dépêche

 - 

Près d'un quart des patients atteints d'une maladie rhumatismale sont insomniaques

WASHINGTON, 18 février 2011 (APM) - Près d'un quart des personnes présentant une maladie rhumatismale souffrent d'insomnie, selon une grande étude américaine publiée dans Arthritis Care & Research.
En raison de la douleur associée à ces maladies, au rang desquels la polyarthrite rhumatoïde (PR) et l'arthrose, des perturbations du sommeil sont fréquemment rapportées par les patients, mais cette question n'a pour l'instant fait l'objet que de petites études, rappelle l'équipe de Michael Ward, du National Institute of Arthritis and Musculoskeletal and Skin Diseases de Bethesda (Maryland).
Selon leur analyse de 23.134 adultes interrogés lors de la National Health Interview Survey (NHIS), une grande étude menée en 2007 sur la santé des Américains, 32,1% de ceux souffrant de maladies rhumatismales (observées chez 19,9% du total) déclarent être insomniaques, contre 13,9% des autres personnes.
Après ajustement sur l'âge, le sexe, l'origine ethnique et les comorbidités, ce sont 23,1% des arthritiques qui seraient insomniaques, équivalant à environ 10,2 millions d'Américains -les Etats-Unis comptent près de 309 millions d'habitants, rappelle-t-on.
Par rapport aux non-arthritiques, le risque d'insomnie est multiplié par 2,92. Il est atténué après prise en compte des comorbidités (risque accru de 53%), et disparaît complètement après ajustement sur la douleur articulaire.
Ce type de douleur "semble être largement responsable de l'association entre maladies rhumatismales et insomnie", commentent les chercheurs. "Les médecins devraient être attentifs à ces symptômes souvent négligés", ajoutent-ils.
Au-delà des maladies rhumatismales, quasiment toutes les pathologies sont liées à un risque d'insomnie. Il est accru de 34% chez les malades cardiaques, de 37% chez les asthmatiques, de 41% chez les cancéreux et de 85% en cas de maladie du système digestif supérieur. De manière attendue, c'est la dépression qui favorise le plus l'insomnie, avec un risque multiplié par 2,94.
(Arthritis Care & Research, vol.63, n°2, p247-260)
/rl/ab/APM

[RLOBI002]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi