dépêche

 - 

FORTE PREVALENCE DE L'AGENT INFECTIEUX DE LA FIEVRE DES TRANCHEES CHEZ LES SDF DE PARIS

SAINT-LOUIS (Minnesota), 9 avril (APM-Reuters) - La prévalence des infections à Bartonella quintana, agent responsable de la fièvre des tranchées qui frappa plus d'un million d'hommes pendant la Première guerre mondiale, est importante dans les populations sans domicile fixe de Paris qui sont infectées par des parasites cutanés, suggère une étude de l'Hôpital Saint-Louis (AP-HP).
Des infections par B. quintana, qui ne sont pas mortelles, ont été récemment rapportées chez des personnes vivant dans la rue à Seattle et à Marseille.
Pour en savoir plus, le Dr Fabien Guibal et ses collègues de l'hôpital Saint-Louis ont étudié de manière prospective la prévalence d'une sérologie positive à B. quintana, attestant d'une infection passée ou présente, auprès de 57 patients venus consulter pour un traitement antiparasitaire cutané et/ou un nettoyage de la peau.
Les résultats ont été comparés à 53 donneurs de sang volontaires parisiens appariés pour l'âge et le sexe.
L'analyse fait apparaître une prévalence élevée non attendue de sérologie positive à B. quintana, de 54%, dans cette population de SDF du centre de Paris, dont 14% (8 patients) avec un profil sérologique évoquant une infection en évolution.
Dans le groupe contrôle, la prévalence était de 2%.
L'âge et les années de vie dans la rue étaient des facteurs indépendants associés à une sérologie positive, avec un risque relatif de 2,9 pour un âge de 40 ans et plus et de 1,7 pour 3 années ou plus de vie dans la rue.
Les résultats demandent à être confirmés dans d'autres villes, mais d'ores et déjà, ils sont suffisants pour proposer une recherche sérologique d'anticorps contre B. quintana chez tous les SDF se présentant avec des poux, recommandent les auteurs.
Le pou de corps est en effet le vecteur de transmission de la maladie. Chez le pou, B. quintana se trouve dans la salive, les produits régurgités et les fèces. Ces fèces desséchées demeurent infectieuses pendant plusieurs mois et le germe peut pénétrer dans l'organisme à l'occasion des lésions de grattage associées à l'infestation à poux. Une personne infectée par B. quintana reste bactériémique de façon asymptomatique pendant plusieurs années suivant l'infection.
(Journal of the American Academy of Dermatology, vol.44, n°2, pp.219-223)

[SLED9001]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi