dépêche

 - 

Acné: la colonisation bactérienne sans rapport avec le risque de pharyngite associée à l'antibiothérapie orale

WASHINGTON, 23 novembre 2011 (APM) - Les personnes traitées par antibiothérapie orale pour une acné ont un risque accru d'avoir des pharyngites mais sans lien avec la colonisation des voies respiratoires par des streptocoques, selon une étude américaine à paraître dans Archives of Dermatology.
Le Dr David Margolis et ses collègues de l'université de Pennsylvanie à Philadelphie supposent que la consommation prolongée d'antibiotiques par voie orale pourrait modifier la flore bactérienne au niveau de la gorge, ce qui pourrait expliquer l'association déjà observée entre antibiothérapie et pharyngite.
Dans une étude transversale auprès de 145 adolescents et jeunes adultes souffrant d'acné: 10 des 15 qui prenaient une antibiothérapie orale ont déclaré un épisode de pharyngite, contre 14 parmi les 130 non traités, soit un risque de pharyngite associé à l'antibiothérapie multiplié de manière statistiquement significative par 3,5.
Dans une étude longitudinale menée auprès de 576 personnes dont 6,2% prenaient des antibiotiques oraux et 16,6% des antibiotiques topiques contre l'acné, le risque de pharyngite était associé uniquement avec les antibiotiques oraux, avec un facteur de 4,3 par rapport aux patients acnéiques sans traitement.
Les chercheurs notent cependant que moins de 1% des patients étaient colonisés par des streptocoques du groupe A, sans association avec le risque de pharyngite, contrairement à leur hypothèse initiale.
La cause de ces pharyngites chez les patients sous antibiothérapie orale de longue durée reste à déterminer.
(Archives of Dermatology, édition en ligne du 21 novembre)
/ld/ab/APM

[LDOKM002]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi