dépêche

 - 

Les patients VIH+ très immunodéprimés sont plus à risque de sécheresse cutanée

Mots-clés :
WASHINGTON, 3 octobre 2007 (APM) - Les patients VIH+ à faible taux de CD4 ont un risque accru de sécheresse cutanée, montre une étude publiée dans AIDS.
"Alors que les infections cutanées [telles que les candidoses, les infections à dermatophytes, les folliculites, les sarcomes de Kaposi, etc., ndlr] sont en déclin depuis l'apparition des trithérapies, probablement en raison d'une faible incidence d'infections opportunistes, les patients continuent à se plaindre de sécheresse cutanée et d'autres troubles non-infectieux", constatent Daniel Lee, de l'University of California à San Diego, et ses collègues.
Parmi les 1.026 personnes VIH+ de la cohorte FRAM (Fat Redistribution and Metabolic Changes in HIV Infection) qu'ils ont étudiées, la prévalence de la sécheresse cutanée était bien plus élevée que chez les séronégatifs, que ce soit chez les hommes (42,1% vs 9,9%, risque multiplié par 5,7) ou chez les femmes (51,5% vs 31,6%, risque multiplié par 2,2).
Un faible taux de CD4, inférieur à 200 cellules/mm3, était significativement associé à un risque accru d'avoir la peau sèche, de 58% chez les hommes et de 100% chez les femmes.
Le fait que la sécheresse cutanée soit également liée à la survenue récente d'une infection opportuniste souligne le fait que ce trouble "est associée à un stade avancé de la maladie", commentent les chercheurs.
Parmi les anti-VIH, seul l'indinavir (Crixivan*, Merck & Co) était associé à une hausse du risque, significative chez les hommes, notamment ceux à taux élevé de CD4 (+130%). Il s'agit d'un évènement indésirable courant, observé chez plus de 10% des patients, indique le résumé des caractéristiques du produit (RCP).
La sécheresse cutanée était également associée à une alimentation insuffisante, mais pas à l'indice de masse corporelle (IMC), ce qui, selon les auteurs, suggère l'impact d'"une mauvaise nutrition en elle-même".
(AIDS, vol.21, n°15, p.2051-2057)
/rl/ld/APM

[RLKJ1003]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi