dépêche

 - 

Une équipe américaine a élaboré un score génétique permettant de distinguer un naevus d'un mélanome

WASHINGTON, 31 mars 2009 (APM) - Une équipe américaine a mis au point un score permettant de distinguer un naevus bénin d'un mélanome, basé sur l'expression de cinq gènes dans la lésion, lors de travaux à paraître dans Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).
En raison du manque de méthodes totalement satisfaisantes, le diagnostic du mélanome arrive aux Etats-Unis en deuxième position des pratiques erronées en matière de prise en charge des cancers, derrière le diagnostic de cancer du sein, rappellent Mohammed Kashani-Sabet, de l'University of California à San Francisco (UCSF), et ses collègues.
L'étude qu'ils ont menée par immunohistochimie sur 118 naevi et 416 mélanomes montre que les cinq gènes qu'ils ont étudiés (APRC2, FN1, RGS1, SPP1 et WNT2) étaient exprimés plus fortement dans les mélanomes et de manière uniforme dans la lésion.
Dans les naevi, les chercheurs ont au contraire observé un gradient d'expression, les cinq marqueurs étant absents du sommet alors qu'ils étaient très exprimés à la base.
En combinant ces cinq marqueurs selon les différences d'expression entre la base et le sommet, les chercheurs ont mis au point un score permettant de distinguer un mélanome d'un naevus avec une sensibilité de 99% et une spécificité de 85%.
Ils démontrent la validité de ce score sur quatre autres groupes de lésions, à savoir des mélanomes associés à un naevus, des naevi de Spitz, des naevi dysplasiques -ces deux derniers types étant particulièrement difficiles à distinguer d'un mélanome-, et un mélange de lésions (naevi et mélanomes) mal diagnostiquées.
Cette étude est "à ce jour la plus large à évaluer des marqueurs moléculaires dans le diagnostic du mélanome et la première à intégrer un nombre suffisant d'échantillons reflétant l'hétérogénéité des naevi et des mélanomes", commentent les chercheurs.
(PNAS, édition en ligne accélérée du 30 mars, cinq pages)
/rl/ld/APM

[RLMCU004]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi