dépêche

 - 

La prévalence de l'herpès labial évaluée à 14,8% en France

WASHINGTON, 22 septembre 2006 (APM) - La prévalence de l'herpès labial, causé principalement par le virus HSV-1 (Herpes simplex virus), est de 14,8% en France, selon une étude financée par GlaxoSmithKline.
GSK commercialise Zovirax* dont le principe actif, l'aciclovir, est aujourd'hui génériqué, rappelle-t-on.
Le Pr Gérard Lorette de l'hôpital Trousseau à Tours et ses collègues ont conduit une étude pour évaluer la prévalence annuelle de l'herpès facial en France et son impact sur la qualité de vie, expliquent-ils dans le Journal of the American Academy of Dermatology (JADD).
A partir d'entretiens en face à face menés dans un échantillon de 9.342 adultes choisis de manière, ils en ont identifié 1.419 qui avaient eu un herpès labial ou un bouton de fièvre au cours de l'année passée.
Après ajustement pour l'âge et le sexe, la prévalence annuelle était ainsi de 14,8%. Les nouveaux cas d'herpès labial représentaient 4,86%.
Parmi ces 1.419 personnes, 62,16% ont rapporté un à deux épisodes d'herpès labial au cours de l'année passé, 24,9% entre trois à cinq épisodes et 12,94% au moins six.
La prévalence de l'herpès labial était significativement plus importante chez les femmes que chez les hommes (18,6% vs 11,3%) et chez les 18-34 ans que chez les plus de 64 ans (18,6% vs 9%).
Moins d'un quart des patients (23%) ont indiqué savoir qu'ils avaient un herpès avant qu'il ne soit diagnostiqué et ils étaient 71,8% à n'avoir pas consulté un médecin au cours de l'année passée malgré la présence de lésions.
Les personnes qui consultent ont vu majoritairement un généraliste (83,4%) et celles qui ont eu recours à un dermatologue avaient eu plus de six épisodes d'herpès dans l'année.
Plus de la moitié (55,8%) des patients ont pris un traitement antiviral, en particulier topique.
Enfin, il apparaît que les personnes qui ont eu plus de six épisodes d'herpès dans l'année avaient un score de qualité de vie significativement inférieur par rapport à celles qui en avaient moins.
(JADD, vol.55, n°2, pp.225-31)
/ld/hm/APM

[LDJIL001]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi