dépêche

 - 

Les probiotiques pourraient ne pas convenir aux enfants allergiques au lait de vache

LONDRES, 1er mars (APM) - Les probiotiques pourraient ne pas convenir aux enfants allergiques aux protéines de lait de vache en raison de contaminants protéiques, estiment des médecins français.
Des études ont suggéré que les probiotiques peuvent avoir un effet préventif ou thérapeutique chez les nourrissons à risque élevé d'atopie, ceux qui présentent une intolérance aux protéines de lait de vache ou encore ceux qui ont une dermatite atopique, rappellent le Pr Denise-Anne Moneret-Vautrin et ses collègues.
Cependant, les spécialistes s'interrogent sur la sécurité de ces probiotiques pour les enfants allergiques au lait de vache à la suite d'un cas de réaction anaphylactique survenue chez un nourrisson qui avait reçu un probiotique.
Il s'agit d'un enfant de 11 mois, nourri par un lait de substitution hypoallergénique Neocate* en raison d'une intolérance au lait de vache et présentant une dermatite atopique. En raison d'une colite à Escherichia coli, le probiotique Bacilor* (Lyocentre) a été prescrit. Un quart d'heure après ingestion, l'enfant a développé un érythème généralisé et une gêne laryngée.
Les tests cutanés réalisés avec le lait et le probiotique étaient positifs.
Les médecins ont alors testé trois autres enfants, âgés de 3 à 10 ans, présentant une allergie au lait persistante, avec trois marques de probiotiques: Bacilor* qui ne contient que du Lactobacillus casei de la variété rhamnosus; Imgalt* (Jaldes) du L. rhamnosus, L. acidophilus ainsi que Bifidobacterium bifidum et B. longum; Ditopy* (Ducray) du L. rhamnosus et L. acidophilus.
Les résultats étaient positifs chez les trois enfants pour Bacilor* et Imgalt*.
Les fabricants de ces probiotiques, interrogés par les chercheurs, ont indiqué que le milieu de croissance des souches utilisées comprend notamment des protéines de lactosérum et de la caséine et qu'aucun test n'est réalisé pour contrôler la présence résiduelle de protéines de lait. Le milieu de croissance des souches utilisées pour Ditopy* contient des protéines hydrolysées de soja.
Ces résultats suggèrent que les probiotiques pourraient être contaminés par des résidus de protéines de lait utilisées dans les milieux de culture et être dangereux pour les enfants à risque de réaction anaphylactique.
En outre, étant donné l'effet thérapeutique peu marqué de ces produits dans de récentes études, cette présence résiduelle de protéines de lait dans les probiotiques pourrait expliquer la persistance de la dermatite atopique chez certains enfants.
Lorsque l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) avait publié son rapport sur les probiotiques, prébiotiques ou symbiotiques chez l'enfant en 2003, aucune manifestation allergique associée à l'ingestion de ces produits n'avait alors été décrite chez des nourrissons et des enfants en bas-âge.
Bacilor* est une spécialité indiquée dans le traitement symptomatique d'appoint de la diarrhée en complément de la réhydratation et/ou des mesures diététiques, rappelle-t-on. Dans son avis d'avril 2005, la Commission de la transparence a considéré le service médical rendu (SMR) de ce produit insuffisant.
(Allergy, vol.61, n°4, pp.507-08)

[LDJBS001]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi