2 la baisse était de 1,6%. Avec le liraglutide, les baisses d'HbA1c étaient respectivement de 1,1% et 0,7% en absence ou en présence d'un inhibiteur du SGLT2.
Concernant la perte de poids, avec le sémaglutide, les patients ont perdu en moyenne 5,9 kg en absence d'inhibiteur du SGLT2 et 5,3 kg en présence d'un médicament de cette classe. Avec le liraglutide, la différence est un peu plus marquée: la perte de poids est de 2,2 kg en absence d'inhibiteur du SGLT2 et de 1,1% en présence d'un tel médicament.
Il n'y a pas eu d'alerte en matière de sécurité et les taux d'arrêts de traitements étaient faibles et pas plus élevés quand les patients prenaient à la fois un GLP-1 et un inhibiteur du SGLT2, notent les auteurs dans le résumé de l'étude.
fb/nc/APMnews

[FB5R05CQA]

A lire aussi